Rencontre O mille Fées (Garçons)

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Marie_Eve_1989 le Ven 26 Fév - 8:46

Il s'était passé un mois depuis le bal. Un long mois. Tristan s'était fait tranquille depuis ce mois. On le voyait très rarement aux repas à la Grande Salle. Il assistait à ses cours, comme Stagiaire, se surpassent à chaque fois. Il était un bon stagiaire. Travaillant, amenant toujours de nouvelles façons de captiver les élèves. Il rendait ses dossiers à Anthony, toujours dans les délais. Non, pour cela, il était parfait. Certes, de temps en temps, il passait un moment avec le Professeur des défenses, mais sans plus. Non, depuis ce bal, on ne savait pas ce qu'il faisait de son temps perdu. Personne ne savait où il était et ce qu'il faisait. Peut-être que c'est cela qu'il voulait. Avoir la paix. Laisser la poussière retomber. Tristan avait toujours été comme cela. Depuis son jeune âge. Il n'avait pas vraiment d'amis. Même lorsqu'il était étudiant, les autres élèves de sa maison ignoraient ce qu'il faisait de ses passes-temps. Avais-tu au moins une passion Tristan, autre que les femmes. Aimais-tu quelque chose, Tristan? Hm, mystère et boule de gomme. 

Il se surprit même à accepter d'aller prendre un verre, ce soir, avec Anthony. Peut-être avait-il besoin de prendre l'air. De saouler son côté trop calculateur dans l'alcool. Peut-être. Ou tout simplement, il rêvait d'un bon moment entre amis. Donc, voilà. À l'extérieur, une première petite neige tombait au sol, recouvrant le toit des maisons et les routes d'un duvet blanc. Il arriva, franchissant la porte de la Taverne dans les alentours de 21h00. Il enleva son manteau, l'accrochant au mur. Il était vêtu d'un chandail blanc, à col en boutons. Ceux-ci étaient ouverts. Par dessus son chandail, il avait un chemise carottée ouvertes, laissant voir son chandail, dans les couleurs de bleu, blanc, gris. Les manches roulées jusqu'aux coudes. Un jeans propre, foncé. Bien coiffé, rasé de prêt. Un petit bottillon lacé aux pieds, dans les teintes de brun. À la Tristan quoi. Puis, il s'installa au comptoir, s'assoyant à un tabouret. 

Il savait qu'Anthony serait un peu en retard. Il l'était toujours. De toute façon, cela ne le dérangeait pas, car il savait qu'il avait quelqu'un en ses lieux qui comblerait son moment d'attente. Et cette personne arriva de l'arrière de la Taverne. La cloche de la porte lui avait fait savoir qu'il avait un client. Cette personne était James. Lui, il était vêtu d'un pantalon noir, d'une chemise blanche. Par-dessus la chemise blanche, il avait un cardigan gris, à son collet, le collet de la chemise était ressorti. La classe quoi. Il eut un sourire lorsqu'il vit Tristan.

James:" Je sui bien content de te voir, mon vieil ami. Que puis-je te servir."
Tristan:" Ton plus vieux whisky, sers-toi le même. Et prépare dont la prochaine tournée."

Tristan avait également sourit en voyant James. C'est vrai, ils étaient de vieux amis. Depuis toujours. Leurs parents se connaissaient sans doute depuis des décennies. Cela faisait longtemps qu'ils ne s'étaient vus, mais Tristan, tout comme James, était content de se voir. Le Tavernier s'exécuta, servant ce que le Stagiaire avait commandé. Il garda deux verres et en donna deux au Blondinet. Celui-ci paya, puis avala d'un trait le premier verre. 

James:"Quelque chose à fêter?"
Tristan:"Non, juste une bonne soirée entre amis... "

Oui, entre amis. James prit une gorgée de son verre, empochant l'argent donné par Tristan. Mon dieu que cela faisait bizarre de le revoir. La dernière fois, cela devait être à Noël passé ou quelque chose du genre. Depuis la mort à Delphine, il voyait moins la famille Ryans, mais pas pour autant qu'il n'appréciait pas de les voir. Au contraire. Mais cela faisait bizarre. Tristan sourit, posant un moment son regard sur la porte. Oui, Anthony devrait bientôt arriver...

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Vanoute le Ven 26 Fév - 14:06

Un long mois? Sérieusement? Antho’ avait un peu perdu le fil du temps. Ça avançait, il le savait, mais il ne notait pas vraiment. Il savait qu’il allait devoir faire des courses de Noel. Trouver des cadeaux pour la famille, les amis, Amandine…Ouep, il savait qu’il allait faire ça…un jour. Il était peut-être encore sur son petit nuage…et soyons honnête, il est toujours un peu dernière minute donc il n’allait même pas paniquer quand on allait lui dire que Noel c’était dans quoi, une semaine? Une semaine et demi? Non non, il allait se lever un beau matin et tout trouver d’un coup. Il était –trop- optimiste. La vie allait bien donc ça aussi, ça irait bien.

Sinon Antho’ avait fait ce qu’il devait, bon il n’était déjà pas le type le plus assidu pour les cours, dans le sens qu’il savait ce qu’il voulait faire mais il ne trouvait pas ça important de le mettre sur papier, il y allait à l’instinct et personne ne s’en plaignait pour le moment. Tristan faisait très bien son boulot alors de ce côté-là, aussi, tout était parfait. Avec Amandine, il restait cependant très calme, enfin, il appréciait les moments passés avec elle et ne se gênait pas pour lui dire, sauf qu’il restait sage si on peut dire, il suivait parfaitement son rythme à elle sans montrer le moins signe d’impatience ou de déception. Non, c’était mieux que quand il ne savait pas comment l’aborder après tout. Oh et il avait voulu réglé l’histoire des au revoir, il ne fallait pas paniquer avec ça à chaque et il lui avoua même que lui ne pensait pas vraiment à ça donc si ça venait d’elle, tant mieux!

Ce soir, avant les vacances, il avait prévu une soirée beuve- heu pardon, une soirée pour prendre un verre avec son Stagiaire. Prendre un verre…ou deux…tranquillement. Donc pour en revenir au temps. Oui, Antho’ n’avait pas conscience du temps qui passe et en plus, il était régulièrement, voir toujours en retard. Donc c’est dans sa chambre pendant qu’il réalisa l’heure. Ah! Tristan devait déjà l’attendre. Il se dépêcha donc de sortir de sa chambre, sa classe puis du château pour se rendre au bar. Ils devaient faire de l’argent pas mal avec ce groupe là quand même!

C’est donc en joggant presque qu’il entra dans le bar en souriant à Tristan au bar. Il retira son manteau de cuir et l’accrocha au mur. Vêtement? Chandail long noir, bien simple. Jean bleu foncé et des chaussures noirs. Mouais, bien ordinaire, bien masculin, bien Antho quoi. Il se passa une main dans les cheveux en se dirigeant vers le bar.

‘’Mouais, je dirais pas que j’ai pas vu le temps passer, mais ça serait un mensonge. Au moins tu m’as pas attendu pour commencer!’’

Dit-il en souriant et en saluant également James d’un mouvement de la tête et d’un sourire. Il regarda le verre de Tristan puis de nouveau James.

‘’Je sais pas c’est quoi, mais j’en veux un. Et un autre pour Tristan et un pour moi. C’est ma tournée.’’

Oh oui, il y allait fort le Antho. Il prit place en donnant une petite claque sur le comptoir, signe de joie. Bref. Pour faire un résumé, Antho’ il était tout simplement trop heureux pour la vie.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Marie_Eve_1989 le Sam 27 Fév - 8:31

Bon! Anthony arriva enfin. Pas que le Blondinet n'aimait pas être seul avec James, sauf que Anthony l'avait invité... Et attendre des heures pour boire.... Il aurait été un peu susceptible, mais bon, on ne change pas notre Tristan, ni notre Anthony. Ce dernier franchit la porte avec une bonne humeur contagieuse. Tristan sourit, à la façon dont Anthony était, aux mots de celui-ci. Non, il ne l'avait pas attendu pour commencer. Il avait déjà terminé un verre et presque fini le deuxième. Oui, il s'enlignait pour une grosse soirée. Vraiment. Après tout, les vacances du temps des fêtes commençaient le lendemain. Il pouvait bien faire ce qu'il voulait ce soir et absolument rien aire le lendemain, sauf survivre à son lendemain de veille. Oui, le Stagiaire avait envie de boire, ce soir. 

Tristan:"Non, je ne t'ai pas attendu. Si je t'avais attendu, je serais en train de mourir de soif... "

C'était dit avec un charmant sourire, à la Tristan. Pour Anthony, c'était dit sans méchanceté. Non, avec le Guerrier, Tristan n'était pas vache. Au contraire. Oui, il avait toujours son caractère de caca, mais cela se passait moins, avec le Professeur des Défenses. Il leva son verre déjà entamé vers Anthony. Comme pour lui dire: À ta santé. Puis, il le vida. James avait regardé la scène avec un regard amusé. Il connaissait assez bien le Prince pour savoir que la soirée allait finir ... Avec beaucoup trop de choses drôles à raconter une prochaine fois. Lui, pour commencer il but lentement, une gorgée ici et là. Quand Anthony avait entré dans la Taverne, il l'avait salué également, tout comme lui, avec un signe de la tête et un magnifique sourire. 

Anthony aussi avait sans doute les mêmes plans pour sa soirée, car il commanda une autre tournée de ce que buvait James et Tristan. L'Excentrique eut un léger rire, puis exécuta la commande faite. Il donna deux verres à Anthony, puis un autre à Tristan, qui se dépêcha à boire son deuxième verre pour commencer son troisième. James demanda la somme pour cette commande. Oui, cette soirée s'annonçait particulièrement drôle... et/ou payante...

Tristan:"Merci! Tu connais James? C'est le patron à Amandine... C'est aussi un vieil ami d'enfance... James, je te présente Anthony..." 


James:" Oui, je vous ai vu quelques fois ici... Les amis à Amandine sont mes amis..."


Tristan:"Hm-hm... Louis, passons le sujet de la corne..... Je pense à ça.... Pourquoi es-tu si heureux, toi?.... As-tu conclu... HO mon dieu, James, tournée de trois shooters, chacun, de ton rhum le plus doux..."

Tristan insinuait bien ce que ses mots voulaient dire. On ne pouvait pas dire qu'il n'allait pas dans le vif du sujet. Il demandait s'il avait été plus loin avec la Blondinette. Pour lui, un Homme qui montrait autant de joie, c'est qu'il avait conclu avec une fille. Donc voilà. James eut de nouveau un petit rire, préparant les shooters au monsieur. En installa trois devant Anthony, trois devant Tristan et s'en garda un, quand même. Les garçons lui donnaient le gout de boire. Un peu! Oui, cette soirée allait mal finir...

James:"Bon, cette fois-ci, c'est la maison qui paye, ok, les gars ?"

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Vanoute le Dim 28 Fév - 1:03

On s’entend, Anthony était souvent, voir presque toujours en retard, mais jamais en retard de trop longtemps. Juste pour pouvoir dire qu’il était en retard au fond. Anthony était en forme. Il avait presque eu une discussion avec son foie pour lui expliquer que là, il allait devoir se préparer mentalement à beaucoup beaucoup d’alcool. Il ne pensait pas voir Tristan durant les fêtes alors aussi bien en profiter une bonne fois avant de partir pour le Québec. Bon, ça faisait terriblement alcoolique, mais bon, une beuverie de temps en temps…et en plus son ami avait commencé avant lui, il allait le rattraper, c’était évident! Anthony eut un sourire en coin à sa réplique, amusé.

‘’Allons, allons, tu n’es pas si faible.’’

Dit-il à la blague. Oui, Antho’ restait un des seuls qui restait bien sympathique avec Tristan et qui aimait le taquiner comme on le fait à une personne qu’on aime bien. Parce que oui, malgré toutes les questions que cela engendrait chez les autres, ils étaient réellement amis tous les deux. C’est-y pas beau hein? Bref, ça méritait une nouvelle tournée hein. Il en commanda deux pour lui pour rattraper un peu…il termina un verre et lança rapidement.

‘’Hé toi, il est ou le tiens! La tournée t’inclue’’

Heu oui, c’était à James. Aller, il était heureux et la vie était belle alors il tentait d’en faire profiter tout le monde. Puis Tristan les présenta. Oui, il le connaissait, il avait fait un peu son jaloux à leur première rencontre, mais aujourd’hui c’était oublié. C’était sa Amandine. Anthony sourit et leva son second verre vers James et voulu dire quelque chose, mais Tristan le devança. Pourquoi était-il si heureux et il parla de conclure. Il leva les yeux au ciel, calla son verre et le déposa sur le bar.

‘’Tu sais, t’es vraiment un vrai pervers, tu sais, il y a des étapes avant la conclusion qui peuvent rendre heureux aussi.’’

Dit-il en acceptant quand même les shooters parce que…shooters quoi. Il prit le premier en regardant le Tavernier et il lui sourit en hochant d’un mouvement de la tête.

‘’Très bien, alors notre premier shooter sera à ta santé et à ta taverne.’’

Ah, qu’il est gentil hein? Heureux, un peu niais? Nah. Le bonheur n’est pas obligé d’être compliqué et il avait peur de le montrer aussi ouvertement devant Amandine de crainte qu’elle se dise qu’il était un fou furieux alors il gardait ça pour Tristan, pour PA et pour Mel…Mel’ ayant sans doute eut la plus intense partie de sa joie parce qu’elle avait été sa confidente depuis le début de cet aventure alors il fallait qu’elle connaisse les états d’âme d’Anthony…not. Heureusement, Blanche-Neige était d’une patience d’ange avec le Guerrier, on dirait un petit gamin! Bref, là, il se laissait aller à sa joie, il avait demandé une sortie un jour durant les vacances avec Amandine et elle avait accepté…c’était magnifique! C’était un bon jour, une bonne semaine, une bonne année. Oui, intense, mais on l’aime comma ça.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Marie_Eve_1989 le Dim 28 Fév - 8:53

Oui, vraiment, c'était à se demander pourquoi ces deux hommes étaient de si bons amis. Amandine se posait régulièrement la question. Pas à Anthony, mais à elle-même. Ils étaient tellement différents. En aucun point, ou presque, il ne se ressemblait. Quand elle se posait cette question, aucune réponse venait. Non, des fois elle supposait qu'Anthony le prenne en pitié. Ou qu'il voulait agir en super-héros et changer le vilain Prince. Jamais un réelle réponse ne venait suite à cette question. Et pourtant! Tristan n'était pas le genre de personne à se faire de réels amis. Non, c'était un loup solitaire, le Ténébreux. Anthony était l'exception à sa règle. Certes, au début, c'était pour se rapprocher de Mélina, un peu, pour y avoir accès. Suite à cela, une réelle amitié à débuter. Une bromance sincère, qu'il ne regrettait pas. Donc, c'était pour cela qu'il avait accepté son invitation, à cette beuverie, avant le temps des fêtes, avant qu'ils se séparent pour aller vaguer à leurs occupations familiales du temps estival. 

Anthony arriva enfin, avec quelques minutes de retard. Rien de dramatique. Tristan l'avait accueilli avec une petite plaisanterie, que le Guerrier suivi, sans problème. Ce qui aura pour effet de faire sourire le Stagiaire. Et le Tavernier. Puis, de l'alcool avait été commandée. Beaucoup d'alcool. Anthony commença par commander un verre de ce que Tristan buvait, un pour le Blondinet, deux pour lui-même. Il signala que James faisait partie également de cette tournée. L'Excentrique eut un réflexe, posant une main sur son torse, comme pour s'excuser, dans une moue théâtrale, gardant son sourire. Puis, il se fit un nouveau verre. Puis, il avait eu tournée de shooters, car Tristan croyait que le Professeur des défenses s'était rendu à une étape de plus dans sa relation avec Amandine. James sera le premier à répondre à Anthony, sur le fait que le Prince est un pervers et que cela ne veut pas dire que tu es heureux ,car tu as conclu.

James:"C'est ce que je me tue à lui dire depuis.... Des années. "

Tristan:" Sachez Messieurs, que je ne suis pas un pervers. Je fais chaque étape correctement, mais je ne prends pas dix ans avant d'aboutir, non de Dieu. Dis-moi au moins... Que tu l'as embrassé. S'il te plait!"

Il avait un regard de pitié, avant de partir dans un éclat de rire. C'était des petits taquineries. Il l'aimait son Anthony. Puis, il était vraiment heureux qu'il se passe enfin quelque chose avec l'Aide-Infirmière. Depuis le temps... Même s'il détestait la jeune fille. James secoua la tête de découragement, gardant son sourire. Il était habitué à Tristan et à sa pensée magique. Cela ne le choquait plus. Quand on côtoyait le jeune homme, on s'habituait à tout cela. Donc, voila. Chaque homme prit son shooter. James avait spécifié que c'était la maison qui payait. Anthony voulait trinquer à cela. Le Tavernier inclinera sa tête de côté, dans un petit mouvement, comme pour le remercier. Il aimait que les clients trinquent à sa taverne... Et à lui-même. 

Tristan:" Oui, à ta Taverne, je suis content que tu aies suivi ton rêve de fou... "

Puis, Tristan commença et prit son shooter. James eut un petit rire aux paroles de Tristan, puis prit le sien. Oui, son rêve de fou, il en parlait depuis si longtemps. Cette soirée, cette beuverie allait tellement mal virer...

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Vanoute le Dim 28 Fév - 14:37

Probablement que Mélina en avait également parlé avec Amandine. Qu’est-ce qui les liait? Mystère. Enfin, il n’y a pas si longtemps, ça lui faisait plaisir que les deux hommes s’entendent bien, c’était positif. Pas que maintenant ce ne l’était plus, mais bon. Disons qu’il avait un froid. Heureusement, Anthony n’était pas le genre à se mêler de tout ça. Bien sûr, il avait une limite, elle avait presque été traversée au bal. C’était difficile pour Antho’ d’être amis avec ces deux-là. Heureusement, le temps avait passé aussi et des choses avaient changés.

Bref, pour lui c’était important d’avoir une soirée avec lui avant le temps des fêtes. Considérant qu’ils n’arriveraient pas à convaincre les filles de l’inviter. Et enfin, bref. C’était compliqué, mais Antho’ gérait relativement bien la situation. Du moins, c’était ce qu’il croyait. En tout cas, là, en ce moment, c’était le temps de boire. Et Anthony rattrapa le temps perdu assez rapidement en offrant un verre aussi à leur barman. Oui, il allait avoir du boulot ce soir-là le beau James! Ensuite Anthony parla d’une vérité indéniable. Tristan était un pervers. Et James acquiesça même à ses paroles. Antho’ pencha un peu la tête en le regard. Ah? Tous les deux se connaissaient donc? Intéressant, eux aussi ne se ressemblaient totalement pas! Il voulut mentionner ce fait, heu qu’ils se connaissaient quoi, mais Tristan parla tout de suite après le tavernier et si Antho’ eut un rire avec un air de dire ‘’Non, toi c’est plus 10 secondes’’ il ne put commenter ça parce que Tristan dit un truc qui hm…enfin bref. Il ne l’avait pas embrassé non plus. Il regarda Tristan en secouant légèrement la tête.

‘’Tu sais, ça commence à m’inquiéter que tu sois si curieux. Il eut un rire pour suivre le sien puis il rajouta. C’est quand même mieux que j’ai un air bête, hein?’’

Et c’était toujours dit sans méchanceté, sans irritation visible. Oui, bon, Antho’ se devait de répliquer un peu, il ne pouvait pas s’en empêcher, lui et sa grande gueule! Mais au moins ils s’entendaient bien là-dedans. Ensuite il tenta de changer de sujet en parla de la Taverne. C’était rendu un lieu culte pour le groupe et ça lui plaisait beaucoup. C’était un peu leur lieu d’adultes étant donné que Poudlard représentait leur adolescente, il l’impression que la taverne deviendrait le lieu de leur vie de jeunes adultes. D’où la raison de trinquer hein! Au moins ce n’était pas une raison en l’air comme ça. Puis après les paroles de Tristan, il calla son verre, presque sans grimace, juste un petit pincement dans les joues puis il regarda les deux hommes, retrouvant sa curiosité d’il y a quelques secondes.

‘’En fait, vous vous connaissez vous deux si j’ai bien compris, ça fait longtemps?’’

Il posa la question en même qu’il prenait son shooter s’attendant à ce que ça soit Tristan qui choisisse le toast pour celui-là. Bon sang…s’ils continuait comme ça, ils allaient trinquer à la neige, aux chaussures et à la lune…

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Marie_Eve_1989 le Dim 28 Fév - 15:28

Cela inquiétait  Anthony que Tristan soit si curieux? Voyons, cela ne devrait pas l'inquiéter. Le Blondinet s'inquiétait réellement pour lui et surtout pour sa santé physique. On ne se le cachera pas, Tristan était un être physique. Il avait plaisir pour les contacts charnels depuis longtemps. Cela transpirait, cela se voyait chez lui. Il dégageait cela. Le charme de la peau et du luxure. Puis, il le savait qu'Anthony aimait sa Belle Blonde. Il le savait. Il se renseignait! Bon, peut-être qu'au fin fond de lui, Amandine serait un défi de taille à réaliser, mais avec le Guerrier dans les parages il n'oserait jamais. Quand même... Il était heureux pour son ami, même si cela ne paraissait pas en premier lieu. Oui, c'était mieux qu'il soit trop de bonne humeur qu'il est l'air bête, ça, le Blondinet, il pouvait en convenir. Pour toute réponse, il eut un rire. Un rire franc, terminant le troisième verre, celui qu'Anthony lui avait commandé. Donc, à son actif, il avait 3 verres plus un shooter. 

Non, cela ne se terminera pas là. Ça l'avait si bien commencé. Pourquoi terminé en si bonne route. De toute façon, il restait encore deux shooters devant lui. Oui, il fallait qu'il les boive. James observa la scène, de a à z. Amusé par ce qui les unissait. Au premier abord, on pouvait deviner qu'ils n'étaient pas pareil, le Professeur et son Stagiaire, non. En tout cas, leur conversation sur les femmes pouvait présager cela. Lui. Il avait terminé un verre et bu son shooter. Il prit une gorgée de son deuxième verre, ramassant les corps morts, enfin, les verres vides. Puis, il reviendra au bar, posant un avant-bras sur le comptoir, s'accoudant de l'autre bras, celui qui tenait son verre, penché vers l'avant. Puis, Anthony demanda cela faisait combien de temps ils se connaissaient, le Prince et lui-même. Il eut un sourire, Tristan aussi. 

James:"Depuis toujours en fait. Nos familles sont liées depuis des décennies, on a un peu grandi ensemble..."

Tristan:"Nos familles sont tellement liées qu'elles voulaient se lier encore plus... James était promis à ma soeur, mais les évènements ont changé les choses... Et même si cela pouvait laisser croire un mariage forcé... Je crois qu'ils s'appréciaient tout de même..."

C'était peut-être l'alcool qu'il le faisait parlé, mais c'était sincère. Il ne pouvait pas être ce qu'il n'était pas avec James. Il le connaissait trop. Puis, ces faits étaient vrais, donc... James sourit aux mots de Tristan, prenant une gorgée de son verre. Il enchaîna...

James:"Certes, sa beauté était tolérable.... Je plaisante, c'était une gentille fille... au caractère le plus insoutenable. D'ailleurs, Amandine lui ressemble drôlement... Quand elle a franchi la porte ici, pour se faire engager, je croyais revoir Delphine... Mais bon, les yeux font toutes la différence..."

Tristan:"Bon, assez parler des fantômes du passé. Trinquons à cette vieille corneille qui fréquente mon jeune ami. "

Tristan avait changé de regard. L'espace d'un moment. Une lueur de tristesse. Un moment. Puis, il se reprit, avec son regard charmeur et son sourire amusé. Il prit son deuxième shooter, le leva dans les airs et l'avala, sans grimace. James avait remarqué la ressemblance entre Delphine et Amandine, mais aux mots de Tristan, il comprenait que c'était un sujet clot. Il terminera son verre d'un cul sec, avec son charmant sourire. Oui, oui, Tristan avait fait un toast sur le relation entre Amandine et Anthony. Il voulait revenir sur ce sujet... Changer de sujet, à vrai dire.

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Vanoute le Dim 28 Fév - 16:48

C’est vrai que ça aurait été plus inquiétant si ça avait été l’inverse. S’il n’était pas un peu curieux, ça aurait été un cas de ‘’tu fais de la fièvre ou quoi?’’. Et puis, ça ne dérangeait pas du tout l’enseignant, il assumait parfaitement tout ce qui concernait Amandine. Que ça soit rapide, lent, non officiel, peu visible en public…pour lui ça ne regardait qu’elle et lui. Lui était bien là-dedans et elle aussi. Anthony tenait beaucoup trop à cette relation pour s’en faire. Heureusement, il savait que Tristan se moquait gentiment de lui. Bon, peut-être qu’il trouvait ça long réellement, mais il ne le jugeait pas…en tout, ce n’était pas sa place non plus de le faire. C’était drôle et Antho’ se prenait au jeu sans s’en offusquer. Surtout que les deux gars ne faisaient que rire ensemble depuis tout à l’heure après tout. Ils s’amusaient et il avait attiré James dans leur envie de beuverie.

En parlant de James, Antho’ interrogea les deux hommes sur la nature de leur relation. Parce que l’air de rien, Antho était un peu intelligent quand même et les deux hommes semblaient visiblement se connaître. La réponse vint rapidement en premier par la bouche de James. Liées hein? Promis? Wow, ça jouait intense dans les familles de sorciers, parce que oui, Antho’ estima que James venait d’une famille de sang pur puisque la famille de Tristan semblait très hm…très prédisposé à s’entendre principalement avec des familles comme ça. Antho’ regarda son shooter avant de commenter.

‘’Ah ouais, quand même…’’

Il fallait qu’il dise quelque chose, le sujet de la sœur de Tristan était un sujet fragile et il le savait, il n’avait pas eu envie de ramener ça sur le tapis. On ne pouvait pas lui en vouloir, il ne savait pas non plus qu’elle était concernée. Puis James continua environ en même temps qu’Anthony avait parlé. Amandine? Delphine? Hm…Le Guerrier planta un moment son regard sur son verre. Heureusement, Tristan repoussa le sujet. Pas que c’était mal hein, mais c’était un sujet sensible et ils étaient là pour s’amuser. Il eut un rire quand il voulut trinquer. Vieille corneille. En son for intérieur, Anthony se disait que les deux devaient cumuler tellement de surnoms terribles pour l’autre…Il prit ensuite son shooter d’un trait, ça rentrait bien ce soir hein? Il sourit ensuite en prenant son dernier shooter en le regardant longuement.

‘’Bon, le dernier de notre première tournée. On le boit à quoi celui-là? Et non, on a fait le tour pour Amandine et moi, on n’est pas obligé de retourner sur le sujet.’’

HEU tu venais de le faire tout seule et ton sourire criait Amandine. Son bonheur sentait la présence de la jeune femme. On ne pouvait pas vraiment passer à côté hein! Mais pas du tout! Il sourit pour lui-même puis regarda Tristan.

‘’Ah zut, tu as choisi le dernier hm…je dirais boire aux vacances, mais c’est un peu triste comme toast…’’

Oui, il cherchait genre vraiment. Vraiment fort.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Marie_Eve_1989 le Dim 28 Fév - 17:41

Oui, le sujet de Delphine était quand même triste, même si Tristan n'en parlait jamais réellement. Il le ressentait, mais différemment. Peut-être que c'était pour cette raison qu'il n'aimait pas Amandine, elle lui faisait trop penser à Delphine. Il voulait se tenir loin d'elle. Mais bon, il avait mal calculé ses choses, puisqu'un de ses amis était tombé follement amoureux d'elle. Bon! L'amour, cela ne peut se contrôler. Même Tristan, ne peut pas tout contrôler. Ce qui doit le titiller légèrement. Lui qui est tellement un calculateur né. Bon, il avait changé de sujet, en faisant un toast sur la nouvelle relation entre le Guerrier et Boucle-d'Or. Sujet qui le faisait rire. Quoi, il ne comprenait pas. Certes, ce n'était pas l'expert en amour. Loin de là. Mais il avait de la difficulté à comprendre que deux êtres qui avait presque officialisé leur relation... N'allait pas plus loin. C'était de bonne guerre. Anthony savait que c'était pour le plaisir. 

James regarda la scène. Il avait compris que le sujet était clot. Oui, vraiment. Il n'était pas comme Tristan, il parlait plus facilement. Et puis, Delphine était morte depuis un bon bout de temps déjà, mais il comprenait. Oui, le Tavernier avait le sen de la compréhension. Il sourit au toast que Tristan voulait faire. Il sourit ensuite aux mots du Guerrier. Il devait vraiment être amoureux fou de la Blondinette. Il la transpirait. Son sourire reflétait la Demoiselle. James eut un sourire attendri. Une pensée aussi, il trouvait cela adorable que l'amour pouvait avoir lieu après de durs moments, avec la Guerre et tout cela. Ce Anthony donnait l'espoir que dans notre génération, cela se pouvait. Il se sera un autre verre. Il en prit une gorgée et même si les garçons n'avaient pas encore terminé leurs shooters, il leur servit un verre chacun. La même chose qu'il buvait avant. Tristan, à ce geste, eut un sourire amusé. Il le remercia d'un hochement de tête.

James:" Votre dernier shooter, vous pouvez le trinquer aux vacances, moi je vous offre ce verre, pour toi, Anthony! Réellement, elle doit vraiment te plaire, ta Amandine si tu es si patient. Et toi, Tristan, tu devrais suivre son modèle... Sinon ton coeur va se changer en pierre..."

Il était plus vieux le James et cela paraissait dans les paroles qu'il venait de dire. Il était sage, même s'il était excentrique. Ou bien peut-être parce qu'il connaissait trop bien le Tristan. Il savait qu'en arrière de sa cage thoracique il devait avoir un organe qui avait d eta difficulté à pomper par manque d'amour. Tristan eut un rire qui semblait vouloir dire:Hm, j'en ai vu d'autre... Il leva son dernier shooter dans les airs, put regardera Anthony.

Tristan:"Aux vacances... Et même si ce que tu viens de me dire est entré par une oreille et sortit de l'autre... Merci pour le verre."

James hocha de nouveau la tête, de découragement, gardant son petit sourire. Prenant de nouveau une gorgée de son nouveau verre. Le Blondinet prit son shooter d'un trait encore, sans grommeler, puis il suivra d'une gorgée de son verre. Non, pour lui, ce n'était pas triste le sujet des vacances, il aurait du temps avec sa famille... Il aurait beaucoup de soirée, beaucoup de gens. Non, il aimait les vacances. Cela lui donnait une pause de Poudlard. Une pause bien méritée. Puis, il se tournera vers le Professeur des défenses...

Tristan:"Mis-à-part boire notre vie, avais-tu d'autres plans pour ce soir...?"

Et c'était dit avec le sourire le plus coquin et rempli le plus de sous-entendus du monde...

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Vanoute le Dim 28 Fév - 20:01

Logiquement, on ne pouvait pas penser que Tristan prenait la mort de sa sœur parfaitement bien malgré le temps qui a passé. Anthony arrivait à parler de son père, mais c’était encore un sujet difficile malgré tout quand l’instant se présentait. Il comprenait donc parfaitement le sentiment et il préféra passer à autre chose et donc de parler d’autres choses. Bon, c’était quand même Tristan qui avait trinqué à lui et Amandine. C’était gentil de sa part même si dans ce cas-ci, Amandine était une vieille corneille. Moui, c’était pas un compliment quand même. Antho’ se tourna ensuite vers le nouveau verre devant lui. Ils pleuvaient les verres dans ce bar ou quoi? C’était…MAGIQUE. Hm, BREF. Il regarda James, il haussa les sourcils quand il mentionna que c’était pour lui puis son visage s’illumina et un sourire rayonnant vint sur ses lèvres. Il acquiesça d’un mouvement de la tête avec un air rêveur oui, elle lui plaisait vraiment sa Amandine…Ta Amandine qu’il avait dit. Mouais, c’était un bon gars finalement le type de la taverne et quand il parla de Tristan, il fit une moue exagérée de surprise en disant comme sur la confidence.

‘’…Ce n’est pas déjà le cas?’’

Il ricana également en même temps que Tristan et leva également son verre en même temps que lui. Il éclata de rire de nouveau quand il parla des mots de James. Mouais, Tristan ne fait que ce que Tristan veut et l ne comprend que ce qu’il veut aussi.

‘’Aux vacances.’’

Qui s’avérait prometteuses quand même. Antho’ prit également son shooter d’un coup en même temps que Tristan et le déposa ensuite sur le comptoir. Bon sang, ça fait du bien quand même. Il imita ensuite involontairement Tristan en s’attaquant déjà à son autre verre. Puis Tristan lui parla de nouveau. Des plans pour ce soir. C’était tellement clair qu’est-ce que ‘’autres plans’’ voulaient dire. Il eut un sous amusé à la pointe des lèvres et secoua négativement la tête.

‘’Nah, j’avais prévu boire…puis ensuite boire…et peut-être terminer par boire aussi. De toute façon, Amandine est avec Mel’ ce soir, j’irais pas les déranger.’’

Il haussa les épaules et Tristan parlait de Mel’ sans gêne, après tout, ce n’était pas Voldemort, ce n’était pas celle qu’on ne doit pas prononcer le nom tout comme il mentionnait parfois le nom de Tristan devant Mel. Il allait pas devenir fou avec ça hein! Puis il prit une autre gorgée de son verre avant de regarder Tristan.

‘’Alors ai roi tu avais d’autres plans, tu es pris avec moi pour boire ta vie.’’

Et c’était dit sans méchanceté, il disait ça comme si la question ne se posait presque pas. Il sourit légèrement au stagiaire ensuite.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Marie_Eve_1989 le Dim 28 Fév - 21:05

Il n'avait pas un coeur en pierre. Pas au complet. Il fonctionnait encore son coeur. Il ne fallait pas douter de cela. Même si bon, il laissait présager le contraire. Tristan, en fait, ne se laissait pas montrer vulnérable. Il avait drôlement peur du jugement des autres. Il aimait mieux prétendre de n'avoir pas de coeur que de paraître faible s'il en avait un. Sur pleins de points, il faisait de très beaux gestes. Sauf qu'ils étaient si espacés que cela se perdait. On oubliait se qu'il faisait de bien. Mais bon, le Stagiaire savait parfaitement que c'était des taquineries. Du moins, de la part d'Anthony. James devait être un peu plus véridique dans ses mots, mais, le tavernier connaissait tellement Tristan depuis longtemps qu'il savait que c'était peine perdue. Du moins, c'est ce que le Ténébreux aimait laisser croire. Qu'il ne pouvait pas changer... 

Il ne dit rien à la remarque d'Anthony. Non, seulement son sourire, un rire, puis il avait bu. Cela valait amplement toutes les réponses qu'il aurait pu dire. Il savait qu'il était un être à problèmes, il n'avait pas besoin d'en rajouter. Puis, il avait eu une nouvelle tournée de verres. Oui, les verres pleuvaient ce soir et cela tombait bien, il avait une soif... James sourit à leur complicité. Rare était les fois où il voyait l'ancien Serpentard agir de cette façon avec un gars... Un ami? Bref, cela lui faisait du bien. Tristan n'était pas tout à fait perdu. Bon. Ils avaient trinqué aux vacances, bu tous leurs shooters, avaient de nouveaux verres. Puis, il avait eu une conversation sur les plans de soirées. Tristan avait fait allusion aux plans d'Anthony. Vous savez, s'il en avait d'autres, après leur beuverie. Celui-ci répondit que non. Qu'il avait l'intention que de boire, car Amandine voyait Mélina! Il ne voulait pas les déranger. Oui, il avait le droit de dire son nom. Tristan n'allait pas se mettre à pleurer. La preuve. Son minois était le même qu'avant sa phrase. Le regard charmeur, le sourire aux lèvres. Il prit seulement une gorgée. Non, sa réaction était intérieure. Des nerfs qui se coinçaient au niveau de ses joues. Puis il enchaîna....

Tristan:"Ensemble? En pleine nuit? Et tu ne veux pas les déranger? Tu dois être puceau, Antho', vraiment..."

Et il eut un nouveau rire. L'alcool lui faisait dire ce genre de remarque, mais c'était avec humour, même s'il n'avait sans doute pas de difficulté à s'imaginer les deux filles ensemble... James secoua de découragement, encore une fois, la tête. Gardant son magnifique sourire. Il termina d'un trait son verre. Oui, valait mieux boire que sire quoi se soit à cela. Puis, Tristan continua...

Tristan:" Non, ce soir, mes seuls plans étaient de boire ma vie avec toi... Tu devrais te considérer chanceux."

Nouveau rire. Puis à son tour, il termina d'un trait son verre. Certes, les deux hommes étaient de bons buveurs, mais l'effet de l'alcool commençait à se faire sentir. Tristan disait un peu plus ce qu'il pensait. Il se laissait un peu plus aller. Alors que James riait pour rien et continuait à boire. Oui, quand il commençait, il ne pouvait pas s'arrêter. Donc la soirée avança comme cela. Des fois une tournée de shooters, d'autres fois des verres. Des rires. Des conversations vulgaires de la part de Tristan. Des soupires d'exaspération de la part de James. Mais ils avaient du plaisir. James faisait des fois son show, ce qui faisait rire Tristan. Oui, c'était un beau moment entre amis. À l'heure qu'il était; Tristan devait être à son 5ième verres et son 6 ou 7ième shooters. Alors que James était plus réservé, avec 3 shooter et 4 verres....

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Vanoute le Dim 28 Fév - 22:20

Il aimait qu’on croie qu’il avait un cœur de pierre. Antho’ avait-il compris ça? On ne peut pas savoir, peut-être qu’il arrivait à comprendre que Tristan avait une façade justement parce que lui en avait une depuis la guerre. Oui, Antho’ avait un côté sombre, mais il tentait tellement de le cacher de l’enterrer… parce qu’il ne croyait pas que c’était lui. Il ne parlait jamais de la guerre, ça l’atterrait. Il avait vu trop de choses horribles. Trop de gens mourir. Mais ça, comme déjà dit, il tentait tellement de ne pas y penser…que c’était pour ça qu’il buvait le soir. Enfin, ce soir il allait boire pour environ 4 jours.

Oh oui, ce soir, c’était de la bromance. Tristan et Anthony, les amis intrépides! On dirait un titre de film. Hm, bref. Oui, la soirée allait être quelque chose puis Antho’ parla de la soirée d’Amandine avec Mélina puis Tristan fit de nouveau son pervers. Antho’ secoua la tête avec découragement. Non, mais, Mel c’était comme une sœur c’était presque dégoutant de penser à ça! Il leva les yeux au ciel. Et il ne répondit pas. Non, ça ne méritait même pas une réponse tout ça. Ça valait, cependant, une très bonne gorgée de son verre. Même…tout son verre pouvoir pas hein? Puis Tristan dit que ses seuls plans étaient de boire avec lui. Il sourit, sincère en premier lieu avant de poser une main sur son propre torse.

‘’Ça me touche, vraiment. Alors buvons, question de vraiment réussir à boire nos vies hein.’’

Et il eut un sourire joueur et un regard qui voulait dire…À GO ON BOIT. Bref, l’alcool faisait son bonhomme de chemin hein et rapidement il passa des étapes pour devenir saoul. Antho’ lui riait à s’en faire mal à la mâchoire et parlait très fort. Il racontait des tooooonnes de blagues sans queue ni tête. Il s’amusait vraiment comme un fou. Antho, devait avoir bu environ la même quantité que Tristan, peut-être un ou deux shooters de plus parce que les shooters c’était bon. Il s’amusait bien avec Tristan et James. Le tavernier était son nouvel ami de la soirée. Et il le disait. Genre, typique gars saoul.

Bref la soirée avançait, des gens quittaient et des gens arrivaient. D’ailleurs…Joanie avait décidée plutôt tard d’aller au bar ce soir-là. La bibliothèque avait fermée tard, elle était rentrée, mangée, pris une douche…et hésitée. Longtemps. Assise sur son lit à fixer ses genoux. Ça sera exagéré si elle y retournait? Sa mère était passée devant sa chambre plusieurs fois et au bout d’un moment elle s’arrêta, sourit et sa fille et lui lança.

‘’Je ne sais pas à quoi tu penses. Mais vas-y, parce que je t’entends hésiter depuis des heures presque! File!’’

Sa maman devait être un devin. Il ne lui en fallu pas plus. Sa mère savait surtout qu’elle avait besoin d’un petit coup dans les fesses pour avancer parfois et puis elle était presque certaine que ça concernait un garçon. Instinct de mère oblige.

Bref, elle se changea pour…être mignonne quoi. Jeans bleu pas trop foncé, pas trop clair. Un chandail avec un motif style Picasso sur le devant et un veston manches trois quarts imitation serpent…ou crocodile… bref un reptile quoi. Bottillon noirâtre à talons. Elle était déjà…vaguement coiffée, l’avantage de cette coiffure. Elle attrapa son manteau et son sac avec carnet et tout le reste et se sauva. Elle souriait pour elle-même avant de transplaner près de la taverne. Elle regarda la porte de bois, prit une inspiration et entra lentement dans l’établissement, ses grands yeux parcourant la salle d’un côté jusqu’à- Non. Elle se stoppa. Elle venait de faire un pas dans la salle et déjà elle voulait fuir. Le trio au bar l’effrayait et comme elle voulut pivoter lentement pour partir, Antho la remarqua…et probablement tout le monde dans le bar parce qu’il cria.

‘’SŒUR!’’

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Marie_Eve_1989 le Lun 29 Fév - 7:53

Oui, l'alcool coulait à flot ce soir. Les blagues aussi. Bref, il étaient saoul. Vraiment. Tristan riait, vraiment, un rire franc. Vous savez, quand vous avez mal aux abdominaux et qu'on continue à rire et qu'au final on se dit: J'ai sans doute fait mon entraînement ce soir. Il était dans cet état. Oui, les verres partaient de tous les côtés, il avait du plaisir et il ne voulait pas que cela s'Arrête. Non, pas tout de suite. Donc, juste avant l'arrivé de la soeur à Anthony, il commanda une nouvelle tournée de shooters. Deux pour chaque monsieur. James sourit. Cette soirée ne finira jamais. Il en était sûr, mais bon, cela faisait du bien aux coffres de la Taverne, des clients comme cela. Donc, il se serva deux shooters, puis deux autres au Professeurs de Défenses et deux autres à son Stagiaire.

Une chance qu'il avait un roulement de clients à la Taverne, ce qui permit de garder alerte le Tavernier, car oui, il s'en venait quand même saoul. Cela ne le dérangeait pas, il était habitué à ce genre de soirée, en tant que barman, mais il avait fait appel au courant de la soirée, en voyant l'état que celle-ci prenait, à une serveuse qui était rentré, pour l'aider. En fait, pour prendre le relais. James, malgré son côté excentrique, était quand même un garçon mature et il ne voulait pas perdre le contrôle de sa soirée. Il aimait mieux continuer à servir les garçons et que l'employée serve le reste des clients. Oui, cela valait mieux pour tout le monde. Donc, il était resté derrière le bar, il ne se sentait plus mal de boire autant et il était devenu le barman attitré aux garçons. À chaque fois qu'Anthony l'appelait son nouvel ami, un rire sortait de sa bouche. Un rire franc. Il accepta ce nouveau titre en posant une main sur son coeur, à toutes les fois et en disant un truc du style: "J'accepte ce titre avec honneur." Et il se remettait à rire, ainsi que Tristan. 

Donc voila. Il avait eu une nouvelle tournée de shooters. Tristan avait payé sa commande. James et lui se saisirent de leur petit verre, quand une nouvelle clientes fit son entrée. Tristan regardait Anthony à ce moment, donc, il ne vit pas tout de suite la Timide. Par habitude, James avait regardé la porte et un charmant sourire vint à ses lèvres lorsqu'il reconnut l'artiste. Un sourire franc, ravi de la revoir. 

James:"Jo..."

Il coupa son mot, se retournant vers Anthony. Venait-il de l'appeler soeur? Hm, c'était effectivement ce qu'il venait d'entendre. C'était sa soeur? Il passa ses perles océaniques sur Anthony puis sur Joanie. Un regard questionneur. Tristan, tant qu'à lui eut un sourire amusé. Il regardait Anthony, à ne pas oublié. Quand le Guerrier dit le mot soeur, son regard se changea. Un regard espiègle, amusé et surtout charmant. C'était laquelle de ses soeurs?La Lesbienne? Faites que oui, il rêvait vraiment depuis longtemps de la ...Rencontrer. Ho... Ou Alice? Elle était beaucoup trop jeune... Ha non? Peut-être Joanie. Donc, il se retournera lentement vers la porte. Son sourire s'accentua un moment en voyant la demoiselle. Oui c'était bien Joanie. James regarda de nouveaux tout le monde, se sentant le mon oncle de la famille qui était beaucoup trop vieux pour comprendre quoi ce soit... 

James:"Si je comprends bien... Vous vous connaissez tous?... Hm intéressant, vraiment intéressant..."

Son sourire se fit amusé, puis il regardera de nouveau Joanie. Elle était magnifique, comme la dernière fois. Sans doute l'alcool, mais il se surprit à penser qu'il était vraiment heureux de la voir, là en ce moment. Tristan fit mine d'amener son poing fermé à sa bouche puis de se racler la gorge. Il portera son shooter, qu'il tenait déjà, vers la direction de Joanie... Puis dit:

Tristan:" Oui, on se connait très bien.... Tous. (Il fallait qu'il rajoute le tous, avec un magnifique sourire.) Donc, levons donc notre verre à l'arrivée de Joanie... "

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Vanoute le Lun 29 Fév - 12:44

Non, mais tant qu’il y aura de l’alcool et du plaisir, pourquoi la soirée se terminerait-elle?! Oui, Antho’ était parti, carrément même. Oui, il sortait des phrases quétaines ici et là à propos de bromance, d’Amandine, de la vie et tout ça. Puis il faisait des blagues et peut-être que Tristan sera heureux de voir que son ami savait des blagues salées quand même. Oui oui! Antho’ s’amusait comme un fou, littéralement. Il acceptait beaucoup mieux James maintenant qu’il avait dit ‘’Sa Amandine.’’ Oui, l’alcool et les petits détails. C’était pas le genre de gars qui ferait des blagues sur Amandine…PAS COMME UN CERTAIN BLONDINET HEIN. Mais c’était de bonne guerre. Les hommes enchaînaient les shooters et les verres comme si c’était du jus. C’était intense, c’était mal et ça allait sûrement finir par un lendemain de veille terrible. Enfin, heureusement, Antho’ n’était pas le genre à vomir, mais plutôt le genre à faire eukay, je vais mourir.

Et pour James c’était bon, plus que la soirée avançait et plus les pourboires étaient généreux! Ça allait avec l’alcool. Antho’ leva son verre également, les yeux vitreux, un sourire fendu jusqu’aux oreilles jusqu’au moment où Joanie traversa la porte et qu’il cria.

Joanie avait figé en mode ‘’pourquoi tu cries…’’ et elle devint rouge tomate. Elle sentait le regard des autres…impossible de faire demi tour maintenant. Elle échangea un bref regard avec James avant de se décider de retirer son manteau et de l’accrocher au mur tout en gardant précieusement son sac sur son épaule. Bon sang, allait-elle réellement vivre ça. C’était la faute de sa mère. Oui oui, c’est elle qui l’avait poussé à sortir se dégourdir…Non, ce n’était la faute de personne sauf du destin. Elle poussa un profond soupir en accrochant son menton et prit une bonne inspiration avant de se retourner, elle avait fait ça rapidement et sans qu’on la voit, oui, il lui fallait du courage! Antho’ déposa son verre sur le bar et se leva pour aller la rejoindre d’un pas…étrangement stable. Il entoura les épaule de sa sœur, celle-ci lui faisant quand même un sourire, parce qu’elle l’aimait bien son frère quand même.

‘’T’es saoul, non..?’’
‘’Hm…j’ai peut-être bu un peu, Je suis contente de te voir!’’

Et bon sang que ça semblait sincère, il l’entraîna donc vers les gars, tout content, tout fier. Cependant, il eut quand même le temps d’entendre James et il hocha d’un bon mouvement de tête avant de lâcher sa sœur, tirant un banc pour qu’elle s’asseoir comme entre lui et Tristan, un peu reculer d’eux. Ils faisaient donc un espèce de triangle.

‘’Mouep! Le monde des sorciers est petit. J’enseigne à une autre de mes sœurs, t’imagine! Elle, c’est Joa-‘’

‘’Je suis déjà venue Tony, je les connais…’’

Et elle rougit déjà de ses paroles, bon, connaître était un grand mot, non? Bon, elle connaissait Tristan de l’école et James…bah ils se connaissaient aussi hein. Bref, heureusement Tristan parla aussi. Oui! Un toast à Joanie c’était terriblement gênant. Elle sourit quand même un peu, repoussant une de ses mèches de cheveux derrière son oreille en disant tout bas.

‘’Mais si j’ai pas un verre moi, c’est pas juste…’’

Et de ce pas, son frère lui donna son autre shooter. C’était pas mignon tout ça?

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Marie_Eve_1989 le Lun 29 Fév - 14:04

Joanie aurait peut-être dû choisir un autre soir pour venir voir le Tavernier, c'est que la situation était tellement contre elle en ce moment. Son ancien crush d'adolescence, son nouveau crush de sa jeune vie d'adulte et le plus protecteur des frères, Anthony. Oui, c'était sans doute le trio le peu probable de toute l'humanité, mais il était bien là ce soir. Pauvre Joanie. Même Amandine, qui a aucun lien avec Tristan et James, à part de les connaître comme ça, n'aurait même pas mis la grosse oreille à la Chaumière, ce soir-là. Mais bon, cela allait causé beaucoup plus de rires au final. Enfin, surtout pour le reste du monde, sauf elle. Donc, peut-être que pour le plaisir de tous, c'était bien qu'elle soit là.

Elle avait fait son entrée. Elle avait figé un moment, avant que le Guerrier ne croit son statut familial. Tout le monde s'était retourné. James en premier, suivi de Tristan. Elle enleva son manteau et l'accrocha. Anthony avait été à sa rencontre. L'amenant au comptoir, entre Tristan et lui-même. Tristan eut un sourire amusé. Il avait suivi la scène du regard. Quand la jeune fille fut assis, il recula un peu son banc, pour que tout le monde la voit, ait accès à sa personne. Oui, ils se connaissait tous. Il était évident que Anthony était son frère. Il l'avait si bien crié à son arrivée. Hm, James trouvait qu'il avait une légère ressemblance et plus on le sait, plus on voit cette petite ressemblance. Lui aussi, il avait suivit la scène des yeux. Une fois qu'elle fut assise devant lui, vu qu'il était au centre des garçons, l'autre côté du bar, il lui fit un charmant sourire. 

Puis Anthony avait voulu faire comme une présentation. Vous savez, le genre de présentations du grand frère fatigant qui était trop content d'avoir des jeunes soeurs. Qui était trop fier de ses soeurs. Le frère fatigant. James eut un rire, charmé. Puis, Joanie le coupa dans sa phrase. En disant qu'elle était déjà venue. Qu'elle les connaissait. Tristan, à ses mots, se racla la gorge un moment. Il ignorait pour James et la Timide, mais il savait pour lui-même. Oui, ils étaient de la même année à Poudlard. Ayant eu quelques cours ensemble dans leur parcours scolaire. Puis bon, une fois, il avait eu ce baiser. Dans un recoin de l'école. Un baiser échangé. Qu'il n'avait pas oublié. C'était bien avant l'époque où il était ami avec Anthony. Oui cela faisait longtemps, mais il ne l'oubliait pas. Puis, d'une certaine façon, elle connaissait James, ils s'étaient parlés une fois, une vraie, puis quelques rencontres ici et là. D'échanges de dessins et d'alcool. 

Puis, il eut le toast à Tristan. Pour l'arrivée de Joanie. Oui, une fille dans un trio d'hommes saouls, c'était bien, ça faisait un peu changement. Son frère lui en tend un. Donc, suite à ce geste, Tristan but son shooter, d'un trait. James fit de même, mais appuya son regard sur la Demoiselle. Son sourire devint plus tendre, plus délicat. L'alcool et ses effets. Bon, cela ne paraissait pas tant que ça, mais si elle le regardait, elle verrait bien qu'il l'a regarde d'une différente façon... Pas de la même façon qu'il regarde Tristan ou Anthony. Puis, l'Excentrique nota aussi. C'est qu'elle était gênée. Il n'avait pas oublié son jeu. Son jeu avec elle. 

James:" La maison t'offre un hydromel, ça te va?" 

Son sourire se fit amusé, puis il lui prépara un verre, étant dos aux autres membres du groupe. Et en même temps, il écrira un mot, sur une serviette de table en papier, très rapidement. Cela ne parut à peine. Il entoura le verre de la serviette de table, comme il aurait servit cela tout bonnement à chaque client. Puis, il lui tendit, à elle. Le bras tendu, dans sa direction. Attendant qu'elle le prenne, avec un sourire espiègle et un regard amusé. Le mot disait: Je sais déjà ce que je te fait faire... Tristan devait être trop saoul, il ne remarqua absolument rien, il se tourna vers Joanie un peu, avec son sourire éternel, rempli de charme...

Tristan:"Alors Joanie... Que deviens-tu?"

Après ses mots, il prit son autre shooter et le but d'un trait. Non, il avait soif là, il voulait boire là. Il n'attendra pa sun nouveau toast.

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Vanoute le Lun 29 Fév - 15:43

Oui clairement, n’importe quel autre soir aurait été mieux. Elle aurait pu aller s’asseoir dans un coin, faire ses petites choses, mais visiblement son frère sentait le besoin d’intégrer sa sœur à leur buverie. Bon elle prendrait quoi, un ou deux verre seulement la jeune fille, mais c’est tout hein. Elle allait se contrôler. Elle. Bref. Le plus intense dans le quatuor maintenant c’était qu’Antho, le frère protecteur, ne savait pas que Joanie et Tristan s’étaient déjà embrassés et il savait encore moins que James et elle avaient un jeu. Sa relation avec chacun des hommes présents rendait le tout terriblement…drôle pour un œil extérieur.

Anthony s’entendait bien avec chacune de ses sœurs. Même Alice dans ses bons jours étaient tolérables, mais Joanie, c’était un peu différent. Disons que c’était celle avec laquelle il partageait le plus d’affinité mentale. Il pensait parfois de la même façon et c’était souvent à lui que Joanie arrivait à se confier. Ça dépend sur quoi, par exemple, elle ne parlait jamais garçons avec son frère. Parce que ça restait son frère et lui la voyait encore à 10 ans. Bref, en plus, son frère se fit une joie de la mettre au centre et même Tristan lui fit de la place…pitié, non. Elle aurait aimé disparaître. Enfin, elle regarda les deux autres hommes, s’attarda naturellement plus sur James, pas trop…quelques secondes à peine de plus. Elle souriait faiblement, les joues en feu. Elle pensa naturellement au jeu avec James. Allait-il lui poser des questions devant tout le monde? Non, il ne semblait pas être comme ça. Tristan l’intimidait un peu aussi par sa présence, c’était normal quand même. Même si ça faisait un moment leur petite histoire, ça la rendait quand même gênée.

Joanie prit son shooter en même temps que les autres hommes et elle faisait une vraie de vraie grimace. Mouais, elle était pas terriblement bonne pour le fort la jeune fille. Antho’ éclata de rire à voir sa bouille. Ensuite elle déposa le verre sur le comptoir, s’étirant un peu et croisa le regard de James. Elle n’était peut-être pas doué pour reconnaître les sentiments dans les yeux des gens, mais elle savait qu’il avait quelque chose dans le regard du rouquin parce qu’elle l’avait si souvent observé et elle l’avait également dessiné quand même. Il avait une étincelle, un éclat qui vint piquer un petit peu son cœur de jeune fille et qui la fit rougir un brin encore. Il s’adressa alors à elle et elle acquiesça d’un mouvement de la tête.

Joanie : ‘’Oui d’accord…’’
Anthony : ‘’Tu sais, je suis content que tu sois là.’’
Joanie : ‘’Ça fait deux fois que tu me le dis, tu sais?’’

Dit-elle avec un petit sourire amusé aux lèvres, son frère, elle était moins timide avec. Fallait dire que c’était plus facile avec quelqu’un qu’elle connaissait par cœur quand même. Antho’ ricana en appuyant son coude sur le comptoir et s’adressa à James sans se rendre compte du message.

Anthony :‘’Mais tu sais, j’ai 4 sœurs moi! J’suis le seul homme de la maison!’’

Oui oui, là on venait de tomber dans le sujet ‘’sœurs d’Anthony’’ et comme Tristan savait tout ça, bah il ne lui parla pas pour le moment, du moins, pas directement, il regardait James notre saoul d’Antho. Ce fut sans doute pour ça qu’il ne vit pas le manège entre son frère et lui. Joanie prit le verre, en le remerciant de son petit sourire typiquement elle et c’est en déposant le papier sur ses cuisses qu’elle vit qu’il avait quelque chose d’écrit alors rapidement, elle le reprit dans ses mains pour le lire et elle devint cramoisie. Bon sang. Fait faire? Alors ça sera une action? Elle se retint de le regarder de nouveau parce qu’Antho parlait justement à James puis elle rangea le papier dans son sac au moment ou Tristan lui parla.

Joanie : ‘’Heu moi?...Pas grand-chose, je…travaille dans une bibliothèque.’’

Elle prit ensuite une petite gorgée de son hydromel. Pourquoi elle restait là? Oh oui, il avait James. Oui, James était un argument à lui seul.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Marie_Eve_1989 le Lun 29 Fév - 16:52

Tristan écouta Anthony parler à James. Ho mon dieu. Le Guerrier était saoul. Certes, Anthony était quelqu'un de très sociable, dans la vie, à moins que tu sois un Gars et qu'amandine soit trop près de toi, il va te parler. Mais là, c'était différent, c'était le genre d'énoncés du gars un peu trop saoul. Il eut un petit rire en l'écoutant. Oui, il avait 4 soeurs. Oui, on le savait, il était le seul homme de la famille. Le Blondinet secoua la tête de découragement, mais d'amusement. Oui, il s'amusait. Certes, au détriment d'Anthony, mais il s'amusait. Anthony avait parlé durant le moment au Joanie recevait son verre, avec le message. James regardait le Professeur des défenses, lançant tout de même quelques regards à la Timide, il voulait voir sa réaction. Et elle vint. Elle cacha le mot dans son sac lorsqu'elle finit par le lire Le sourire du Tavernier s'accentua, amusé, mais cela pouvait passer, car les paroles d'Anthony étaient tout aussi drôle. Bon, il fallait qu'il lui réponde au Monsieur, ce qu'il fit, posant ses mains sur ses hanches...

James:" Quatre soeurs? Hm... Je n'en ai seulement une... Et je trouve cela difficile... Je n'imagine pas 4."

Et il se retint de dire:"Surtout lorsqu'on a une soeur aussi jolie que Joanie. Non, il ne voulait pas le dire. Il voulait le garder pour soi ou pour elle. De toute façon, il savait que le Guerrier était saoul, ce n'était pas le moment de parler de la beauté d'une de ses soeurs en ce moment. Tout d'un coup qu'il panique et fasse son frère beaucoup trop protecteur. Lorsque James parla de sa soeur, le regard à Tristan dévia de sur Joanie vers le Tavernier un moment. Un court moment. Avec une légère étincelle, puis il revint vers la Timide. Après tout, il lui avait posé une question. C'était normal qu'il la regarde pour écouter sa réponse. Puis, elle vint. Elle parla de librairie. Ho, elle travaillait dans une bibliothèque. Cela lui allait parfaitement bien, c'est ce que pensa Tristan, suite à ses mots. 

Tristan:" Hm intéressant... Vraiment"

Il avait dans son langage une touche de charme. Une touche à la Tristan qui était présent quand une demoiselle était là. Certes, ce n'était pas le même charme qu'avec Mélina. Non, c'était un charme ouvert, indéfini, qui lui collait si bien. Puis il se tourna vers l'ensemble du groupe. James fit de même, lorsqu'il termina de parler à Anthony. Il avait toujours son sourire, toujours les mains sur ses hanches. Certes, ses regards s'attardaient un peu plus sur Joanie que sur les autre, mais malgré son côté excentrique, il faisait cela très subtilement. 

James:"Bon! Je crois que je vais faire une pause de boire... Anthony, tu peux prendre mon dernier shooter, je vais m'en passer..."

Tristan:"Merci beaucoup de me l'avoir offert..."

James:" C'est un plaisir... Bon, est-ce que je vous sers autre chose Messieurs?"

Il gardait son sourire. C'était dit avec gentillesse. Il ne voulait pas les mettre à la porte, mais en même temps, il avait hâte de commencer son jeu. De faire faire l'action à la Bibliothécaire. C'est pour cela qu'il offrait d'autres verres, s'ils voulaient en avoir d'autres, il leur en servirait, mais si c'était fini, il serait très heureux de passer un moment avec la Soeur cadette du Guerrier. 

Tristan:"Hm, pas pour moi, si je veux me rendre en bon état dans ma famille, je crois que je devrais arrêter... Toi Antho'?" 

Il eut un léger rire, puis regardera son ami. Oui, il fallait qu'il arrête, il avait abusé ce soir et demain il payera pour cela, il le savait. Il devait calculer un peu, on ne pouvait pas le changer totalement, même l'alcool. De plus, il se faisait tard, quand même. Ils étaient arrivés vers 21h00... Et bientôt l'horloge allait sonné le 1h00. Oui, il devait arrêter.

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Vanoute le Lun 29 Fév - 17:40

Saoul? Une expression québécoise le décrirait parfaitement; Chaud ben raide. En effet, il aurait pu aller voir le gars pas rapport qui buvait sa peine d’amour dans un coin pour lui parler de ses sœurs. Mais là, James était la victime du moment. Alors il mentionna qu’il avait une sœur et que c’était difficile? Antho’ hocha vivement la tête.

Anthony :‘’Tu parles! Mais faut seulement savoir les apprivoiser hein, les connaitre assez pour rester vivant….’’
Joania :‘’Je suis à côté…’’
Anthony : ‘’Ma sœur aînée, Aby, est une cinglée! Je l’aime bien maintenant, mais gamin, je crois qu’elle voulait me tuer. Jo, elle, c’est la plus mignonne et gentille des 4. Bon, Myriam à 3 ans, elle est encore plus mignonne, mais elle peut pas embêter personne encore vraiment. Puis Alice. Mais Alice c’est un genre de démon en personne.’’

Et il parla en hochant vivement de la tête en parlant de ses sœurs. Joanie eut quand même un petit sourire en écoutant son frère. Il était mignon quand même. Bon, parce qu’il n’avait que du positif à dire sur elle. Joanie avait regardé aussi James quand il avait parlé de sa sœur. Ah bon? Elle se demandait bien comment elle était sa sœur à lui…elle aurait sûrement un jour l’occasion de lui demander. Mais là, maintenant, elle parla de son métier à Tristan. Intéressant? Bon sang, elle ne trouvait pas ça si passionnant. Elle aimait les livres, mais de là à passer ses journées avec…elle pencha un peu la tête pour regarder son verre. Non, en réalité, ça lui plaisait, c’est juste que bon, elle se souvenait de sa bibliothécaire à Poudlard et elle ne voulait VRAIMENT pas lui ressembler. Joanie prit ensuite une bonne gorgée de son hydromel. Enfin, James offrit son dernier shooter à Antho’ et celui-ci l’accepta de bon cœur en regardant Tristan, les sourcils froncés, mais clairement pas fâché.

Anthony : ‘’Ouais, mais toi t’es un vieux ami. MOI JE SUIS NOUVEAU.’’

Puis il fit un grand sourire et prit le shooter d’un trait. Sa sœur haussa les sourcils avec l’air de dire ‘’okay, il est fini.’’ Puis il demanda s’il servait autre chose. Antho’ entra alors dans ce qui semblait une…très grosse réflexion. Il entendit la voix de Tristan puis il se tourna vers lui, l’air tellement ailleurs puis il hocha la tête et tapa sur le comptoir.

Anthony : ‘’MOI JE VEUX VOIR AMA’. Viens! Merci pour tout James! Toé j’t’aime!!’’

Oui, les derniers mots étaient dits en gros bon québécois. Il donna une tape amicale sur le bras du barman en se levant.

Il attrapa Tristan par le bras pour le tirer puis s’arrêta et planta un bisou sur la joue de sa sœur.

Anthony : ‘’Content de t’avoir vu vraiment! On se voit demain!’’

Puis il tenta –encore- d’entraîner Tristan avec lui.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Marie_Eve_1989 le Lun 29 Fév - 19:55

Les apprivoiser?... Tu as dit les apprivoiser? Ho mon dieu. James avait eu un rire à ses mots. Certes, simplement un rire. Non, il se doutait que s'il embraquait dans ce jeu, il ne finira jamais la soirée. Et il avait des plans. Vous voyez, un certain jeu, avec une certaine Demoiselle, avec une certaine... Solitude. Oui, son plan demandait un peu de solitude. Puis le Guerrier raconta la vie de ses soeurs. En long et en large. Tristan n'écouta plus. Il avait demandé une question à Joanie, vous vous en souvenez. Il attendait sa réponse. De toute façon, il ne connaissait pas la première, ni la dernière, mais il savait tellement ce que le Professeur des défenses allait dire sur elles. Puis, Joanie, il la connaissait assez bien Puis Alice, c'était effectivement le démon en personne. C'était pour cela que le Stagiaire ne l'approchait pas. Il en avait trop peur. Non, il avait peur de lui-même et de ce qu'il pouvait faire avec le démon, vous voyez? Mais ça, c'est une autre histoire. 

Puis, James donna son dernier shooter à Anthony. Offusquant, sans l'offusquer, le Blondinet. Oui, James avait hâte d'être seul avec la Timide. Rien ne laissait paraître cela, mais il avait hâte! Puis, le Belles Fesses répliqua à cela qu'il était un nouvel ami pour James. Ça aussi on le savait, il l'avait tellement répété. Un sourire amusé vint aux lèvres de Tristan, à la moue de décourageant de Joanie. Effectivement, son frère était complètement fini, mais tellement drôle. Ce qu'il voulait faire aussi était vraiment drôle. Il voulait aller voir Amandine. Ho mon Dieu. Est-ce que Tristan laisserait vraiment Anthony aller voir Amandine. Même s'il n'aimait pas la Blondinette, elle ne méritait clairement pas cet homme saoul, ce soir. Mais en même temps... Bon, il se leva. Oui, il allait laisser Anthony voir sa Amandine. 

Tristan:"Je ne peux pas croire que je l'emmène-là, mais je crois que je vais rire. Je vous ferai un compte-rendu, promis. Merci James, ce fut un réel plaisir, vraiment. Toi aussi Joanie, prend toujours aussi soin de cette magnifique beauté... (Puis Anthony lui saisit le bras.) C'EST BON J'ARRIVE, CALMES-TOI."

James:"Prends soin de lui... On se voit dans quelques jours. Au revoir Antho', va retrouver ta Ama'..."

James avait rit, et accepté la petite tape amicale sur son bras, de la part du Professeur. Oui, il l'aimait bien ce gars-là, en plus c'était le frère à Joanie, il l'appréciait encore plus, maintenant. Tristan se saisit de son manteau, avec un sourire, le mit, puis franchira la porte de la Taverne. Ils se dirigeront d'un pas quand même rapide vers le chateau. Il neigeait et il faisait quand même froid. Puis, il avait trop hâte qu'Anthony rencontre Amandine. Il allait rire. C'était sûr. Justement, Amandine se trouvait dans ses appartements, le vieux théâtre qu'elle avait emménagé. Lorsqu'on entrait, on était dans le salon et la cuisine. Il avait un divan en forme de "L", de la couleur vert pomme. Celui-ci avait beaucoup de coussins, dans les teintes de gris et de vert. En avant du sofa, une table basse en bois y était, où quelques livres étaient posés dessus. Sur le mur opposé du divan, il avait un comptoir de cuisine, avec quelques armoires, ainsi que son bureau. Entre le salon et l'ancienne scène, il avait une table avec ses 4 chaises. L'ancienne scène était converti comme une petit pièce à air ouverte. Les murs étaient une immense bibliothèque qui était ornée de livres et d'objets. Une grosse chaise en cuir y était posée, comme si c'était son coin lecture. Sur le mur de la scène, il avait une entrée qui menait à un petit corridor, corridor qui menait à sa chambre/salle de bain. La décoration était simple, belle, entre le rustique et le moderne. 

Donc, elle y était, avec son amie Mélina. Elles avaient passé une soirée entre filles, avant les vacances du temps des fêtes. Une bouteille de vin s'était bue. Des conversations sur les garçons s'était dites. Elle avait parlé d'Anthony. Qu'elle se trouvait dont bien pathétique. Elle ne parlait pas de changer, de faire quelque chose de plus, mais elle parla du fait qu'elle était dont bien pathétique. Elles avaient également chanté. Amandine s'était défoulée en dansant également sur la musique et en chantant. Elle avait ri et cela lui avait fait du bien. Elle était heureuse la Demoiselle, même si elle ne parlait pas d'Anthony à tout bout de champ, elle était heureuse. Dans la journée, elle avait dit à Mélina d'apporter son pyjama. Au courant de la journée, elle mit le sien. Un ensemble assorti, en dentelle noire. Une camisole pour le haut, qui lui arrivait en haut du nombril et qui dévoilait son ventre plat, puis un petit short pour le bas. Elle avait fait de ses bouclettes une haute queue de cheval au-dessus de sa tête. C'était Mélina, elle n'avait aucune gêne. Et voila. Il sonnait bientôt 1h00 du matin. Les filles étaient sur le sofa, elles parlaient de tout et de rien, quand Amandine commença à dire qu'elle était fatiguée. Le vin commençant à faire son effet de fatigue sur elle. Elle ne se doutait pas de ce qui s'en venait... 

Puis de l'autre côté, à la Taverne. James avait fait un petit salut de la main, lorsque les deux hommes avaient franchi la porte. Une fois le Professeur et son stagiaire partie, il se retournera vers la Timide, avec un petit sourire espiègle. Il rangea rapidement les verres vides, passa un chiffon sur le comptoir et fit signe à son employée aidante qu'il monterait et qu'elle pouvait continuer et terminé la soirée. Celle-ci lui sourit et hocha de la tête positivement. Les employées aimaient beaucoup James, il leur redevait bien aussi, l'Excentrique. Puis, il dit à Joanie...

James:" Tu termineras ton verre en haut... Aller suis-moi..."

Il lui fit un clin d'oeil. Mon dieu que l'alcool devait aider dans son attitude. Il fit le tour du comptoir, se saisissant du manteau de la Belle, puis se dirigera vers l'arrière de la Taverne, pour ensuite monter l'escalier qui menait à son loft, loft déjà décrit précédemment. Non, le Tavernier ne l'attendait pas, à vrai dire, il savait qu'elle allait suivre. Il le savait. Donc, une fois entrée, il se tourna vers elle, accrochant son manteau à un crochet près de la porte. Un sourire amusé et légèrement espiègle vint à sa bouche. 

James:"Bienvenue chez moi... Maintenant, commençons à jouer..."

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Vanoute le Lun 29 Fév - 21:29

Oui, Antho saoul était comme ça. Au moins il n’était pas méchant ou déplacé! Juste TRÈS bavard et il radotait. Ça ne faisait pas de mal à grand personne! Il aimait parler et à ce point, écouté ou pas, il ne s’en rendait peut-être pas compte. Le dernier shooter le fit frissonner. C’était un signe. Il fallait qu’il arrête quoi. Joanie observait son frère avec un sourire amusé. Elle manqua près de lui dire qu’il était crétin d’aller voir Amandine dans cet état, mais ça voulait dire que Tristan partirait avec lui et que là, elle se retrouverait toute seule avec James. Ce qui était…une bonne chose, non? Elle était terriblement curieuse de ce qu’il voulait lui faire faire également. C’était mal d’avoir ce genre de souhait? Non, ça faisait mal à qui? Personne. Puis Antho’ se fit…hm…insistant pour tirer Tristan. Il voulait aller la voir quoi! Aux paroles de James il eut un grand sourire pour signifier que oui, il allait aller la retrouver.

Aux paroles de Tristan, Joanie rougit. Cette magnifique beauté? Toujours aussi charmeur hein. Elle ne commenta pas, elle ne fit que prendre une gorgée de son verre. Puis les deux hommes partirent. –enfin?- Joanie avait essuyée sa joue après le bisou de son frère. Un bref sourire sur les lèvres. Ouf que l’alcool et Antho’... Ce dernier passant proche d’oublier son manteau en plus, il l’attrapa rapidement et ce fut seulement à l’extérieur qu’il le mit, parce que bon…l’alcool ne le rendait pas insensible au froid quand même. Ses pas se firent donc assez rapides et il continuait de dire n’importe quoi à Tristan.

La taverne lui semblait particulièrement calme après le départ du duo. Joanie se sentit quand même rougir avant de tourner son regard vers James. Elle voulut lui parler, mais il communiquait sans mot avec la serveuse…et elle comprit l’essentiel. Monter en haut? Elle haussa un sourcil, quoi il partait aussi? OH elle l’accompagnait? Elle rougit jusqu’aux oreilles. Et le pire? Elle ne discuta pas, parce qu’en réalité…ça ne devait pas trop la déranger hein. Ou elle était peut-être terriblement curieuse. Elle le suivit des yeux, comme figée un moment à cause de ses paroles puis elle le vit prendre son manteau et elle se leva à ce moment. C’était pas bizarre? Oui, ce l’était peut-être un peu. Ouh lala, elle tenait son verre à deux mains en le suivant, lança un bref regard à la serveuse. Elle se sentait un peu intimidée. Une fois à l’intérieur du loft, elle regarda brièvement l’endroit. Elle rêvait d’avoir un loft, elle aussi. Parce que c’était grand et aéré. La timide restait cramoisie, avalant sa salive avant de poser son regard sur James, il était un brin saoul lui aussi hein…Elle prit quand même le temps de mettre son sac par terre près de son manteau.

‘’C’est…vraiment très beau chez toi. Elle était sincère puis elle demanda.Tu…tu avais une idée…c’est ça? Heureusement que tu n’as pas noté…toutes les fois ou j’ai été gênée.’’

Oh non, ma chérie, ce qu’il allait te demander valait sans doute toutes les gênes de ta soirée!

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Marie_Eve_1989 le Mar 1 Mar - 17:32

Oui, le départ des garçons avait précipité les choses. Enfin, ils étaient seuls, le Tavernier te la Timide. Donc, il l'avait entraîné en haut, dans son loft. Il avait accroché son manteau, puis il s'était tourné vers elle, en affirmant que le jeu pouvait commencé. Il avait mis ses mains sur ses hanches la regardant. Elle commenta positivement son appartement, ce qui le fit sourire. Il ne répondit rien à cela. Non, il avait juste hâte qu'elle poursuive sa phrase. Ce qu'elle fit. Elle lui dit qu'il avait quelque chose en tête. C'était vrai. Et cette chose était vraiment quelque chose de spéciale. Certes, il avait bu, oui il était saoul, mais même ajeun, il aurait pu avoir ce genre d'idée, donc on ne s'inquiète pas trop sur son état mental causé par l'alcool. Puis, il pencha la tête un peu de côté. L'observant un moment. Ce qu'il n'avait pas eu la chance de faire totalement en bas, puisque Tristan était présent, ainsi que le frère de la Bibliothécaire. Elle était particulièrement jolie ce soir. Ce qu'elle portait lui donnait du style. Cela agrémentait sa beauté, qui était déjà haute dans l'échelle de beautétitude. 

Oui, il fit durer le suspense. Il était comme cela. Il redressa la tête, une de ses mains quittant sa hanches, pour que son pouce vienne glisser sur sa propre lèvre. L'air pensif. Ce geste lui donnait un certain charme. Il était beau comme cela, le James. Oui, il hésitait un peu, osait-il vraiment lui demander cela? Hm, un côté de lui insistait, l'autre avait peur qu'elle s'enfuit en courant. Puis, il reprit sa  position, la regardant, avec son éternel sourire. 

"Hmmm... Tu devrais terminer ton verre, je crois que tu vas en avoir de besoin..."

 Un petit rire vint à ses lèvres. Il ne riait pas d'elle. Il riait de ce qu'il allait lui demander. Puis, il s'approchera d'elle. Lentement, donnant à sa démarche un peu une sensualité qui devait être là dû à l'alcool. Le silence aussi rajoutait de la tension à la scène. Ses perles hypnotique ne lâchèrent pas leurs proies, ses yeux. Arrivé face à elle, ses mains iront doucement s'agripper à se épaules, l'attirant vers le salon, dos au divan, face à lui. Une fois terminée, il resta devant elle, glissant les paumes de ses mains sur la longueur de ses bras. L'alcool et la pudeur ne rimaient pas ensemble, pour lui, la preuve est... Il lui murmura...

"Non,je n'ai pas accumulé toutes les fois que tu as été gênée, car ce que je vais te demander équivaut toutes ces fois... "

Puis il se tue, croisant ses bras sur son torse. Il voulait voir sa réaction. James voulait créer encore plus de suspenses. De plus, il avait seulement allumé la lumière de l'entrée, donc la presque obscurité rajouter un élément à son silence. Puis, il continua, tout bas... 

"J'aimerais que tu me dessines... Nu! Si cela ne te convient pas, je comprendrais et je te ferai faire autre chose. Soit bien à l'aise, mais ce serait quelque chose pour moi... De vraiment intéressant..."

Un léger sourire vint à ses lèvres. Son ton de voix était délicat, pas charmant, pas maniaque sexuel. Non, rassurant. Il ne voulait pas coucher avec elle, il voulait qu'elle le dessine nu. Une envie comme cela. Un moment qui lui donnait de l'adrénaline et il aimait cela vivre sous l'adrénaline. Une demande qui allait si bien avec la personne qu'il était...

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Vanoute le Mar 1 Mar - 21:49

Disons que si la jeune fille avait imaginé sa soirée en se dirigeant à la taverne jamais que ça aurait ressemblé à ce qu’elle venait de vivre. De un tombé sur le trio le plus improbable et effrayant qui soit pour ensuite se retrouver dans l’appartement du Tavernier. Non, dans le plus fou de son imagination, elle passait peut-être la soirée entière avec lui et c’était tout là. Là, elle sentait que son petit cœur allait exploser. En plus, elle le suivait comme, avec nonchalance…et si c’était un maniaque sexuel? Nah, cette pensée ne traversa pas même son esprit pour être honnête. On peut être ça sur la cause que c’était son crush? Nah…mais Antho’ l’aimait maintenant…en espérant qu’il se souvienne de sa soirée hein, alors tout allait bien, non? Oui, tout allait bien.

Bref, là, elle était debout, devant lui, son verre qu’elle tenait de ses deux mains et elle commenta gentiment son appartement. Elle avait peur d’aller dans le vif du sujet? De ce qu’il avait eu comme idée ? Peut-être, en tout cas, ça l’intriguait vraiment beaucoup et ça l’intimidait aussi. Puis il l’observa et réellement, elle se sentait comme mise à nue quand il la regardait comme ça. Et pourtant, ce n’était pas elle qui allait se retrouver sans vêtement bientôt! En plus, ils ne parlèrent pas du fait qu’Antho était son frère. Que lui avait une sœur et tout le reste, non. Ils entraient dans le jeu tout de suite.

Et là, il jouait vraiment avec elle. Le suspense et tout ça… Elle avala sa salive en le regardant. Grand Dieu qu’il était attirant quand même. Il faisait exprès. Oui, c’est clair. Terminer son verre? Elle rougit pour aucune bonne raison et comme si elle le croyait sur paroles, elle prit une grande gorgée de son verre. Elle commençait presque à être inquiète. Mais qu’elle était donc son idée? Elle n’eut même pas la patience de faire une blague comme la dernière fois. Elle soutenait son regard, comme si elle espérait y trouver la réponse avant qu’il ne la dise. Sa façon de s’approcher. Bon sang, elle allait mourir. Oui, fondre par terre. Sa respiration lui sembla troublée, oui, il n’en fallait peut-être pas beaucoup à la jeune femme, mais on ne pouvait pas lui en vouloir. Puis il la toucha, enfin, s’entend, il la mena par les épaules au salon et elle suivit comme si elle était une poupée de chiffon. Il n’avait pas touché directement à sa peau et pourtant, quand il retira ses bras, elle eut un énorme frisson. Il parla de nouveau…et même pas pour dire son idée. Ah bon sang. MAIS QU’EST-CE QUE C’ÉTAIT. Elle allait devenir folle la Joanie! Elle ouvrit de grands yeux, serra les lèvres avant de finalement terminé son verre en entier, le maintenant toujours à deux mains. Elle l’incitait du regard à continuer, elle devait savoir. Pitié. L’attente tuait la timide en ce moment.

Puis il le dit. Oh un dessin, rien de…NU?! ELLE AVAIT BIEN ENTENDUE NU? Bon. Dire que Joanie rougissait facilement, c’était une chose, mais là…LÀ C’était clairement le summum du rougissement. Elle eut un sourire amusé de stupeur au départ en pensant que c’était une blague…puis elle réalisa que ce n’était pas une blague du tout du tout.

‘’Okay…tu es vraiment sérieux…’’

Commença-t-elle en retrouvant comme sa respiration, mais son cœur battait si vite. Elle le regarda un moment, comme si elle réfléchissait. Puis elle avala sa salive et hocha brièvement la tête.

‘’C’est d’accord.’’

Sérieusement? Elle venait vraiment de dire ça? Oui oui. Elle était terriblement intimidée en ce moment, mais elle voulait faire le dessin. Pour le jeu. Pour une question artistique et aussi…pour des raisons personnelles. La timide ne prenait pas ça comme un fantasme de la part de l’homme, non…il était magnifiquement spécial à sa façon, voilà tout.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Marie_Eve_1989 le Mer 2 Mar - 7:51

Certes, ils auraient pu parler de son frère, Anthony, qui était très gentil, mais très saoul. Oui, ils auraient pu parler du fait qu'elle avait trois soeurs, dont l'une de ses soeurs qui était âgée de 3 ans, un frère.... Ils auraient pu parler du fait qu'il avait une seule soeur et qu'il trouvait dont bien difficile à gérer cette seule et unique soeur. Oui, ils auraient pu trouver beaucoup de sujets de discussion, mais l'Excentrique était entré dans le vif du sujet, dès le départ. Non, il n'avait pas passé par quatre chemins. En fait, l'alcool devait aider dans ses choix discussion. C'était le genre de personne que lorsqu'il voulait quelque chose, il le voulait immédiatement. Et l'alcool accentuait cette caractéristique chez lui. Certes, ils auront sans doute le temps de reparler de leur famille respective. Peut-être même qu'ils avaient déjà l'intention d lui poser toutes ses questions, lorsqu'il sera nu, sous sa loupe et qu'il n'aura qu'à faire le modèle. Peut-être... 

Donc, voilà, il l'avait amené dans le salon. dos au divan, face à lui. James avait fait sa demande, un peu excentrique, sans côté sexuel. Non, juste un dessin de lui nu. Adorable. Puis, il attendit sa réponse et vu surtout sa réaction. Il était là, les bras croisés sur son torse, à l'observer. On pouvait dire qu'une pomme était rouge, le joues de Joanie avait atteint un sommet de rougitude qui ne devait même pas exister. Son sourire s'accentua. Hm, il n'en attendait pas moins de sa part, il va s'en dire. Puis, elle lui affirma qu'il était sérieux. Il hochera la tête à ses paroles, voulant la rassurer sur la certitude de sa demande. Puis, elle prit quelques secondes, avant de lui dire qu'elle était d'accord. Ses yeux s'agrandirent un peu, surpris. En fait, il ne s'attendait pas à ça, pas tout de suite. Il pensait qu'elle aurait pris plus son temps. Mais il était encore une fois agréablement surpris. 

Le Tavernier décroisera ses bras de sur son torse, avançant d'un pas, pour se mettre devant elle. Il penchera la tête pour la regarder. Puis qu'il était plus près, il n'avait pas trop le choix. Son sourire se voulait rassurant, du genre, ne t'inquiète pas, je ne te toucherai même pas Puis, il lui murmura...

"J'en suis bien content... Et je veux que tu saches qu'à n'importe quel moment, tu peux arrêter et partir. C'est juste un jeu, je ne t'oblige à rien. Ma porte est là? Ok? Bon, je vais aller... Me déshabiller et je t'appellerai pour que tu montes, d'accord?"

Il lui fit un clin d'oeil et posera un moment sa main sur son épaule, pour la rassurer, pour dire que tout allait bien aller. Il serra un moment son emprise, puis il reculera, se dirigeant vers les escaliers qui menait à la mezzanine. Mezzanine à air ouverte, où il avait un grand lit qui était face aux escaliers, à la couette blanche et aux oreilles de la même couleur. De chaque côté du lit, il avait une table de chevet où des chandeliers étaient installés. Devant le lit, il avait un énorme vieux coffre. Près de la fenêtre du mur de droite, il avait un bureau de Monsieur, à côté de celui se trouvait un panier à linge salle. Dans le coin gauche de la mezzanine, en diagonale du lit, il avait une énorme chaise en cuir blanc qui contrastait avec le gris des murs de ciment. Il monta les escaliers. Une fois arrivée en haut, il alluma les chandelier, donnant à la chambre un effet romantique. Puis, il s'assoit sur le lit, secouant la tête, avec un petit rire, silencieux. le Tavernier n'en revenait tout simplement pas de ce qu'il venait de demander. Puis, bon, il s'exécuta. Retirant tout d'abord ses chaussures, en suite ses bas. Puis son cardigan, et un à un, il déboutonnera sa chemise, jetant de temps en temps des regards vers le bas. Une fois qu'il se retrouvera torse nu, il s'attaquera à ses pantalons, les glissant de ses jambes. Il gardera ses boxers, noirs, serrées sur ses charmantes fesses, il attendra qu'elle monte pour les retirer, se gardant quand même une petit gêne. Sans doute que ses boxers sont le seul morceau de vêtement sur lui qui ne faisait pas vieillot. Il rangera son linge et ses chaussures. James était le genre de garçon, grand, au corps élancé. Son ventre était travaillé, il était musclé, mais pas trop. Ce n'était pas un entraîné hors pair, mais son corps était quand même très potable. De bonnes jambes. 

Puis, il revint à son lit, s'assoyant au bout de celui-ci. Il posera ensuite ses paumes contre ses cuisses, les frottant de bas en haut un moment. Il prit une bonne inspiration. C'est que c'était quand même stressant comme moment. Un bon stress, mais tout de même. Puis, il enchaîna, parlant d'un ton de voix normal, juste pour qu'elle entende...

"Je suit prêt..."

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Vanoute le Mer 2 Mar - 12:21

Au moins ce n’était pas les sujets de conversation qui allaient leur manquer. Loin de là. En même temps, Joanie pourrait-elle tenir une conversation pendant qu’elle le dessine nu? Aucune idée, elle devrait fort probablement se mettre en mode ‘’ Je suis une artiste.’’ Et rien d’autre. Pas une jeune fille. Surtout pas une jeune fille qui a un crush sur son modèle. Non, surtout pas ça. Mais elle pouvait être professionnelle…ah oui, parce qu’elle avait déjà fait un nu hein? Non, pas du tout. Jamais personne ne lui avait proposé de le faire et elle n’aurait jamais osé demander à quelqu’un.  Là on lui offrait.

On pouvait peut-être mettre la caractéristique ‘’impulsif’’ commune à Joanie et Anthony. Oui, elle était timide, mais il lui arrivait parfois d’être un peu impulsive, pas comme son frère, bien entendue, mais comme dans cette situation ci, elle l’avait été. Elle avait dit rapidement qu’elle voulait le faire, peut-être parce qu’elle avait peur de trop y penser et de manquer sa chance…heu, enfin, manquer sa chance de le dessiner hein… BREF. Joanie fut presque contente de voir la surprise dans ses yeux. Quoi? Elle te surprenait la petite? Oui, elle arrivait à faire cet effet parfois. Il s’approcha un peu plus d’elle, son souffle se coupa un instant. Allais-tu seulement survivre à le voir nu, Joanie? Qui sait, son cœur allait peut-être arrêter de battre, ses poumons cessés de fonctionner! Elle écouta attentivement ses paroles et la timide eut un petit sourire, il était étrange, excentrique, mais très gentil quand même. Attentionné pensa-t-elle également.

‘’C’est ma décision à moi aussi.’’

C’était dit dans un souffle, comme si elle avait pu manquer d’elle si elle avait utilisé plus de mots. C’est peut-être pour ça qu’elle ne fit qu’hocher la tête pour dire qu’elle était d’accord à ce qu’il monte et l’appelle quand il sera prêt. Puis il serra son épaule, elle continua de le regarder. Étrangement, c’était elle qui était nerveuse et rouge tomate et pourtant, elle allait garder ses vêtements, elle. Puis il quitta pour aller dans sa chambre. Enfin, monter à la mezzanine ou se trouvait sa chambre. La bibliothécaire resta figée un petit moment, jusqu’à ce qu’elle ne le voit plus puis elle pivota pour aller vers son sac, à l’entrée. Elle retira, par le fait même, son veston, parce qu’elle allait avoir chaud, elle le savait. C’était un chandail sans manche, son chandail à motif Picasso. Elle avait bien choisi ses vêtements sans s’en rendre compte. Elle l’accrocha d’une main tremblante sur le crochet avec son manteau puis elle prit son sac qu’elle amena au salon. Elle le posa sur ce dernier, repoussa ses cheveux derrières ses oreilles, bon sang qu’elle était nerveuse. Joanie  prit ensuite sa tablette à dessin donc elle ne se séparait jamais puis son étui en vieux cuir usé brun. La timide prépara même sa tablette en tournant les pages pour aller à une page vierge et elle rougit pour elle seule. Juste à penser à ce qui allait habiter cette page bientôt. Elle avala sa salive et prit une bonne inspiration, il fallait respi- et il l’appela.

Allait-il être nu quand elle allait monter? Aucune idée et cette perspective la rendait encore plus nerveuse, elle serra son étui sous son bras, son carnet d’une main et elle monta, une main glissant sur le mur, comme pour se soutenir au cas où. Elle avait l’impression que son cœur allait lâcher. Puis elle le découvrit. Il avait encore ses boxer, mais ses iris observateurs de base, détaillèrent rapidement l’homme. Il était…non, Joanie. Concentre-toi. Elle prit une bonne inspiration et avala sa salive. Bon, elle arrivait peut-être à contrôler ses pensées, mais pas ses yeux. Oui, c’est pour l’art. La raison facile hein… Elle réussit cependant à articuler quelques mots, faibles, dans un murmure.

‘’Alors hm…tu veux…vas t’installer ou?’’

Oui, pour qu’elle sache ou elle, elle s’installait. Sérieusement, elle eut la scène du Titanic dans la tête, mais genre inversée. Hm, tu te souvenais ce qui venait après cette scène? Ah bon sang. Elle se remit à rougir de plus belle et elle attendit. Respirer c’était la clé.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Marie_Eve_1989 le Jeu 3 Mar - 17:51

Titanic, hein? Hm, sauf que lui, ce n'est pas Rose. Ce n'est pas une jeune femme qui ne se trouve pas à la bonne place et qu'un jeune Homme vient la secourir de toutes les façons possibles qu'on peut secourir quelqu'un. Bon, à part qu'ils étaient roux, qu'ils allaient être modèle nu pour un dessin, les deux protagonistes ne se ressemblaient pas. Il n'est pas efféminé, le James. Des fois, mais pas tout le temps. Non, il est charmant, ok? Bon, ok, toute cette scène ressemble drôlement à Titanic, mais on dira pour l'occasion qu'il n'avait pas vu ce film. Après tout, il est un sorcier et les films de moldus, il ne connaissait pas grand chose là-dedans. 

Donc, elle avait monté les marches, lui se retrouvait assis sur son lit, les mains sur ses cuisses. Lorsqu'elle fut arrivée pour ce qui constituait sa chambre, James se leva debout. Il eut une drôle de pensée. Il ne savait pas quoi faire de ses bras. Il ne voulait pas les croiser sur son torse, puisque cela faisait comme s'il voulait le cacher et il ne voulait pas le cacher. Puis, si le Copropriétaire faisait que les mettre de chaque côté de son corps, il avait l'air lasse et comme si cela ne lui faisait rien. Bon, il réfléchit un moment, repassant une main sur la nuque, la regardant. Oh ça oui, il avait posé ses perles océaniques dans les siennes. Il ne voulait absolument pas manqué une de ses réactions. Bon, c'est sûr qu'il se doutait qu'elle était gênée, que ses joues allaient s'empourprer, mais il voulait voir l'étincelle dans son regard d'émeraude. 

Non, James n'était pas trop gêné. Même s'il était en boxer devant elle, debout, face à elle, il ne ressentait pas beaucoup de timidité. Il était bien avec son corps. Il s'affirmait très bien dedans, il n'avait pas de honte à lui montrer. Peut-être même que l'Excentrique voulait lui montrer. C'était une façon facile de se dévoiler, sans nécessité de la toucher, d'être trop intense pour elle et son jeune âge. Oui, c'était facile. Et puis bon, James voulait vraiment faire cette expérience, ça lui tentait. Cela avait quelque chose d'excitant, de montrer son corps nu, par l'art elle le représente sur papier. En tout nudité, sans contact sexuel. Oui, cela avait quelque chose d'excitant. L'alcool devait aider à trouver cela un brin amusant. C'est qu'il était amusé, la preuve, son magnifique sourire à ses lèvres. 

Puis, elle pose une question. Où est-ce qu'il voulait s'installer. Il quitta un moment son regard pour observer sa chambre, cherchant la meilleure place possible pour s'installer. Certes, cela va durer un moment. Il faudra qu'il soit confortable et elle aussi. Donc, il pensa, il calcula un peu les choses, puis, il revint à Joanie, armé toujours de son sourire. James avait son idée... 

"Je vais me mettre sur le lit, toi, tu peux t'asseoir sur la chaise, si tu veux... J'ai une idée, tu me diras si je dois changé quelque chose de ma position... Puis, tu commenceras..."

Puis, il se mit dos à elle. Oui, James devait commencer. Cela devait débuter, sinon, il sent que cela n'aura jamais lui. Il se dirigera vers le lit, sur le côté de celui-ci. Puis, il la regardera, longtemps, prenant une bonne inspiration. Son sourire n'était pas présent, non, il avait une moue sérieux. Il ne voulait pas lui faire croire qu'il riait d'elle, que le Tavernier ne prenait pas cela au sérieux. Il prit un oreiller qu'il installa à l'opposé de la tête de lit. Puis, toujours sans lâcher son regard de sur elle, ses deux mains se saisiront de l'élastique de son sous-vêtement. Il voulait voir si la Timide était d'accord avec tout cela. Puis, il descendra lentement son boxer, dévoilant ses parties intimes, que la fille derrière l'écran ne décrira pas. Mais bon, elle peut dire que ça allait et qu'il avait de magnifiques fesses. Une fois les boxers retirées, il se couchera sur le lit, sur son dos, posant sa nuque sur l'oreiller installé au bas du lit. Comme cela, il pourra surélevé son menton, comme pour le regarde. Il avait plié une de ses jambes un peu. Puis, il murmura...

"Comment veux-tu que je place mes mains...?"


C'était la seule partie de son corps qu'il ne savait pas comment placer, Joanie devra donc l'aider...

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre O mille Fées (Garçons)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum