Et si on allait voir Amandine?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Et si on allait voir Amandine?

Message par Marie_Eve_1989 le Mar 15 Mar - 16:46

Bon! Tous les deux savaient pertinemment que Anthony aimait qu'elle l'intimide. C'était écrit dans son front. En fait, non, ce n'est pas tout le monde qui le savait, car tout le monde pensait qu'Anthony n'avait pas de penis. Sauf elle... Sauf Amandine, qui savait trop bien qu'il aimait qu'elle l'intimide. Et il confirma ses pensées, en lui disait qu'il aimait qu'elle aimait l'intimider, qu'il avait remarqué qu'elle aimait cela l'intimider. Tout ça était un peu compliqué, mais, au moins, eux, ils se comprenaient. C'était le plus important. Oui... Ils avaient évolué, car quand ils étaient simplement des amis, ils n'avaient pas ce genre de discussion. Peut-être qu'ils avaient trop peur de franchir la prochaine étape. De faire quelque chose qui repousserait l'autre. Ou tout simplement, avoir peur du rejet. Mais depuis que leur relation était officiel, depuis qu'ils se fréquentaient, ils étaient ouverts à dire la vérité. À dire ce qu'ils pensaient. Certes, Amandine avait encore un peu de retenue, mais pas trop. Juste ce qu'il faut pour qu'elle soit adorable au yeux du Professeur des Défenses... 

Non, Anthony n'avait pas trop parlé. La preuve, elle ne fit que sourire et elle continua de le regarder dans les yeux.Ne t'inquiète pas, Guerrier, elle ne va pas arrêter de t'intimider parce que tu aimes cela. Elle aimait trop cela, intimider Anthony Tremblay, pour arrêter. 

Puis, comme d'habitude, ou presque, elle fit le premier pas. Elle toucha son bras, au début que du bout des doigts. Ensuite, elle déposera sa paume contre sa peau. Puis, lorsqu'il tournera un peu son bras, paume à l'opposé du matelas, la main d'Amandine s'activa. Caressant du bout des doigts l'avant-bras, jusqu'au poignet, pour finalement venir entrelacer ses doigts au siens. Son sourire se fit plus gêné. Mais une bonne gêne. Elle ne pouvait pas la cacher sa timidité. De un, car il était devant elle, il voyait tout ce qu'elle faisait. De deux, car sa respiration était un brin plus saccadée. De trois, car ses joues s'étaient empourprées un peu. Puis. Elle parla. Elle répondit à sa question. Sur comment elle se sentait. Comment elle vivait leur premier dodo ensemble. Elle soutenait son regard. Avec une petite étincelle de gêne et d'excitation. Un beau mélange qu'offrait ses perles d'automne. Puis, le Guerrier lui avoua qu'il était rassuré. Puis, il enchaîna. En lui disant des compliments. Compliment qui augmenteront le rouge à ses joues. C'était gentil. C'était sincère et cela la touchait au plus profond de son coeur. Il lui fit une promesse, qu'elle répondit pas un simple sourire. Ouf! Son coeur battait vite. En fait, il n'avait pas cessé de battre à une vitesse folle depuis qu'ils était étendus. Elle se racla la gorge, comme pour se calmer, puis, elle lui chuchotera de nouveau... 

"D'accord, je vais continuer d'agir comme j'agis... Et essayer d une plus m'en faire... Je te le promets aussi... Bon, je crois que si je ne veux pas vous dormir dans face tout au long du trajet, demain, il faudrait qu'on dorme... "

Elle eut un petit rire. La fin de ses paroles était peut-être un échappatoire. Qu'elle ne voulait pas rester trop longtemps sur le sujet qu'elle se trouvait pathétique, car sur bien des points, elle se trouvait effectivement pathétique. Donc, elle dévia la conversation sur le sommeil. Il se faisait tard, ils avaient une grosse journée, le lendemain. Pas que Boucle-d'Or était spécialement fatiguée, mais bon. Elle se redressera un peu, pour fermer la lumière, de sa main libre. Sans toutefois lui lâcher la main. Puis, elle reviendra face à lui. Peut-être un peu plus proche. Elle avait bougé. Elle ne se souvenait pas exactement où elle était avant. HmmHmm!!Puis, un silence s'installa. Un moment où ses perles s'habituèrent à la noirceur. À contempler ses yeux d'émeraude.  Puis. Sans doute sous l'élan des coups de son coeur, elle fermera les paupières, approchant la tête proche d'Anthony. Pour déposer un baiser à sa joue. À la commissure de ses lèvres. Un délicat baiser, puis, elle reculera la tête, chuchotant...

"Bonne nuit Anthony..."

Elle garda les yeux clos, prenant une bonne inspiration. Ouf! Elle pourrait mettre cela sur le dos de la noirceur, qu'elle n'avait pas bien enligné son baiser. Ou sur ses envies. Non, ce n'était pas un baiser sur ses lèvres, mais cela lui fit le même effet. Des frissons. De la tête jusqu'aux pieds. Et le coeur qui battait beaucoup trop fort..

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on allait voir Amandine?

Message par Vanoute le Mer 16 Mar - 17:01

Oui, eux se comprenaient parfaitement, c’était vraiment le plus important. Antho’ était le genre de gars qui pouvait craindre de franchir une certaine limite, de faire un petit pas. Mais une fois qu’il avait avancé. Il ne reculait plus. Donc si elle avait maintenant vu son dos, il ne serait plus gêné qu’elle voit son corps. Maintenant qu’il avait dormi ensemble, il ne ferait qu’avoir hâte à la prochaine fois…et peut-être qu’il proposerait même le dodo. Oui, Anthony avait un pénis bonjour!

En bougeant un peu sa main pour la rendre accessible, Amandine vint y loger la sienne, ce qui le fait sourire. Sa timidité le faisait sourire, pas un sourire moqueur, un sourire attendri, charmé. Il était content qu’elle puisse répondre aussi facilement à ses questions, oui il avait beaucoup de non-dits dans leur relation, mais ils arrivaient de plus en plus à mettre des mots sur eux. Son regard d’émeraude ne quittant jamais le sien, comme s’il tentait vraiment de tout capté ses émotions par son regard d’automne. Il aimait voir ses yeux de si près. Son regard l’envoutait complètement, il brillait. Il parla de nouveau, avec la sincérité dont il pouvait faire preuve et sa réaction ne fit qu’accentuer un peu plus son sourire. Elle était adorable sa Amandine. Vraiment adorable. Ça lui faisait comme des petits fourmillements dans les tripes tant il aimait la voir répondre comme ça, cette gêne dans le regard, cet excitation doublé de timidité dans ses gestes et sa voix. Oui, il adorait ça. Et comme ça devenait un peu…disons plus gênant parce qu’il la complimentait et tout le reste, elle parla de dormir. Et le fait qu’il était tard aussi aidait hein, Anthony? D’ailleurs, avait-il seulement fait ses valises? Bah, la magie, ça aide à ça justement, non? Il n’allait pas quitter le lit en premier le lendemain matin. Même s’il se réveillait, il attendrait qu’elle bouge, qu’elle se réveille pour seulement penser aller finir ses préparatifs. Quoi? Il voulait profiter de son premier dodo avec elle pleinement, il avait le droit. Il hocha brièvement la tête pour acquiescer à ses paroles. Il la suivit des yeux quand elle éteignit la lumière et pourtant, cela d’endormit pas sa tête tout de suite. Bon, on dirait que le monde tournait encore plus rapidement, mais ça c’était l’alcool. Il voulut initier l’échange de ‘’bonne nuit’’, mais elle bougea. Rectification, elle s’approcha même de lui pour l’embrasser sur…en fait, il ne sut vraiment dire ou elle visait.

Il figea une demi-seconde. Ses lèvres avaient frôlés le coin des siennes. Il eut un réflexe humain de suivre un peu le mouvement de recul de la belle, comme pour savourer ne serait-ce qu’une pincée de plus de temps de ce contact particulier. Il serra brièvement un peu plus sa main, pas pour lui faire mal, pas pour faire gros pervers. Juste…il avait aimé ça. Ça avait créé une nouvelle envie de l’embrasser, mais la commissure de la bouche serait tout pour ce soir. Sa réponse tarda un petit peu, juste assez pour que le chemin du baiser se fasse dans sa tête et s’encastre dans la catégorie ‘’souvenirs heureux’’. Ensuite il eut la force de lui répondre.

‘’Bonne nuit Amandine.’’

Un sourire dans la voix, oui, un petit. Mais avec ce contact, il était convaincu qu’il n’allait pas dormir tout de suite. Il fallait respirer, reprendre du moins une respiration contrôler et calmer son pauvre cœur de guerrier. Il ferma quand même les yeux. Heureusement l’alcool allait pouvoir l’aider à atteindre cet espèce de sensation près du sommeil, mais comme si on restait alerte. Oui, il n’allait pas avoir une nuit avec beaucoup d’heures de sommeil. Il allait se perdre plus d’une fois dans le bruit de la respiration d’Amandine. Dans sa main dans la sienne. De savoir qu’elle était si près qu’il pourrait la serrer dans ses bras…oui, il n’allait pas bien dormir, mais il allait être bien dans sa tête en tout cas et dans son cœur.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum