Rencontre d'enseignants -Terminé-

Aller en bas

Rencontre d'enseignants -Terminé-

Message par Vanoute le Mar 9 Sep - 12:36

Ça faisait maintenant deux bonnes semaines que les cours avaient commencé dans le château. La première un peu plus bordélique et la deuxième déjà un peu plus installée dans la routine. Ce qui n’était pas mauvais non plus! Les gens s’habituaient rapidement à la vie à Poudlard, après tout, on y était bien autrefois. Évidemment, ce n’était pas la folie générale la première semaine, il y avait la pesanteur de la guerre passée, beaucoup avaient perdus des proches dans la guerre et ça se ressentait. Mais il y avait l’espoir. Oui, une bonne dose d’espoir dans tout ça, Poudlard était ouvert et tranquillement on réalisait que c’était fait, que c’était réel…que la guerre était terminée. Les repas du soir devenaient tranquillement plus bavards et plus joyeux. Tout allait lentement un peu mieux et ça se ressentait partout dans le château.

Pour Mel’ les deux semaines furent vives en émotion et pour diverses raisons. Elle s’était rapproché rapidement de ses élèves, elle était comme ça. Elle était humaine avec ses élèves et ils aimaient cela. Elle comprenait qu’il y avait des moments difficiles qui étaient passés et elle leur expliqua que pour elle aussi, que pour les enseignants aussi que c’était la même chose. Qu’il fallait être patients et surtout espérer, c’est l’espoir qui a fini par avoir raison de la guerre. Bref, elle était jeune, déterminée et passionnée par son métier et les élèves le savaient. Après seulement deux jours, elle savait qu’elle ferait ça de sa vie. L’enseignement, c’était vraiment pour elle. C’est d’ailleurs sur cela qu’elle axa durant ses deux semaines, elle passait beaucoup de temps sur ses cours ou encore avec ses élèves qui commençaient déjà à poser des questions et qui ne comprenaient pas, he oui, les potions ce n’était pas toujours faciles. Elle avait passé du temps avec Amandine, en fait, elle voulait au moins la voir une fois par jour! Soit aux repas ou simplement à discuter un peu avec elle le soir. C’était sa meilleure amie et Mel’ avait besoin de parler, mais pas d’elle. D’autres choses. Ses courses le matin, comment ça allait à l’infirmerie, n’importe quoi. Anthony aussi vint la voir quelques fois, en fait, la joie d’Anthony était si…naïve que ça ne pouvait que faire du bien au moral de Mel’. Elle ne revit pas Tristan, sans soigneusement l’éviter, c’était peut-être ça la différence d’avant. Elle le saluait quand elle le croisait, mais ne s’attardait pas. Non, il lui fallait du temps, c’est tout.

Pour Antho… et bien tant qu’on ne tombait pas à l’heure de dormir, il allait très bien. Il coursait avec Amandine le matin, ce qui illuminait ses journées, et il avait ses cours. Les cours, il adorait ça, parce que les élèves étaient si facilement impressionnés qu’il s’en amusait vraiment. Il était le genre d’enseignant qui aimait mieux la pratique à la théorie et il trouvait toujours une façon amusante d’apporter les choses. Il n’avait pas le choix, c’était un cours que les gens appréhendaient puisqu’avec la guerre, les blessures étaient encore ouvertes et certains arrivaient au cours en ayant déjà les yeux remplis de larmes et le cœur serré. Ainsi, notre Antho faisait de son mieux pour les faire sourire. Tout en laissant de la place à son fidèle stagiaire. De toute façon, la plupart des filles aimaient bien le cours, elle oubliait leur vie difficile simplement en regardant les deux enseignants. Enfin, Antho, lui, il ne s’en rendait pas trop compte. Pour ce qui est des nuits… c’était son moment difficile. La bouteille de whiskey n’était jamais bien loin de son lit, il ne buvait pas à être ivre mort, mais il buvait un…deux…parfois trop verre à sec pour pouvoir sombrer dans un sommeil qu’il espérait sans rêve. C’était difficile et pour être honnête, ça n’arrivait pas souvent.

Bref, aujourd’hui, c’était rencontre entre enseignants. Parce que maintenant que tout était relativement bien mis en place, on pouvait discuter de comment ça allait, les élèves reprenaient bien le retour en classe, des cas particuliers, des problèmes entre les maisons, etc. C’était tôt, mais les enseignants savaient voir des petits détails. Bref, la rencontre était le soir, après le repas du soir. Il avait une heure entre la rencontre et le souper et Mel ne prit qu’à peine  15 minutes pour aller chercher ses affaires et aller à la grande salle d’enseignants. Elle était comme ça, toujours à l’heure, toujours prête et surtout, toujours prête à se changer les idées même si… enfin. Antho viendrait s’asseoir à côté d’elle et probablement que Tristan à côté de lui, non? Peu importe, Antho avait volontairement ignoré le sujet Tristan avec Mel et le sujet Mel’ avait Tristan… parce que… il ne voulait pas qu’on lui parle d’Amandine. Même s’il se rendait compte de tout ce qui se passait, il attendait qu’on lui en parle. Enfin. Mel’ arrivait toujours à l’avance pour tout dire. Elle avait installé des parchemins, ses plumes ainsi que son encrier et travaillait soit sur un cours ou encore sur la correction d’un exercice en classe. Elle s’était installée à la table le plus éloigné possible d’en avant, la première chaise quand on rentrait finalement. De l’autre côté, plus près d’en avant, deux autres enseignants étaient là et discutaient jovialement.

Anthony avait dit à Tristan qu’il pouvait arriver à l’heure qu’il voulait, tant qu’il lui gardait une place parce qu’Anthony… n’était pas du genre à arriver en avance, il arriverait quoi…35 secondes avant que ça commence? Oui, c’était entièrement son genre.


Dernière édition par Vanoute le Mer 21 Oct - 12:38, édité 1 fois

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre d'enseignants -Terminé-

Message par Marie_Eve_1989 le Mar 9 Sep - 16:53

Deux semaines? Deux semaines à Poudlard, surtout l’hors de la rentrée, cela pourrait paraître comme des mois. Et là, pour ne rien aider, il avait eu une guerre, deux ans. Les gens se remettaient en place, le système se remettait en place, l’école se remettait en place. Bref, tout le monde se remettait en place. L’espoir a cela de bon, il aide à guérir, plus vite que n’importe quelle médication, il donne aux gens le sentiment de puissance, de vérité, que la vie vaut la peine d’être vécue et qu’il faut s’y plonger à pleins pieds.

Pour le blondinet, l’espoir était un signe de faiblesse. Cela signifiait qu’il fallait toujours attendre après quelque chose, voir plus loin de ce qui se passe. L’espoir, pour lui, était source de hasard, rimait avec destin. Pour un être qui aime tout calculer, l’espoir n’avait pas sa place dans sa vie. Mais bon, Tristan étant ce qu’il est, on ne pourrait le changer et voudrait-on le changer? Bref, pour lui, les deux semaines passées riment avec discussions, animations, habitudes. Il n’a plus l’habitude de voir trop de gens, de sourire, d’être quelqu’un qui n’est pas et surtout de supporter la présence d’Anthony à tous les jours de sa vie. Mais bon, ayant un sens de la survie très développer, le Blondinet sait s’adapter à n’importe qu’elle épreuve et plus les jours passent, plus la présence d’Anthony le rassurait sur sa vie. >Ou était-ce le contraire, puisque Tristan était méticuleux, calculé, organiser et Anthony l’était pas. Bref, c’était sans doute un duo qui devait bien se compléter.

Pour ce qui est des liens entre stagiaire et élèves, les liens s’étaient fait rapidement dans son cas aussi. À vrai dire, il n’avait pas grand-chose à faire. Les filles voulaient lui parler, lui poser des questions, alors que les garçons voulaient être son ami. Lors de ses prises en charge, il était le Tristan qu’on connaissait. Hautain, souriant, charismatique, énergique. Bref, il était Tristan. Le soir, on le voyait très peu par contre. Rare était les fois où il alla dans la grande salle manger. Non, discret était-il. Où passait-il son temps? Personne le savait et c’était ainsi qu’il le voulait. Certes, quelques soirs, il voyait Anthony, pour lui donner ses bilans d’enseignement et ses planifications, il resta quelques fois, prendre un verre ou deux avec lui et partit, sans plus. Et comme Mélina ne chercha pas à le voir, il fit de même respectant son choix. Il lui fit des hochements de tête lorsqu’il la croisa, mais sans plus. Respectant ou boudant son attitude.

Alors que pour Amandine. Elle était soit dans son lit, avec Mélina, en train de courir le matin avec Anthony ou à l’infirmerie. En début d’année c’était calme à l’infirmerie, le Quidditch n’ayant pas commencé. Elle faisait l’inventaire de la place puis retournait dormir, laissant à ses amis le devoir d’enseigner, d’être important. Lorsqu’elle voyait Mélina, elle aussi parlait très peu d’elle-même. Elle parlait d’Anthony, ça oui, mais jamais d’elle par rapport à lui ou lui par rapport à elle. Ni de ses blessures de Guerre. Un jour cela viendra et elle le fera, mais bon.

Bon, c’était soirée de rencontre. Anthony lui avait dit lors de la fin des cours de lui garder une place. De toute façon, il savait qu’il n’aurait pas eu d’autres choix, puisqu’Anthony arrive toujours soit à l’heure ou en retard. Donc, le Prince des Serpentards arriva dix minutes avant le début de la rencontre. Les mains dans ses poches, l’air très relaxe, très Tristannesque. Ses yeux étudièrent la scène. Mélina était à un endroit. Il avait d’autres places de libres. Anthony voudra s’asseoir avec elle. Lui-même veut s’asseoir avec elle. Il calcul, s’il s’assoyait à un siège d’elle, Anthony se retrouverait au centre et cela serait … vraiment nul. Bon, le Blondinet s’avance, sortant ses mains de ses poches, retirant son sac à bandoulière le déposant à un bureau. Alors que lui, il s’assoit… Eh oui, au bureau à côté de Blanche-Neige, il ne la regarde pas, un sourire satisfait à ses lèvres, il murmure :

« Bonsoir… »

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre d'enseignants -Terminé-

Message par Vanoute le Mer 10 Sep - 9:07

Déjà, Melina savait le nom de certains élèves ainsi que leur comportement. Par exemple, ce petit Bastien allait être très doué. C’était le genre d’élève qui était très bon et qui ne faisait pas d’effort du tout. Très gentil, mais un peu bavard. Oh, cette petite Ellen était l’orgueil personnifiée accompagnée par de la vanité pure. Elle était très fière de venir à Serdaigle et ses parents étaient riches et réputés apparemment et pourtant, elle avait du mal en potions, elle n’aimait pas Melina, se disant que c’était probablement de sa faute à elle si elle ne réussissait pas bien. Ah les adolescents, non? Elle était plutôt contente de voir à quel point elle s’adaptait vite à son train train de professeure! Et surtout à quel point c’était amusant de les voir tenter de s’envoyer des messages, Amandine et elle avait fait ça tellement souvent et maintenant elle se rendait compte que les enseignants devaient être gentils avec elles puisque tout ça lui semblait terriblement évident. C’était pas grave, elle commençait à apprécier chacun des élèves, même ceux qui avaient un caractère difficile, ils étaient tous différents et c’est ce qui faisait la beauté de ses classes.

Soudainement, son regard devint moins concentré sur ses papiers. Il venait d’entrer. Quoi? Elle est parano, elle pense imaginer Tristan partout? Absolument pas, mais Tristan dégageait. Oui, Tristan dégageait quelque chose de si fort, de si particulier et il avait sans doute le regard le plus perçant du monde. C’est sans doute son regard dans son dos à elle qui le trahi. Pourtant, elle continuait de corriger son exercice. Il allait sûrement s’asseoir loin d’elle ou pas trop loin parce qu’Antho prendrait place près d’elle. À son habitude, Melina s’installait toujours près du mur dans une classe, de préférence dans un coin alors les places près d’elle c’était…à côté ou en face! Regarde tes feuilles, Blanche-Neige arrête de réfléchir, ça fait mal pour rien. Et pourtant… un mouvement, une chaise déplacée et il fut à côté d’elle. Il venait de s’asseoir pile à côté d’elle, elle le voyait du coin des yeux, même si elle ne tournait pas son regard directement vers lui. Elle eut un très faible pincement des lèvres quand il lui dit bonsoir. Un bonsoir qu’il lancerait de la même façon à n’importe qui d’autres, avec cette pointe d’arrogance dans la voix. Il n’avait jamais été dans les mêmes classes et les voilà maintenant assis un à côté de l’autre pour une rencontre d’enseignant. Étrangement, elle se sentait aussi comme une adolescente, comme celle qui avait reçut un papier en pleine figure à la bibliothèque avec un message du garçon le plus…désiré de l’école. Mais il fallait répondre, malgré tout, elle ne prit pas beaucoup de temps pour répondre, elle était polie quand même la jolie brunette!

«Bonsoir…»

Elle lui jeta, à ce moment-là, un bref coup d’œil pour le regarder, un très rapide, hein. Elle avait des choses à écrire encore sur cette copie. Elle prit un petit 30 secondes pour finir de corriger et se redressa lentement sur sa chaise, elle avait terriblement envie de lui parler, mais elle ne voulait pas qu’il le ressente, il manquerait plus qu’elle devienne une cinglée comme Vanessa. Elle retint un soupir et se tourna lentement vers lui au même moment où le professeur de balais entrait dans la classe, il regarda de suite Melina et lui sourit chaleureusement.

«Salut Mel’!»

Melina ne lui fit qu’un bref sourire qui, pour les connaisseurs, voulait dire ‘’bonjour tu me fous la paix.’’ C’était P-A. Philippe-Alexandre…ou Pierre-Alexandre…ou peut-être Paul-Alexandre…BREF! Un idiot qui tombait sur les nerfs de Melina, mais qui adorait venir discuter avec elle…bon sang, c’était écrit dans son front qu’elle ne voulait pas lui parler, mais il insistait ce con. Bref, en voyant Tristan, cedit PA alla s’asseoir plus loin, comme pour se faire désirer. Melina lui lança un regard presque arrogant quand il prit place un peu plus en avant en diagonal d’eux et se tourna finalement vers Tristan, prise d’un nouveau courage.

«Comment tu vas?»

Elle posait la question plus que par politesse maintenant, elle voulait savoir s’il allait bien, comment ça allait avec Anthony, est-ce qu’il aimait enseigner et tout ça, mais…elle ne pouvait pas lui demander directement. En fait, elle ne savait plus comment agir avec lui maintenant. Elle mourrait d’envie de passer du temps avec lui, mais le rejet à multiples fois n’aidaient pas à son estime et…elle ne voulait pas devenir une P-A. Elle n’était pas désespérée, elle…l’aimait. Sincèrement. Et il le savait, il devait l’avoir toujours su pourtant. Bref, l’océan de son regard était maintenant sur lui en espérant avec quelques minutes pour pouvoir discuter non seulement avec l’homme qu’elle aimait, mais aussi avec son ami.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre d'enseignants -Terminé-

Message par Marie_Eve_1989 le Ven 12 Sep - 23:02

Tristan, dégageait? Noooon, où allez-vous chercher cela. Non, à vrai dire, Tristan était le genre d’Homme qui faisait tourner les têtes. Toujours bien habillé, toujours avec son magnifique sourire, toujours avec ses yeux perçant. Son ton hautain, son accent, son regard faisaient de lui un homme à femmes, un homme qui faisait les envies des autres hommes. Juste à la façon que les élèves de la gente féminine le regardent, on ait très bien que le Bellâtre sait plaire. Cela fait faisait deux semaines qu’il était là, à faire son stagiaire devant les étudiants et déjà il avait reçu des lettres anonyme, ou pas, de jeunes filles qui cherchaient à attirer son attention. Mais Tristan est comme cela. Il veut plaire, c’est presque vital pour lui. Il veut paraître ce qu’il n’est pas. Charmeur, dragueur, hautain, fière. Alors qu’en vrai… On ignore complètement ce qu’il est. Et c’est peut-être mieux ainsi. Bon, son bonsoir ne lui fit pas plaisir, comme s’il avait dit bonsoir comme à n’importe qui. À vrai dire pour ce coup, c’était un bonsoir fier de lui, car il se disait que la Belle ne se doutait sans doute pas que Tristan allait s’asseoir à ses côtés. Et pourtant, le voilà à ses côtés. Tout sourire. En plus, cela est vrai, jamais il n’avait été dans la même classe, jamais il n’avait pu la voir agir en tant qu’élève et cela l’intriguait. Non, bien sûr que non, son sourire allait rester.

Mais le Blondinet ne perçut pas son regard, à elle, non trop rapide, trop court, après tout il regardait la personne qui venait d’entrée dans la classe. Anthony l’avait présenté, une fois, il croit. Le Professeur de balais. Et dire que rien n’allait lui faire perdre son sourire, jusqu’au moment où la Chose venait de s’adresser à elle. Que cette même chose osat même venir lui parler. D’oser lui dire « Salut »… Il était tellement fixe sur ce qu’il regardait, qu’il ne vit même pas le hochement de tête à Mélina qui était destiné à la Chose. Je crois que le regard trop insistant, la moue sévère eu raison du no name, puisqu’il alla s’asseoir plus loin. Bon choix jeune homme. La tête du Blondinet se retourna donc vers la Demoiselle, armé d,un nouveau sourire. C’est qu’elle venait de lui parler en plus.

« Je vais bien et vous? L’entrée en classe fut satisfaisante pour vous? »

Oui, son sourire était étincelant, un sourire à la Tristan, charmeur, arrogant, hautain, mais ses perles d’émeraudes étaient douces et adressées à Mélina, un beau mélange qui faisait de cette personne un être étrangement et méticuleusement mystérieux. Elle n’était pas la seule à ne pas savoir comment agir avec lui et c’est peut-être cela qui faisait son charme. Avait-il des amis, des véritables amis? Avait-il eu une vraie petite amie et non des filles d’un soir? Comment était sa famille, comment était sa vie, outre ce qu’il laissait montrer. Il soutint son regard, son sourire s’estompa et devint un vrai sourire, pas celui à la Tristan, non celui qui est doux et posé. Il attendait sa réponse, voulant vraiment savoir comment avait été le début de sa rentrée des classes.

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre d'enseignants -Terminé-

Message par Vanoute le Lun 15 Sep - 19:13

Tourner les têtes? C’était pire que le film exorciste! Enfin. Heureusement qu’il y avait quelques femmes comme Melina. Enfin, quelques femmes… la moitié jouait peut-être dans le même camp que Tristan et il y avait les exceptions, mais le problème avec les exceptions, c’est qu’il y en avait peu. Tout ça pour dire que Mel’ devait trouver Tristan attirant et beau…mais d’une autre façon. C’était difficile à dire, difficile à expliquer. Mais ne nous étalons pas sur le sujet maintenant. Parce que ledit Tristan était à côté d’elle, assis avec son regard fier. Puis il eut l’Autre. Ce PA qui entra, mais Mel le chassa comme l’on chasse une mouche trop agressante…et il faut dire que Tristan faisait également office de grand prédateur pour la Mouche parce qu’il n’insista pas pour une fois. Et Melina n’eut même pas le plaisir de voir la réaction du Prince parce qu’elle se tourna vers lui au même au lui se tournait pour répondre à sa question. Il lui renvoya la question et lui en posa même une nouvelle.

En fait, elle aurait bien pu répondre rapidement, sans faire trop d’effort. Comme entre collègues, mais ce n’était pas le cas et puis il eut se sourire. Celui…qui n’est pas comme les autres. C’était peut-être pour ça. Pour tous les petits détails qui étaient, espérait-elle, peut-être adressé qu’à elle. Son regard, son sourire. Son sourire à elle bien sûr. Peut-être? C’était ça. Oui, c’était sûrement tout ça. Enfin, Blanche-Neige, tu dois répondre là! Son sourire était léger à elle aussi, peut-être un merci caché. Elle n’arrivait pas à le repousser comme ça, elle ne pouvait pas l’ignorer, surtout quand il s’assurait, peut-être involontairement, de montrer qu’il était là. Qu’il avait envie de lui parler, d’être peut-être un peu avec elle malgré tout. Enfin, ça c’était peut-être que dans son imagination.

«Je vais très bien et oui… disons que c’est peut-être mieux que je ne l’imaginais, même! J’étais terriblement nerveuse les premiers jours et puis c’est beaucoup de temps, mais je ne trouve pas que c’est difficile, au contraire, j’adore préparer mes cours et…»

Elle se tut, elle allait s’emporter, comme elle le faisait de façon si adorable quand on parlait de choses qu’elle adorait. Elle planta son regard dans le sien, eut un petit ricanement d’excuse. Oui, la Melina. La vraie. Elle repoussa une mèche de cheveux derrière son oreille et reprit, d’un ton plus calme.

«Et toi, est-ce que tu aimes?»

Elle était légèrement tournée vers lui, une main restant dans ses cheveux, le coude sur la table pendant qu’elle lui posait la question en retour et avec la même envie que lui de savoir comment avait été la rentrée de son côté.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre d'enseignants -Terminé-

Message par Marie_Eve_1989 le Mar 20 Oct - 17:11

Et elle s‘emporta, comme à chaque fois qu'elle aimait un sujet. Et le Prince des Serpentard adorait lorsqu'elle s'emportait comme cela. Il la regarda, avec son regard à la Tristan. Un regard enveloppé. Un regard qui veut dire bien des choses, mais qui en cache beaucoup aussi. Et elle parla de ses élèves, de ses cours, de comment elle aimait cela. Il trouvait cela beau. Mais rien ne paraissait sur son visage. Seulement son sourire. Son sourire à la Tristan. Qui lui était adressé à Blanche-Neige. Peut-être qu'elle s'en doutait et c'était exactement la bonne chose. Oui, le Bellâtre ne souriait qu'à elle de cette façon.

Puis, elle lui retourna la question. Comment était-ce être le stagiaire à Anthony? C'était.... Quelque chose d'intense, mais à la fois passionnant. C'est drôle à dire, mais le Blondinet aimait enseigner. Il aimait être le centre d'attention de la classe et des élèves. Peut-être, sans le savoir, il s'était trouvé une passion pour l'enseignement. C'est sûr que les forces du mal est un sujet qui connaît en profondeur. Il a une base solide, autant théoriquement que physiquement. Mais de l'enseigner, à des étudiants beaucoup plus jeune que lui, dont la plupart ne sait absolument rien, il trouve cela presque ... Enrichissant. Oui cela le grandit. Mais vous connaissez Tristan, il ne dira jamais, Ô grand jamais cette réponse à l'ancienne Gryffondor. Il aime mieux continuer à sourire, sans lui répondre, d'avoir l'air épais, que de lui avouer tout cela.

Donc, il réfléchit à la réponse adéquate. Celle qui peut bien le reflétée, sans trop en dévoilée non plus. Tristan ne change pas. Il n'est pas prêt à s'ouvrir, mais il ne veut pas agir avec elle, comme il agit avec les autres. Voilà son dilemme. Aller Tristan, tu peux bien t'ouvrir un peu. C'est Mélina, elle est différentes des autres. Pour toi, en tout cas, elle l'est. Pourquoi ne pas t'ouvrir un peu? De toute façon, c'est avec elle que tu veux parler de ce genre de choses, si tu t'ouvrais un peu, non ?Totalement. Alors, il prit son courage à deux mains. Il inspira un bon coup, ouvrit la bouche...

"Eh bien, j'aime..."

ET

Au même moment, P-A, sans doute pour Peter-Arron (Personne sait véritablement son nom à lui), se retourna vers la Professeur des potions. Avec son sourire. Son sourire jovial, que personne ne peut détester, car il est trop sympathique ce sourire. Personne? Sauf sans doute le Bellâtre. Mais Tristan reste une classe à part de toute façon. Bref, Le Professeur de Quidditch regarda la Belle. Avec sourire sympathique et ses magnifiques yeux. (L'écrivaine a un petit penchant pour lui, léger.) Ce qui coupa entièrement Tristan. Il symbolisa dans sa propre phrase. Son regard d'émeraude se tourna vers PA. Un silence s'installa, jusqu'au moment ou le Frisé parla...

"Mel, as-tu des idées sur la question que le Directeur a envoyé, à savoir quelles valeurs qu'on voulait véhiculer pour la réouverture de l'école?? "

C'était tellement gentil, sans aucune malice. Oui, cette personne était tout le contraire du beau Blond, tant physiquement que mentalement. Ce qui venait peut-être plus chercher Tristan. Jaloux? Lui? Légèrement!! Bref, le Stagiaire continua a regardé PA, avec son regard de feu. S'il avait pu le tuer sur place, c'est ce qu'il aurait fait. Mais après tout sa belle était là et il attendait également sa réponse à la question du Professeur de Quidditch.

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre d'enseignants -Terminé-

Message par Vanoute le Mar 20 Oct - 17:50

Le savait-elle que se sourire n’était que pour elle? Peut-être le voudrait-elle, mais de là à se le dire ouvertement. Que Tristan sourie de cette façon qu’à elle…elle ne serait pas prête de se l’avouer, parce que ça impliquerait beaucoup plus qu’un beau sourire. Beaucoup plus qu’une façade charmante. C’était sa Tristan, c’était cacher beaucoup trop de messages très subtiles. Mel’ n’avait pas la confiance en elle nécessaire pour tous les percevoir ou du moins…Bref, on comprend le principe. Mel’ garde tous les messages et se réserve des nuits d’insomnie pour tenter de comprendre le mystère Tristan. C’est beau la vie quand même. Heureusement, l’enseignement lui sauvait de trucider son pauvre cerveau.

Il semblait réfléchir à la question. Était-ce à propos d’Antho? Antho ne devait pas être trop chiant en vérité, même qu’elle était prête à mettre sa main au feu que Tristan devait être environ 1000 fois plus organisé que son ami sportif. Ça n’enlève rien à la qualité de son enseignement quand même, il était dynamique. Et probablement que Tristan ne pouvait même pas lire son écriture tant qu’on dirait il écrivait n’importe comment notre Antho.

Bref, pour retourner à notre Tristan silencieux, Mel’ ne le pressait d’aucune façon. Elle avait quand même appris l’art de la patience avec le Prince. Et puis, il ne disait jamais rien pour rien et puis…un côté d’elle savourait le fait d’avoir une conversation normale avec lui. Discuter pour discuter sans malaise. Heu…Faux.

P-A fut le malaise vivant de cette conversation. Le pire, c’est qu’on ne pouvait pas réellement lui en vouloir au pauvre bougre qui tentait simplement de s’intégrer au corps professoral. Et peut-être de draguer la jolie brunette aussi en passant, mais c’était si…gentil au final. Enfin, Mel’ suivit le regard de Tristan, ne comprenant pas ce qui l’avait coupé et elle tomba sur ce joli sourire de l’enseignant de Quidditch.

L’enseignante regarda un moment l’enseignant en ne sachant pas quoi répondre, la bouche un peu entrouverte par la surprise de son interruption puis elle finit par hocher légèrement la tête et comme Mel…elle est très polie, elle répondit après un bref regard à Tristan.

‘’Heu…oui! En fait…j’ai noté mes idées quelque part…’’

Elle semblait un peu mal à l’aise, il avait quand même interrompu sa conversation avec le beau blond, mais il n’avait pas fait ça volontairement et elle s’en doutait. Elle prit une inspiration en trouvant le bon papier, mais avant qu’elle ne lise une ligne une personne entra en courant dans la salle.

‘’JE NE SUIS PAS EN RETARD!’’

Non, Antho. Mais tu es vachement bruyant cependant. Il eut droit à quelques regards et il salua son public d’un mouvement de la main en souriant de plus belle. Il s’approcha ensuite de ses amis en donnant une claque amicale dans le dos de son stagiaire préféré.

‘’Bien, tu es là avant moi. Apprend de moi, n’arrive pas en retard. Mel’ salut! Pourquoi t’as autant de papier devant toi alors que rien a été dit? Oh, PA! Salut!’’

Oui oui, Antho, le gars qui rendait la situation malaisante juste akward. Il prit place près de Tristan et colla même son bureau à lui en lui lançant un regard des plus amusé. Oui, lui, il se trouvait VRAIMENT drôle en ce moment.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre d'enseignants -Terminé-

Message par Marie_Eve_1989 le Mer 21 Oct - 11:11

Il rêve! Oui, il rêve. LA Belle venait de répondre à la chose qui était devant eux! Pauvre Professeur de Quidditch! Tu ne sais pas quel ennemi que tu viens de te faire. Ce n'est pas que Tristan est réellement jaloux, mais en fait c'est exactement cela. Le Ténébreux l'est. Il ne peut s'y en empêcher. C'est que même s'il ne veut pas franchir le pas avec la Mademoiselle, il se prend un droit acquis sur elle. Il est bête, égocentrique, hautain, possessif, méticuleux, calculé. Mais surtout, il ne sait pas comment réagir avec la Dame, car pour être honnête, il n'a jamais été dans ce genre de situation. D'habitude, c'est les autres qui sont jaloux de lui, pas lui-même. Donc, le stagiaire continua à regarder PA, sans rien dire. Juste le fixer. Alors que lui, PA, tout sourire, continuait d'attendre la réponse à Mélina! Il se disait qu'elle n'allait pas répondre. Celui qui a osé les interrompre dans leur conversation. En fait, il n'a interrompu que toi, Tristan. Raison de plus pour la demoiselle, à ne pas répondre!

Et la, sa bouille se tourna soudainement vers le Professeur de potion. La bouche entrouverte, les yeux un peu plus ouverts que la normale. Genre: Je suis surpris, tu lui réponds, comment oses-tu? On se rappelle, on parle de Tristan. Il doit être le centre de l'attention et il ne doit certainement pas comprendre que Mélina doit être simplement gentille pour répondre à la chose, qui l'est tout autant.

Alors le Prince dévie machinalement, lentement, trop lentement, son regard vers PA. Il appui son avant-bras sur son bureau, penchant son corps vers l'avant, vers PA. Comme pour lui donner de la prestance, de l'assurance (Ce qu'il ne manque pas). Bref, il fait un peu peur. Et PA, semble tout d'un coup remarquer la présence du stagiaire. Il le regarde. Ses yeux passent de Blanche-Neige à la Bête. Et ainsi de suite. Il semble vouloir dire, mais quest-ce que j'ai fait? Et puis Tristan ouvre la bouche.

"Excuse-moi, Pascal-Allan, mais je crois que tu as dérangee une conversation entre Mademoiselle Johnson et moi... Pourrais-tu ..."

Et au même moment Anthony entre en trombe dans le local. Un meurtre a été évité ici, mes amis. PA avait ouvert la bouche et levé l'index comme pour signifier quelque chose , mais se ravisa lorsque le beau Brun entra en pièce. Il se retourna de son côté. Alors que Tristan recevait la claque amicale de son Professeur-guide, sa tension corporelle et mentale s'adoucit. C'était inestimable. Lorsqu'une tiers personne entrait dans leur duo, Tristan revenait Tristan,l'être hautain et charismatique. Il sortit son plus beau sourire et se retourna vers le Sportif.

"Ça, ça ne sera pas trop difficile! Il faut dire que tu pourrais beaucoup plus apprendre de moi que l'inverse, hein?"

Et c'était dit avec tout humilité! Pas du tout. Tristan avait à ce moment son regard amusé, fier. Sa posture était droite. Oui, il avait changé du tout au tout. Il laissa son Professeur-guide coller son bureau au sien. PA, dos à eux, répondu au salut d'Antho simplement avec un geste de la main, analysant tout en même temps ses notes pour la question du Directeur. Tristan quant à lui envoya en biais un regard à la Belle. Effectivement, elle avait beaucoup trop de papiers. Un léger sourire amusé vient perler ses lèvres.

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre d'enseignants -Terminé-

Message par Vanoute le Mer 21 Oct - 11:59

Oui oui, Tristan, ce n’est pas tout le monde qui est concentré sur ta propre personne ou sur soi-même. Alors oui, il y a d’autres personnes qui existent sur terre. Heureusement pour la Belle qu’elle comprenait ça. La seule chose qui la rendait mal à l’aise en ce moment, c’était bien ce que Tristan dégageait. Elle y était sensible…et puis, il fallait dire qu’on avait pas besoin de le connaître beaucoup pour savoir qu’il bouillonnait…son corps le disait, son regard…oui, Tristan, parfois on arrive à deviner que tu n’es pas très content. Mel’ ne dirait pas jaloux –quoi que…- mais visiblement ce n’était pas de l’amour qu’il ressentait pour le gentil professeur de Quidditch.

A-t-elle sentit le regard de Tristan quand elle répondit à PA? Peut-être, mais elle continua. Parce qu’elle, elle était gentille. Sa vie ne se mettait pas sur pause quand elle était avec Tristan quand même! Bon, Amandine aurait sûrement un ou deux commentaires à dire là-dessus, mais c’est une autre histoire hein. Mel’ se tourna seulement vers Tristan quand il fit son…son pure Tristan. La jeune brunette dû faire des efforts pour ne pas rouler des yeux. Il jouait à quoi? En plus, PA c’était…le gars gentil. Trop peut-être, mais on ne pouvait pas lui en vouloir. Elle aurait peut-être répondu à Tristan si ça n’avait pas été de l’intervention très peu subtile d’Antho.

Merci Antho. Sincèrement. Ce fut un grand sourire qui attendit son ami. Un sourire reconnaissant. Et…tout naturellement, elle se retourna vers PA pour lui donner la feuille qui contenait les idées qu’elle avait écrites. Quoi ? Elle n’avait pas besoin de justifier qu’elle parlait avec l’enseignant de Quidditch, surtout pas si c’était parce que ça déplaisait à Monsieur Tristan.

Quant à Antho, lui remarqua peut-être la situation, mais il fit un peu son hypocrite en restant souriant et en se la jouant cool quoi. Antho eut un sourire un peu espiègle quand Tristan lui répondit.

‘’Ça dépend probablement du sujet, non?’’

Dit-il avec le parfait sourire innocent. Oui oui, Tristan, d’autres sujets. Tu sais, certain sujet. Mel’ répondit ensuite à Antho’ une fois que les…courtoisies furent échangées entre lui et son stagiaire.

‘’J’ai pas trop de papiers Antho, j’avais un peu de correction à faire et un truc à préparer pour mon prochaine cours.’’

Dit-elle en lui lançant un regard qui voulait dire ‘’si tu te moques, je te lance mon pot d’encre’’ Alors il ne fit qu’hocher la tête avec une mine faussement impressionnée avant de simplement sourire et lancer un regard amusé à Tristan.

Quoi? Mel’ était une femme studieuse et préparée dans la vie. La plupart du temps. Elle n’était pas une workaholic, mais elle aimait mettre son cerveau sur pause sur des exercices comme la préparation de cours et tout ça. Elle aimait l’enseignement et elle ne s’en cachait pas.

Puis avant qu’ils ne puissent tous continuer cette agréable discussion –ou ce moment akward, au choix- le directeur se présenta devant le corps enseignant en commençant la réunion. Merci, c’est un sauver vraiment ce directeur!

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre d'enseignants -Terminé-

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum