=-Le Réveil-=

Aller en bas

=-Le Réveil-=

Message par Marie_Eve_1989 le Mar 23 Fév - 18:26

Ouf... Le sommeil avait été difficile pour Boucle-d'Or. Un léger mal de tête était omniprésent, ainsi qu'un grand besoin de boire de l'eau se disait ressentir. Ell s'était réveillée aux alentours de 9h30. Enne n'avait pas beaucoup dormi. Non, lorsque le Guerrier était venu la porter, elle avait entré dans ses appartements. Elle avait retiré sa robe et prendre une longue douche. Il fallait qu'elle soit propre pour dormir. Pour faire mariner tout ce qu'il venait de se passer et faire redescendre les émotions. Ensuite, elle s'était mise sous les couvertures. Et là, un tourbillon sans fin régnait dans sa tête. Elle repassait chaque moment de sa soirée. Du début jusqu'à la fin. Ses déclarations, celles d'Anthony. La peine de sa meilleure amie. Son accolade avec Pa. Le rire de Tristan. Tout y passait. Oui, elle aurait dû aller dormir entre Pa et Mélina, elle s'aurait senti merveilleusement bien. Donc, la dernière fois qu'elle vit l'heure avant de s'endormir, il était plus de 6h30. C'est son mal de tête qui la réveilla trois plus tard. Elle se leva avec difficult, allant prendre de l'acétaminophène. Avec un grand verre d'eau. Lorsqu'elle bava, elle réalisa qu'il fallait qu'elle aille voir Mélina. Oui, elle le devait. Elle s'inquiétait trop. 

Donc, elle enfila un jeans boyfriend troué, un t-shirt noir bien simple et une grosse veste de laine grise. Elle natta ses cheveux en une longue tresse, passant une débarbouillette d'eau froide avant de partir. Question de se réveille un peu. Elle partit donc, nu pied, se disant que le froid des pierres sous ses pieds lui ferait du bien. Puis voila. Elle retrouvera devant la porte de chambre à Mélina. Elle ne cognera pas. Non, le Professeur des potions était habituée aux entrées spectaculaires de l'Aide-Infirmière. 

Amandine:" Bon, on ne va pas pleurer toute la journée, Monsieur aux abdos plus gros que son cerveau. Aller debout, Ma....."

Elle s'était tue. Figée dans son entrée. C'est qu'elle s'attendait à avoir une spectatrice. Non, sa chambre était vide. Son lit était fait.... Molina n'avait pas passé la nuit ici. Elle en était sûre. Une petite voix dans sa tête lui disait de se calmer, de se raisonner. Rien à faire. Elle paniqua, imaginant des scénarios plus fous les uns des autres. Sa respiration accéléra un brin. Elle évalua de nouveau la pièces. Non, rien y faire, elle n'était pas apparue. Puis, comme si ses jambes la commandait, elle reculera, partant à la course vers la chambre d'Anthony. Une chance, les corridors étaient déserts, sans doute tout le monde avait trop fêté la veille. De toute façon, qui se réveillait aussi tôt après un bal. Amandine, juste Amandine. 

Donc voila, elle retrouvera assez vite aux appartements du Professeur des défenses. Son stress fit en sorte qu'elle entra, sans cogner, chez lui également... 

Amandine:"Antho'.... Réveille.... Ok., ta chambre est vraiment la pire chose sur cette terre... MÉLINA N'EST PAS DANS SA CHAMBRE!!!!!!!!!"

Oui, c'est bien Amandine, elle nota le désordre de sa chambre. C'était plus fort qu'elle. Mais le ton de sa voix avait diminué pour ces quelques mots, avant que sa crise ne reprenne. Elle attendait lia, en train de fixer un lit ou une commode. En fait, elle l'ignorait du au fouille, mais elle attendait qu'il réagisse, car elle... Voyez-vous, elle réagissait.

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: =-Le Réveil-=

Message par Vanoute le Mar 23 Fév - 22:01

Après leur au revoir, dont Antho’ avait encore le souvenir sur sa joue, parce que oui, il avait encore l’impression de sentir le baiser de la belle blonde sur sa peau même quand elle se fut reculé, Antho s’était dirigé directement à ses appartements. Ça avait été une bonne soirée, une belle soirée en général…si on oubliait le malaise du départ. C’est donc le cœur léger qu’il s’était rendu chez lui.

Il était entré, laisser son veston quelque part, retirer ses chaussures en marchant et se laissa tombé assis sur le lit, défaisant sa cravate pour la mettre sur sa table de chevet déjà inondé et il retira ses bas qu’il laissa par terre…et il se laissa tomber sur le dos sur le lit. Non, il ne voulait pas trop bouger, il était fatiguée et ivre non seulement d’alcool, mais de bonheur. C’est pourquoi il s’endormit avec sa chemise –ouais, il avait pris le temps d’enlever l’autre micro veston qu’il aimait pas- et ses pantalons. Mouais, un vrai homme des cavernes.

Il ne savait pas quelle heure il était, il n’avait pas regardé en entrant, son lit défait l’avait appelé pour dormir, pour s’y reposer. Cependant, ce qui était sûr, c’est qu’il n’avait pas dormi assez pour comprendre ce qui se passa quand Amandine entra en trombe dans sa chambre en criant. Au cours de son moment de sommeil, il s’était un peu enroulé dans la couverture, n’importe comment, dormant même de travers.

Oh et faisons un petit aperçu de la chambre. Sérieusement, on ne pouvait pas comprendre d’où venait tout ce qui traînait là. Heureusement, il n’avait pas de nourriture, sinon ça aurait été réellement infect. Mais vêtements, valises à moitié vidée avec des tonnes de chaussettes partout, ses tables de chevets étaient inondées de papiers et on voyait à peine le cadran qui en ressortait. Bref, un gros bordel…ouais, c’était beau à voir, et en plus elle put peut-être voir pendant un bref moment notre Antho qui dormait la bouche ouverte, il était juste…épuisée quoi.

Enfin, quand il entendit la douce et mélodieuse voix d’Amandine, Antho se retrouva en position assise rapidement en regardant de tout côté d’un air hagard.

‘’NON, ABI NE TOUCHE PAS À MES BISCUITS…’’

Oui, bonjour le rêve sans liens. Puis il secoua la tête avant que son cerveau achemine les informations qu’il venait d’avoir. Il passa une main dans ses cheveux avant de voir Amandine dans sa chambre…elle avait dit un truc…important. Ouais. Il se frotta les yeux d’un de ses points, son visage devenant soudainement interrogateur.

‘’Hm…quoi? Mélina…pas dans sa chambre? T’es sûre qu’elle s’est pas juste réveillée avant toi?’’

C’était une voix faible et il comprenait quand même l’urgence de la situation parce qu’après un impressionnant baillement, il s’approcha du bord de son lit en tentant d’attraper ses bas…mouais, il savait qu’il allait devoir se lever pour accompagner Amandine et même s’il semblait endormi, il était prêt à l’aider quand même visiblement. Oh oui, toujours alerte le Antho.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: =-Le Réveil-=

Message par Marie_Eve_1989 le Mer 24 Fév - 8:31

Cette chambre avait besoin d'un grand Ménage.... Vous savez, le genre de ménage du printemps, où l'on repart à neuf. Cette chambre avait besoin beaucoup d'amour. Comment quelqu'un pouvait vivre ici. C'est ce que Boucle-d'Or se demandait. C'était impossible. Il avait à peine de place pour un être humain, elle se surprit à penser, imaginez pour deux... Mais bon, une chance qu'elle avait un appartement beaucoup trop en ordre. Oui, cela la rassurait. De toute façon, rester ici, elle aurait peur que les chaussettes en cavale viennent l'avaler tout rond. Donc, voilà, elle attendait patiemment, ou pas, devant le lit, les bras croisés sur sa frêle poitrine. Il réagissait lentement, le Guerrier. Cela avait commencé par qu'il se réveille, en appelant sa grande soeur, la commandant de ne pas toucher à ses biscuits. Ce qui était très drôle en fait. Elle aurait ri, si elle n'était pas rongée par le stress. Non, pour l'instant, elle faisait que le regarder. 

Puis, il s'activa un peu. Le Belles Fesses s'assoit au bord de son lit, cherchant désespérément ses bas. Elle secoua la tête, avec un léger soupire amusé. C'était normal qu'il ne trouvait pas ses bas, C'ÉTAIT À L'ENVERS DANS SA CHAMBRE. Mais bon, elle ne passera pas de commentaires. C'était peut-être à ce moment qu'elle nota qu'il avait encore sa chemise et son pantalon de la veille. Elle arqua un sourcil, d'interrogation. Il n'avait même pas pris le temps de se déshabiller. Bon, cela évitait des malaises sans fin entre eux, quand même, mais bon, comment faisait-il pour dormir si bien dans tout ce bordel, en plus avec ce genre de vêtement. C'était bien Anthony. Puis, juste avant la recherche de ses bas, il lui avait posé quelques questions. Elle ira s'asseoir à ses côtés, regardant le reste de la chambre. 

Amandine:"Non, elle n'est pas dans sa chambre. Non, je suis sûre qu'elle n'a pas dormi là, son lit n'était pas défait. Sa chambre semblait être inanimée... Comme si personne n'avait été là depuis plusieurs heures..."

Oui, pendant son discours, c'était plus fort qu'elle, elle notait tout le désordre de la chambre du Professeur des défenses. Sa chambre en tant que telle était une défense pour tout le genre de monstre sur terre. Elle finira son inspection sur lui. Posant ses perles d'automne sur le jeune homme. Une observation de bas en haut, pour revenir à ses perles.  Un léger, mini, délicat sourire vint à ses lèvres.

Amandine:"Ta chambre... Je me répète... Est la pire chambre sur cette terre. Je ne sais même pas comment tu fais pour dormir ici... Je ne serais même pas capable de.... Enfin, bref, viens-tu avec moi, la trouver... Car si tu n'as pas remarqué.... Je panique et je n'aime pas savoir où elle n'est pas et dans quel état elle est...."

Oui, il fallait quelle parle de sa chambre. Juste noté, lui faire comprendre qu'elle ne... comprenait pas ce désordre. Oui, elle avait coupé une de ses phrases, l'alcool n'était pas présente dans son corps, c'était plus difficile de se confier ce matin... Mais on pouvait laisser présager ce qu'elle voulait dire. Qu'elle, elle ne serait pas capable de dormir là... Son sourire s'effaça, mais elle garda son regard dans le sien. Ses mains s'étaient mises, instinctivement, à jouer entre elles, comme pour retirer tout le stress qu'elle vivait. Elle prit une bonne inspiration. Mélina était très importante pour elle. Elle savait que le Professeur des potions avait vécu un gros moment hier, au bal. Ce matin, elle voulait aller la voir, pour lui en parler. Mais là, son amie n'était pas là... Pas dans sa chambre. Une boule d'anxiété naissait au fond de sa gorge. Elle devait capoter pour rien, mais c'était plus fort qu'elle. Surtout depuis la Guerre... 

De plus, si elle savait où elle se trouvait son amie, cela ferait tellement son bonheur. C'est ça le pire... C'est qu'elle panique sans savoir. Donc, elle attendait la réponse du Guerrier. Qu'il entame un mouvement, qu'il la prenne en charge. Elle se sentait lourde là.... Et ne savait pas par où commencer ses recherches... C'était lui qui avait fait la Guerre et qui avait un fort instinct de survie. Elle... moins. Puis, si elle était ici, dans sa chambre, demandant son aide, c'est ... Que nécessairement, il la rassurait beaucoup.

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: =-Le Réveil-=

Message par Vanoute le Mer 24 Fév - 13:48

Un ménage? Probablement qu’une catastrophe naturelle était passée ici. Genre l’ouragan Anthony. Mouep. Et c’était sûrement ça le problème, Anthony n’aimait pas assez sa chambre pour s’en occuper…mais peut-être qu’avec Amandine, il allait s’en occuper un peu parce qu’Amandine, il l’aimait elle. Plus que sa chambre. Et il fallait pas effrayer la demoiselle par manque de rangement. Quoi? Antho, stressé dans la vie? Ouais, il avait très mal dormi avec les vêtements du bal. Il avait l’impression que son corps manquait de circulation sanguine et en plus il avait une trace d’oreiller étampée sur le visage. Il devait être superbe à voir quoi. Il tourna son regard brillant de fatigue vers Amandine quand elle vint s’asseoir. Hm, bon, elle connaissait assez bien la jeune femme pour que ses arguments soient valides. Il acquiesça d’un petit mouvement de la tête.

‘’Okay, okay…’’

Bon, son cerveau s’était mis en marche, parce que ses okay c’était pour dire qu’il réfléchissait un peu. Après avoir mis ses bas, il se leva et retroussa les manches de sa chemise, parce que bon, elle ne lui laisserait sûrement pas le temps de prendre une douche ou se changer hein? Heureusement, elle eut un petit sourire ainsi qu’un commentaire sur sa chambre…et là il réalisa l’étendu de la situation. Ah merde, avoir su il aurait fait du ménage, vraiment. Il se passa une main sur la nuque.

‘’Je voulais faire un ménage avant que tu viennes ici, je te le jure…tu me prends par surprise. Mais oui, on y va…je prendrais ma douche après.’’

Il chercha des yeux ses chaussures qu’il mit rapidement puis il continua de parler, posant son regard vers la blondinette.

‘’Je ne pense pas que tu devrais t’inquiéter. Tu as regardé sur le lac? Parce que le cadavre flottant de Tristan serait le pire scénario et ça, ce n’est pas peut-être pas le pire pour toi.’’

Il eut un sourire amusé aux lèvres, non, lui ne s’inquiétait pas et sa blague, bien qu’un peu morbide, l’amusait beaucoup. Oh et il avait bien compris le sous-entendu dans ses mots. Et c’était vrai qu’il aurait fait le ménage avant qu’elle ne vienne officiellement dans sa chambre! Il ne disait pas ça pour faire l’intéressant, loin de là. Il la regarda et lui sourit pour tenter de la calmer. Il fit un petit signe de tête pour l’inciter à se lever.

‘’Aller, hop. On va aller voir dans la Grande Salle si elle est pas en train de manger ses émotions. Puis peut-être jeter un œil à la bibliothèque, c’est son genre aussi de se terrer sous des livres…son bureau. Aller, on va la trouver, c’est évident.’’

Mouep, le voilà en mode survie, enfin…en mode chercher quelqu’un en sachant qu’il n’a pas de danger pour elle. Oui, pour lui, Mélina n’était clairement pas en danger quelconque. Il se dirigea déjà vers sa porte, lança un regard à Amandine. Une fois qu’elle l’accompagna, ils commencèrent à aller dans les endroits énumérés et même s’ils ne la voyaient pas, Antho continuait de rester calme. Le château était grand et elle pouvait réellement être n’ importe où.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: =-Le Réveil-=

Message par Marie_Eve_1989 le Mer 24 Fév - 19:08

Son Anthony,même s'il était tout fripé, avec l'étampe d'oreiller dans son visage, elle le trouva magnifique. Cela lui donnait un charme. Tout endormi aussi. C'était la première fois qu'elle le voyait aussi tôt, le matin. Enfin, oui, durant la course, c'était tôt, mais il était réveillé. Là, elle le voyait juste après son sommeil À quelques minutes du réveil et elle ne le trouvait pas moins magnifique pour autant. Sauf sa chambre, ça, Boucle-d'Or la trouvait plus ordinaire. Certes, avec un peu de rangement, cela fera l'Affaire, même très bien. Elle devait être belle sa chambre, sans toute la tornade qu'il l'avait changé... Oui sans doute... Bon, voilà, il s'était enfin réveillé. Il affirma ses dires avec des petits "okay, okay". Même cela, elle l'aurait trouvé mignon, si elle n'avait pas si peur... 

Puis, il se leva pour mettre ses souliers et tourner les manches de sa chemise. Une petite préparation du matin. Oui, il pourra prendre sa douche après les recherches, non elle ne lui aurait pas laissé le temps. C'est fou comment sur ce point, il étaient à l'opposé. Amandine était du genre énervée, stressée à rien. Lui il était calme, rassurant, posé. e qui avait pour effet de rassurer la Blondinette. Vraiment. Peut-être que c'était pour cela qu'elle était venue le voir en premier, car elle savait qu'il lui aurait fait cet effet. Puis, il parla de l'étendu du désastre de sa chambre. Elle le regarda. Hochant positivement la tête. Elle le prenait pas surprise, c'est vrai. Elle le croyait. Elle ne pensait pas qu'il faisait son intéressant, au contraire. C'est elle qui le dérangeait en ce moment. Elle lui passait peut-être juste un message subtile, du genre; "Avant la prochaine étape, fait un ménage." Puis, le Guerrier parla de Tristan et du lac. Elle eut un petit rire, léger. Il détendait l'atmosphère... C'était morbide, mais elle aimait cela... 

Amandine:" Tu crois que je n'y ai pas pensé... J'ai déjà regardé, malheureusement, il doit être encore vivant. (Elle haussa les épaules, gardant son petit sourire, puis repris de plus belle, répondant à ses autres phrases.)Je te suis... "

Elle eut un soupire, comme pour se donner du courage, puis elle se leva. Allant faire le tour des endroits qu'il avait énuméré. Son calme lui faisait tellement du bien. Elle avait croisé ses bras sous sa poitrine, lançant de temps en temps des regards vers le Professeur, pour encore plus se rassurer. Puis, après avoir été voir à la bibliothèque, elle eut une idée. 

Amandine:"Peter était avec elle hier soir, quand on els a quitté.... ON VA ALLER LUI DEMANDER..."

Elle décroisa ses bras, se saisissant d'une main celle d'Anthony. Puis, elle se mit à courir, même si elle était nus pieds, vers les appartements du Sincère. Étrangement, elle savait où il habitait. Bref, cela prit cinq minutes, tout au plus et ils y étaient. Puis, elle frappa à sa porte. Une fois, deux fois... Regardant Anthony. Puis de son français le plus Québequois.... Elle dit aux Belles Fesses...

Amandine:" Je compte jusqu'à 2 et demi et s'il ne vient pas ouvrir, je défonce la porte.... UN .... DEUX..... ET DEMI...."

Peter était tellement bien comme il était. Si Mélina avait bougé durant son sommeil, lui, il avait resté à la même place. Sur le dos, le bras opposé à Blanche-Neige plié, sa main contre son ventre. L'autre contre la Demoiselle... ? Il avait seulement sorti des draps la jambe opposée à la Demoiselle. Il avait eu un peu chaud, mais il ne voulait pas changer de position pour autant. Sa nuit s'était à merveilleusement dérouler. Il était bien contre Mélina, il se sentait bien, c'était pour cela qu'il avait dormi.... Jusqu'au moment où l'Aide-Infirmière avait cogné à sa porte. Ce qui aura eu pour effet de la faire gémir un peu. Comme s'il rêvait encore. Puis, il entendit la voix de la Blondinette. Gardant les yeux fermés, il marmonnera encore à demi réveillé... 

Peter:" Je crois que je... rêve... Mais on dirait... Amandine... " 

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: =-Le Réveil-=

Message par Vanoute le Mer 24 Fév - 21:24

Oui, Antho’ était clairement le genre de gars qui pouvait faire…vraiment, mais vraiment trop gars et qui restait adorable quand même. L’oreiller imprimé sur le visage, l’air pas encore réveillé, la barbe pas fraichement rasée… Ouep. Un gros bucheron. Sauf sa chambre. Sa chambre faisait trop garçon adolescent en crise existentielle. En ce moment, il rêvait de manger un truc ou deux. Il avait la gorge sèche à cause de l’alcool. Un bon verre de jus de citrouille ne lui ferait pas de mal disons-le. Mais il était patient, il repousserait le moment juste pour qu’Amandine retrouve un rythme cardiaque normal. La pauvre, il ne fallait pas s’énerver comme ça…mais il comprenait. Il était patient aussi avec elle. Il la trouvait adorable dans son inquiétude. Et en plus, il l’avait fait sourire et là, il la faisait rire. Sérieusement, ils ne pouvaient pas mieux se compléter ses deux-là. Bon, fallait dire que faire une blague sur le Prince, une blague négative, ça faisait son effet sur Boucle d’Or. Puis quand elle mentionna qu’elle avait vérifié et qu’il était encore vivant il leva les yeux au ciel

Anthony : Merci, je n’ai pas la force de ne pas avoir de stagiaire.

Il sourit avant de finalement suivre son propre élan et de sortir de ses appartements, traverser sa salle de classe et finalement sortir pour commencer un tour rapide du château en quête de Mélina. Il demanda même à des prof’ déjà réveillés s’ils ne l’avaient pas vu. Nop. Pas de traces d’elle. Mais ce n’était pas encore le temps de paniquer, peu de gens étaient debout, ils auraient pu la manquer. Lui avançait en ayant les mains dans les poches de son pantalon propre. Bon la bibliothèque, sérieusement il était vraiment convaincu de la retrouver là, sous une pile de livres limite. Mais non. Hm. Elle s’était quand même pas volatilisée! Puis Amandine eut une idée. Une idée brillante en réalité, parce que c’était bien Peter qui l’avait vu en dernier. Il hocha d’un mouvement positif de la tête pendant qu’elle le tirait par la main.

Anthoy : Tu as raison, c’est le dernier qu’on sait qui l’a vu.

Oui, il disait ça pour la rassurer, pour dire que PA allait sûrement avoir la solution, qu’il allait savoir lui. Sinon…même Antho’ allait se mettre à s’inquiéter. Enfin, il irait voir Tristan…d’un coup… il ne se doutait pas que tout allait se régler très bientôt. Bon, il suivit quand même la couse de la jeune femme. Mouais, elle était terriblement inquiète pour courir au travers du château comme ça. Une fois sur place, il laissa la jolie blonde tambouriner la porte avec un faible sourire à la pointe des lèvres, quand elle s’adressa à lui, en français il secoua négativement la tête.

Anthony : Bon, laisse la porte de PA tranquille, il est peut-être couché encore, laisse lui le temps.

Dit-il avec patience en regardant la porte en attendant que le jeune homme vienne ouvrir.

De l’autre côté…Mel dormait aussi encore. Elle avait bougé un peu dans son sommeil en effet. Mais pas trop, elle était encore contre lui, sauf qu’elle était couchée maintenant de l’autre sens. Elle avait maintenant le dos collé le long de son corps et sa tête reposait toujours sur son bras. Elle avait les genoux un peu pliés et ses pieds étaient collés contre ses mollets. Possiblement que la jeune femme avait eu froid aux pieds au courant de la nuit. Malgré tout elle ne s’était pas éloignée. Juste tournée. Elle avait tellement bien dormit que même les coups de son amie à la porte ne la réveilla pas sur le coup, ou du moins, cela se fit en douceur. Tout comme Peter finalement. Elle secoua un peu la tête en marmonnant à son tour.

Mélina : Alors nous sommes dans le même rêve…c’est bien Amandine…Amandine!

Elle avait prononcé la deuxième fois avec un petit sursaut dans sa voix, comme si elle venait soudainement de se réveiller. Ah bon sang. Amandine ? Qu’est-ce qu’elle faisait là? Il était quelle heure? Oui, la jeune femme avait réellement perdue la notion du temps là.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: =-Le Réveil-=

Message par Marie_Eve_1989 le Jeu 25 Fév - 8:10

Mon dieu, Anthony, tu pourrais tellement te passer de stagiaire, surtout de ce stagiaire-lia. Pensa-t-elle. Elle lui aurait dit, s'il ne s'était pas mis en route vers de nouvelles aventures. Non, en fait, elle était inquiète. Elle n'avait pas le temps de répondre à toutes ses phrases, ses scénarios omniprésents dans sa tête prenaient toute la place. Elle essaye de garder son calme, à toutes les places qu'ils ont fait et lorsqu'ils posèrent des questions aux quelques professeurs réveillés. Mais tout cela se révélait négatif et sa boule au fond de sa gorge ne faisait qu'augmenter. Au moins, elle ne criait plus. Jusqu'au moment où elle eut l'idée d'aller voir Peter. Là, elle avait crié. Puis couru, traînant avec elle le Guerrier. Puis, impatiemment, elle attendait, ayant croisé les bras, regardant Anthony. Il lui disait de se calmer, d'attendre qu'il se réveille pour venir leur répondre, de lui laisser le temps de venir lui ouvrir la porte. Avec son petit sourire. Elle, elle lui faisait la moue un peu boudeuse d'un enfant qu'on lui arrache son jouet. Elle ne voulait pas attendre bon. 

Amandine:"Qui dort encore à cette-heure-là? "

Presque tout le monde Amandine. Tout le monde dormirait si tu ne les réveillerais pas... Mais là c'était son inquiétude qui parlait. Depuis la mort de Félix, ses amis c'était précieux. Surtout Mélina... Surtout Anthony. Certes, il n'était arrivé rien de grave à Mélina, mais juste présager cela faisait en sorte de mettre l'Aide-Infirmière dans un état de folie. Elle avait passé beaucoup d'étape pour avoir un semblant de deuil. Elle ne voulait pas revivre cela. Mais bon, ça, Amandine n'était pas capable de le verbaliser, donc cela donnait lieu à une petite folie passagère. Qui était quand même pas si pire, vu le fait qu'elle était avec Anthony et ... qu'elle était tout à fait adorable.   

Quand le Professeur des potions parla, cela aura pour effet de réveiller le Professeur de balais. Il ouvra les yeux. Cela prit quelques secondes avant de réalisé qu'il avait bien du monde à sa porte. Peter se redressa, retirant doucement son bras de sous Mélina. Il posera ses perles sur elle, passant une main dans ses cheveux, comme pour les placer. Un léger sourire aux lèvres. Il était bien, encore un peu endormi, à la regarder. Puis, il re-réalisa que Boucle-d'Or était à sa porte. 

Peter:"Je crois... Si je ne veux pas qu'elle défonce ma porte... Que je ferais mieux d'aller ouvrir."

Il garda son sourire et sortira de sous les couvertures. Il était quelle heure mon dieu? Ho moins 10h00, 10h15. Hm, un petit mal de tête était présent, mais sans plus. Sa nuit de sommeil lui avait fait du bien, cela compassait. Puis, il s'approcha de la porte. L'ouvrit, enfin, l'entrouvrit, juste un peu. Passant son minois dans l'embrasure de la porte. Ho, ils étaient deux. Amandine et Anthony, encore habillé comme la veille. Il leur fit un beau sourire. Amandine eut un soupire de soulagement quand il ouvrira la porte. Elle le regardera, portant ses mains devant elle, les entrelaçant. 

Amandine:" Allô, Peter, désolée de te déranger.... WOW, ça c'est une belle chambre... (Elle fit le commentaire, pour qu'Anthony comprenne, même si elle ne vit pas grand chose dans l'embrasure qu'il laissait. Puis, dans sa petite observation, elle put voir, sur le plancher, proche de la porte, la robe... Et les souliers de son amie. Alors de son plus beau français...) TU ME FUCKING NIAISES, MEL EST ICI.... DORMI ICI? TA*AR*ACK..."

Puis, Peter ouvrira la porte au grand complet, car de toute façon, il n'avait plus rien à cacher, puis qu'Amandine avait trouvé. Il eut un petit sourire gêné, faisait un signe qu'ils pouvaient entrer. Lui, il se dirigera vers le lit, regardant Mélina, avec une moue qui disait:"Je suis désolé..." Puis, il vint s'asseoir au bord du lit. Amandine portera un regard à Anthony, avec son petit sourire fièvre. Mon dieu que le stress avait tombé, tout d'un coup. Elle restera quand même dans le cadrage d eta porte, malgré l'invitation.

Amandine:"On te cherchait partout... Anthony était très inquiet pour toi..."

Elle retient un petit rire, se raclant la gorge, pour paraître très sérieuse...

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: =-Le Réveil-=

Message par Vanoute le Jeu 25 Fév - 15:05

Heureusement qu’Anthony l’aimait bien Tristan quand même. Le pauvre. Bon d’accord, en ce moment, il n’était pas trop de son côté. Bref, aller voir Peter lui semblait une excellente idée. Ouep comme qu’il avait dit. Si lui ne l’avait pas vu, bah là, on aurait un problème. Il n’eut pas le temps de se demander pourquoi elle connaissait le chemin pour aller à sa chambre, non, il tentait d’être le plus calme et posé possible pour calmer l’aide infirmière. Oh et cette tête, elle était vraiment trop adorable. Sa petite moue le fit sourire de plus belle et son commentaire le fit même rire.

Anthony : Hm, attend que j’y pense…environ le ¾ du château?

Dit-il bon joueur en s’appuyant contre le mur en attendant que le professeur de balais se réveille, ou du moins se lève pour venir leur ouvrir. Il était patient, elle n’était pas entré en trombe dans sa chambre au moins. Bon, ça se faisait peut-être moins avec PA, Antho, lui ça ne l’avait pas dérangé, il n’avait même pas fait une remarque sur le fait qu’elle l’avait réveillée comme ça.

Mélina était bien. Était parce que PA bougea et se leva. Bien sûr, elle ne fit pas un corps mort en laissant sa tête sur son bras, elle se redressa lentement aussi. Ses yeux fatigués parcourant la chambre avant de tomber sur PA. Qui la regardait. Elle eut un délicat sourire aussi, hou lala…la fanfare dans sa tête. Son regard se tourna vers la porte quand il parla d’aller ouvrir. Ah bon sang. Le rouge lui montait déjà aux joues et quand il se leva du lit, elle s’approcha de son côté pour s’asseoir sur le bord. Elle ne pouvait pas fuir et puis, il n’avait rien fait de mal. Elle passa une main dans ses cheveux, se disant qu’ils devaient tellement ressembler à rien en ce moment….Elle se mit à fixer ses pieds qu’elle balançait un peu dans le vide, telle une petite gamine. Quand il ouvrit la porte, elle entendit clairement la voix de son amie. Et une seconde plus tard, le cri de son amie.

Mélina : Pitié, ça résonne dans ma tête…

Oh, passons un moment à notre Guerrier. Oui, il avait très bien compris l’allusion à la chambre et il eut un magnifique sourire qui voulait dire ‘’hein, quoi? Je comprends pas’’ oui oui, il faisait un brin l’innocent, ça le rendait quand même attachant. Puis il fut plus que surpris d’entendre la voix de son amie. Il allait éclater de rire, mais il se retint…genre c’était vraiment difficile. Oh et Anthony, il fit un pas dans la chambre lui…il avait été invité quoi! Oui oui, il jeta un regard à Amandine.

Mélina était devenue cramoisie. Elle avait clairement inventée une nouvelle teinte de rouge tant qu’elle était gênée en ce moment. Elle fit un petit sourire à PA. Non, ce n’était pas de sa faute, le pauvre…et puis il n’aurait pas pu mentir à propos du fait qu’elle était dans sa chambre, Amandine serait morte d’inquiétude…Durant un moment, Mélina ne comprit pas pourquoi son amie était si inquiète et elle eut un déclic dans sa tête. Ah ouais. La danse. Blanche-Neige se leva ensuite pour s’approcher d’Amandine. Les joues rouges, mais un regard désolé. Elle voulut réagir, mais quand Amandine expliqua qu’Anthony était inquiet, elle eut un petit rire et ce dernier haussa les sourcils et suivit le jeu de la jolie Blonde.

Anthony : Ah ouais, je criais comme un hystérique en te cherchant partout…mort d’inquiétude je te dis.

La petite blague pour Amandine, il lui fit un sourire amusé avant de regarder PA avec un air encore plus amusé. Il était content lui aussi l’air de rien. Tout allait bien. Puis Mel’ pu enfin réagir en regardant Amandine.

Mélina : Je suis désolée, je…j’ai pas vu l’heure qu’il était, je ne voulais pas t’in…inquiéter Anthony voyons…

Oui, elle préférait suivre la blague parce qu’elle était vraiment, vraiment gênée.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: =-Le Réveil-=

Message par Marie_Eve_1989 le Jeu 25 Fév - 16:12

Malheureusement, Amandine n'avait pas eu le temps de répondre à la phrase d'Anthony, concernant le sommeil des gens du Chateau, car la porte s'était ouverte et la suite des évènements, on la connaissait. La Blondinette avait découvert que Mélina se trouvait dans la chambre de Peter. Et que nécessairement, elle avait dormi là, puisqu'elle se trouvait assise sur le rebord du lit du Professeur de balais, les cheveux défaits et encore un air endormi au visage. Un plu un égal deux. Oui, le Professeur de potions avait passé la nuit ici. Sans doute dans le même lit que le Sincère, car aucun lit de camp n'était présent. 

Donc, voila. Les 4 se retrouvaient dans les appartement de Peter. Un duo plus gêné que l'autre. Bon, Amandine s'tait emportée, laissant un léger cri en français retentir dans la chambre. Ce qui aura eu pour effet de faire grincer des dents Mélina. Oups. Boucle-d'Or devait être la seule qui était autant énergique le matin, oui la seule. Même  en lendemain de veille, elle devait vraiment être la seule à avoir autant d'énergie. C'est sûr ce qu'elle voyait la rendait particulièrement heureuse. L'anxiété qu'elle avait vécu les dernières minutes étaient partie en fumée et elle respirait mieux. À voir le visage de Mélina, c'est elle qui devait avoir de la difficulté à respirer. Bon, l'aide-Infirmière avait mentionné qu'Anthony s'inquiétait beaucoup au sujet de Mélina. Ce qui aura eu pour effet que tout le monde embarque dans ce petit mensonge mignon. Bon, le Guerrier était entré d'un pas dans la chambre. Amandine s'avancera allant accoter son bassin contre le cadrage, du côté le plus proche d'Anthony. Lui lançant encore une fois un regard amusé. 

Peter lui observait la scène, assis encore dans son lit. Son sourire gêné était toujours présent. Son regard alla d'Amandine vers Anthony, puis d'Anthony vers Mélina et ainsi de suite. Il gardera le silence un moment. Ne sachant pas quoi dire. Non! Il ne voulait pas rien dire qui allait renforcer la gêne de Blanche-Neige et il ne voulait pas se mêler de tout ce malaise. Sans doute qu'il le vivait trop, le malaise pour dire quoi ce soit. Son sourire coincé, timide, restera seule comme réponse, à part qu'il rit un moment, lorsque Anthony embarqua dans le manège à Amandine.  Il posera ses paumes contre le rebord du matelas. Oui, il devait se stabiliser, avoir l'air du gars qui contrôlait, mais il ne contrôlait absolument rien. 

Amandine eut aussi pour réflexe de regarder chaque personne de la place où elle était. Un silence s'installa, puis, elle répondra enfin à Mélina...

Amandine:" Bon, il te pardonne... Hein, pas vrai Anthony, tu lui pardonnes???"

Elle avait un magnifique sourire sur ses lèvres. Oui, elle se sentait beaucoup mieux. Cela paraissait. Elle avait son regard amusé et son sourire ravi. Ravie de la situation. Ravie que ce soit fait par eux-même. Que les évènements se sont créés d'eux-même. Certes, elle ne savait pas encore ce que Peter avait révélé à Mel', comment il était parfait comme garçon. Mais quand elle saura tout cela, elle en sera encore plus heureuse. Peter se racla la gorge un moment, puis parlera enfin... Avec son sourire ...

Peter:" Vous avez eu une belle soirée... Vous?

Cette question laissait présager que lui, il en avait eu une belle, tout compte fait. De toute façon, ils devaient s'en douter, puisqu'ils étaient dans sa chambre et qu'ils ont découvert que Mélina et lui ont dormi ensemble. Il ne pouvait pas cacher ce fait. Les joues d'Amandine rougissent un peu. Légèrement. Elle gardera son sourire, lançant un regard à Anthony, puis reportera son regard sur les deux autres. 

Amandine:" Oui, pas comme vous, certes, mais oui..."

Mon dieu qu'elle avait le don de dévier toute situation à son avantage. Elle affichera un magnifique sourire. Pas qu'elle ne voulait pas répondre sincèrement, mais elle, elle n'était pas prête d'afficher toute sa nouvelle relation avec Anthony.

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: =-Le Réveil-=

Message par Vanoute le Jeu 25 Fév - 17:33

Il ne fallait pas se mentir, c’était gênant. Enfin, surtout pour PA et Mel’ quoi. Surtout que bon, ils ne s’étaient même pas parlé avant que l’autre duo arrive à la porte du Professeur de balai en quête de Blanche Neige. Ce qui rendait peut-être tout ça encore plus gênant. Étrangement, ce n’était pas une gêne étouffante, c’était comme presque joyeux, excitant comme gêne? C’était positif. C’était difficile à dire et Mélina ne se souvenait pas d’avoir ressenti une joie comme ça auparavant. C’était la gêne qui coupait un peu le souffle.

Antho croisait le regard d’Amandine avec le même amusement dans les yeux. Oh oui, la situation était terriblement drôle. Surtout pour eux quoi. Il savait qu’Amandine n’avait pas besoin de s’inquiéter, elle était bien là où elle était la Mélina! Antho’ avait une banque de blague à dire, mais bon sang qu’il se retenait, il n’allait que faire augmenter la gêne de l’autre duo et bon…il se gardait juste une petite gêne, mais il devait se contrôler comme pas possible.

Mélina était un peu mal à l’aise qu’Amandine se soit inquiétée autant pour elle…parce que bon, c’était bien beau jouer le jeu, mais elle n’était pas stupide, c’était sa voix qui avait résonnée au travers de la porte, pas celle d’Anthony. Elle sourit aux paroles d’Amandine tandis qu’Anthony hochait d’un mouvement de la tête.

Anthony : Oh oui, je te pardonne voyons, tu étais entre de bonnes mains de toute façon.

C’était parti tout seul, il avait du mal à se contrôler que voulez-vous! Vilain farceur, Mélina lui lança un regard du genre ‘’Okay, mais la ferme.’’ Et ce dernier lui fit un sourire rayonnant et il regarda même PA ensuite, comme pour s’assurer que lui aussi était gêné un peu. Coquin le Anthony. Ce qui rendait plus gênée Mélina c’était bien comment Anthony et Amandine réagissaient. Amandine semblait aux anges et elle voyait les blagues défiler dans le regard du Guerrier. Elle passa une main nerveuse dans ses cheveux en souriant faiblement puis elle se tourna vers PA quand il s’adressa à eux. Un faible sourire venant sur ses lèvres, bravo. C’était bien détourner un peu la conversation! Antho’ voulut répondre, mais Amandine répondit avant lui alors il se retint. Mouais, il ne fallait pas précipiter les choses. Et la façon dont avait répondu Amandine voulait bien dire qu’il fallait qu’il se calme un peu. Il ne fit que sourire en hochant la tête pour appuyer les dire d’Amandine. Mélina croisa alors les bras en souriant avec un air espiègle.

Mélina : Une assez bonne soirée Antho’ pour que tu n’aies pas besoin de te changer en tout cas…
Antho : Oui, moi aussi j’adore ton pyjama.

Ah le traite! Mélina ne fit que rougir de plus belle en se disant que sa vengeance serait terrible. Puis avant qu’un nouveau malaise s’installe, Anthony reprit la parole avec son trop beau sourire.

Anthony : BON! Les filles, je crois que vous avez des tonnes de trucs à vous dire et tout ça. Et moi, je crois que je suis en train de m’auto digérer. Tu viens déjeuner avec moi PA? Je sens presque les œufs d’ici!

Oh, il brisait un peu le malaise, le gentil, tout doux malaise. Bon garçon. Il lança un regard ensuite à Amandine pour voir si ça lui convenait.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: =-Le Réveil-=

Message par Marie_Eve_1989 le Jeu 25 Fév - 18:15

Peter voulait tellement être gentil, en lançant la question... Mais à vrai dire, cela ne fonctionna pas. Non, le malaise resta. Et s'intensifia. Non, mais pourquoi s'acharnaient-ils contre eux? À vrai dire, ils ne faisaient pas exprès, ils aimaient mieux retrouver le Professeur des potions avec lui qu'avec n'importe qui d'autre... Ou juste en train de pleurer sa vie... Ou... Bref, ils aimaient la voir là. C'était des petits taquineries d'amour, qui prouvaient qu'ils étaient content pour eux. 

Oui, Mélina était entre de bonnes mains. Ça, on ne peut pas en douter, maintenant. Amandine, à cette blague lancée, aura pour réaction de retenir un éclat de rire. Si elle commence, elle n'arrêtera jamais. Donc, Antho', ton sac à blague, retient-leC'est juste dommage qu'ils n'aient pas eu le temps de profiter de leur matin ensemble, avant que les autres ne débarquent, mais bon. C'est la vie. On ne peut pas reprocher à Amandine d'avoir eu peur pour sa meilleure amie. Certes, c'est juste dommage... Mais bon, le quatuor continua d'enchaîner malaise par dessus malaise. Cela avait commencer par Pa, qui avait posé une question, sur leur soirée à eux. À Amandine et à Anthony. La Blondinette avait répondu. Déviant rapidement sa trajectoire, vers le duo de Professeur. 

Pour ce qui est de Pa, il suivit la scène des yeux encore. Un peu gêné? Oui, encore endormi. Il se demandait même s'il ne rêvait pas en ce moment. C'était tellement soudain comme revirement. Mais, il ne laissa rien paraître, juste un sourire. Puis, Mélina re-dévia la situation vers le duo Guerrier/Aide-Infirmière. L'espace d'un moment, les joues de cette dernière s'enflamment. Juste un moment, juste pour dire, car son Anthony sauva la situation. Ouf. Elle lui lança de nouveau un regard tellement, mais tellement heureux. Un regard qui voulait tout dire. Un regard de gratitude. Avec un sourire amusé à ses paroles. Oui, elle n'était vraiment pas prête à parler de leur statut. Du fait qu'ils n'étaient plus seulement des amis. De plus, la situation devant eux était beaucoup trop drôle pour casser cela avec un : Hey salut, on se date. Ok, bye! Puisque Peter suivait la scène du regard, il remarqua les joues rosées d'Amandine, l'échange de regard entre le duo. Il avait eut un petit rire pour l'échange entre Anthony et Mélina. Il trouvait cela adorable. Hm, mais bon! Il se dit qu'il se passait quelque chose de louche entre le deuxième duo. Il ne dira rien, pas pour l'instant, mais bon, il avait des questions à poser à Anthony. Oh oui! 

Anthony donna cette opportunité avec ses prochaines phrases. Il invita Peter à se joindre à lui pour aller déjeuner, prétextant que les filles avaient beaucoup de choses à se dire. Oui, c'est vrai. Amandine avait beaucoup de choses à dire à son amie. Des choses comme des questions par exemple... Amandine répondit au regard d'Anthony par un sourire... Puis le sourire s'effaça. Comprenant qu'ils devaient se dire au revoir, comme cela, devant Mélina et PA. Là, l'idée de la tape dans le dos lui vint en esprit. Non... Mauvaise idée. Ho mon dieu. Petit moment de stress. Elle était là, bêtement, à le fixer. Elle calculait. Oui. Peter arqua un sourcil. C'était dont bien étrange tout d'un coup. Il se leva du lit, s'approchant de la porte, passant aux côtés de Mélina. Puisque les deux autres étaient occupés à se regarder, silencieusement, beaucoup trop intense, il prit un moment le poignet de Mélina, faisant une petite pression. Comme pour lui dire:"Je vais y aller, mais je veux qu'on se revoit? D'accord?" Il lâchera son poignet, délicatement, en caressant l'intérieur de sa main du bout des doigts. Une fois, arrivée à Anthony, il sourit aux deux autres.

Peter:" Je suis bien d'accord, des choses grasses feront du bien à mon mal de tête... Amandine, se fut un plaisir de te voir... Vraiment. Vous fermerez la porte derrière vous..."

Puis, il passa entre les deux. Amandine lui sourit, regardant le sol, gênée. Elle venait de se faire couper dans son regard intense. Elle replacera machinalement une de ses mèches tombée de sa tresse, derrière son oreille. Elle pincera ses lèvres entre elles. Elle ne pouvait pas supporter cette situation, donc elle marmonnera un faible... 

Amandine:"Bye Peter... Tu viens Mel'... "


Elle laissait cela entre les mains à Anthony. C'était le genre de moment où elle avait encore besoin de lui, car elle ne savait pas quoi faire, comme elle lui avait dit la veille. Là, c'était le genre de situation, que oui, il fallait qu'elle s'habitue, mais qu'elle ne savait même pas par où commencer.  Tant qu'à lui, PA lancera un dernier regard et un parfait sourire à Mélina et commencera sa marche vers la grande salle.

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: =-Le Réveil-=

Message par Vanoute le Jeu 25 Fév - 21:44

Ouais non, le malaise était trop profond PA, pas possible de s’en sortir, c’était une tentative qui était vouée à l’échec. Mais c’était un bel effort! En même temps, c’était un malaise gênant, mais léger parce qu’il n’impliquait aucune émotion négative chez qui que ce soit! Oui, c’est beau la vie quand même parfois. Elle fait bien les choses. Même si ça ne s’était pas passé comme prévue, le bal avait vraiment été un signe de renouveau, d’un nouveau départ. Oui, mais ça, ils le comprendront peut-être un peu plus tard.

Ah oui, bien sûr, Amandine, la bonne spectatrice d’Antho’ dans cette histoire. Le vilain Antho’ qui aimait tant taquiner les gens qu’il aime! Et Mel’ il l’aimait beaucoup et PA, PA c’était un nouvel ami qu’il aimait beaucoup aussi. Alors attention les blagues hein! Il était sage en plus, il se retenait! Sauf que bon, il laissa passer la blague du pyjama.

Mel’ aussi commençait à se poser des questions sur le duo…son instinct peut-être. Comment Anthony était, comment Amandine réagissait. Elle ne savait pas quoi, mais il y avait… quelque chose. Et puis, on dirait qu’ils étaient venus au bal ensemble la vieille…mais elle ne poserait pas des questions devant les garçons, elle parlerait seule à seule avec sa meilleure amie. Et elle aussi avait beaucoup à lui dire. VRAIMENT BEAUCOUP.

Puis comme Anthony était le blagueur de service, il se fit héro de la situation également en brisant un peu la situation. Mais rien de mal hein! Les filles devaient se parler et quelque part il espérait qu’Amandine en profite pour mettre au clair leur relation avec elle. Antho’ n’avait pas l’habitude de cacher des trucs à propos d’Amandine à Mel, elle avait été longtemps sa confidente sur le sujet. Anthony regarda Amandine, souriant, patient. Puis le sourire de la belle se perdit. Quoi? Qu’est-ce qui se passait? Lui ne pensait pas au au revoir, parce qu’il ne se cassait pas la tête avec ça. Il ne lui demandait rien et il ne prendrait pas d’initiative de peur de la brusquer. Hier, c’était différent, c’était le bal, c’était une vraie date. Puis finalement il comprit, aller savoir comment, son instinct de gars impulsif fit le calcul…et la veille elle avait eu peur. Il lui sourit alors, un brin tendre avec un regard qui voulait dire ‘’Pas de stress, calme toi.’’ Pas besoin de faire des scènes à chaque au revoir, il allait devoir lui en parler d’ailleurs de ça, il fallait pas qu’elle meure d’un arrêt cardiaque à chaque fois qu’ils se disent au revoir avec des témoins! Il lui fit alors un seul petit clin d’œil espiègle, rapide et juste pour elle, le temps que les deux autres interagissent

Quand Peter se leva du lit, Mel’ tourna son regard vers lui…parce qu’elle aussi ne savait pas comment lui dire au revoir. Genre, une poignée de main, ça serait stupide. Oui, c’est bien l’amie de l’autre hein! Cependant, PA prit l’initiative en prenant son poignet, elle planta son regard dans le sien à ce moment. Sérieusement, il devait faire de la télépathie tous les deux parce qu’elle comprit parfaitement et elle lui sourit en hochant légèrement la tête, gênée un p’tit peu! La caresse était douce et elle eut presque envie de se saisir de sa main. Presque. Mais elle se retint, ah lala, la reine du contrôle était encore là ce matin. Elle lui sourit puis elle se retourna de nouveau vers les autres quand PA avança. Ah bon sang, elle était presque jalouse de leur déjeuner. Elle en voulait aussi du bacon…puis Antho’ éclata de rire.

Anthony : Ah ouais, vraiment! Une omelette aussi ça va faire du bien…Allez, salut les filles. À plus tard.

Dit-il en souriant à Mélina puis il sourit à Amandine, un nouveau sourire pour la rassurer et il suivit son ami pour aller manger. Mélina les regarda partir une petite seconde avant d’attraper sa robe et ses chaussures…Heu oui, elle piquait les vêtements de PA à l’instant, elle ne ferait pas le tour de l’école avec sa robe.

Mélina : On y va, ça te dérange de venir chez moi? Je me changerais bien…

Et elle était pieds nus elle aussi en prime, mais bon, les pierres froides faisaient un peu descendre sa température. Parce que là, elle n’était pas saoule. Elle n’avait plus d’excuse. Elle sourit à son amie en initiant ensuite le pas pour partir.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: =-Le Réveil-=

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum