Rencontre à la bibliothèque

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Rencontre à la bibliothèque

Message par Vanoute le Jeu 25 Fév - 22:26

Le temps passait vite. Dans le genre très très vite. Le bal était le samedi. Mélina avait ensuite passé la majorité de son temps avec Amandine le dimanche. Les cours avaient repris le lundi et le soir même, elle avait un cours supplémentaire qu’elle offrait à ceux qui avait du mal, disons une récupération. Ce fessant, elle manqua le repas du soir. Mardi matin, elle s’était levée très tôt parce qu’elle voulait faire de la correction. Elle se sentait stupide et le besoin de parler avec PA grandissait de plus en plus. Si elle l’avait croisée, ce n’était pas pour très longtemps, pourtant elle ne semblait pas mal à l’aise ou rien, c’est juste que le moment de discuter ne s’offrait jamais.

Ce soir-là, encore, elle avait de la planification de cours à faire. Elle rattrapait le temps perdu puisqu’elle avait quand même rien fait de sa fin de semaine. C’était terrible. Ses cours se passèrent quand même bien, elle entendit peut-être quelques commentaires à propos du bal, mais elle faisait tout son possible pour ne pas porter attention. Ça ne regardait pas les élèves sa vie personnelle et surtout ceux qui ont peut-être remarqué qu’il avait eu un froid digne d’un iceberg durant la danse entre le stagiaire de défense et l’enseignant de potions. Oh non, elle ne prêta pas oreille à tout ça.

Elle se sentait comme une gamine. Elle avait du mal à dormir malgré les tonnes d’oreilles autour d’elle. Mélina avait toujours trop réfléchi et là, elle réfléchissait pour 10. Heureusement, Amandine avait été là pour l’écouter, pour lui parler et ses mots étaient énormément importants pour elle. Amandine avait soulevé des points qui montraient que son amie la connaissait presque mieux qu’elle-même. Et depuis le bal, elle réalisa à quel point…peut-être qu’elle et Tristan n’étaient tout simplement pas compatible et elle se sentait stupide d’avoir cru à quelque chose voué à l’échec d’avance…puis elle se souvint de PA. PA qui lui avait dit tellement de belles choses, de ne pas regretter, de regarder le présent. D’être heureuse maintenant. Bref, un paquet de penser qui ne faisait que l’empêcher de dormir.

D’un point de vue positif, elle se surprenait à sourire en pensant au bal. Étrange hein? En fait, à ce que PA lui avait dit, à la photo. Elle aimerait bien voir laquelle d’ailleurs. Sa sincérité, sa façon d’être délicat, de vouloir lui laisser le choix de ne pas la brusquer…Et ça apaisait un moment ses craintes.

Bref, revenons-en alors à ce soir-là. Elle était –encore- occupée à préparer ses cours et elle décida de s’installer à la Bibliothèque. Elle y resta longtemps, consultant bouquins et ses parchemins. Tellement longtemps qu’elle dût installer une lumière sur sa table. Il faisait noir dehors. Puis…elle bailla à s’en disloquer la mâchoire, les heures de sommeil perdues commençaient à faire leur effet sur son corps. Alors elle décida de juste se reposer les yeux un peu…juste un peu. Elle prit un livre et croisa ses bras dessus. En se répétant ce qu’elle avait encore à faire pour terminer…oui…le cours sur la potion de vérité…puis….et elle sombra. Elle s’endormir là, directement sur un livre. Au lieu d’aller dormir, sacré Mel!

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Marie_Eve_1989 le Ven 26 Fév - 8:26

Effectivement, le temps avait passé vite depuis le bal. Lui aussi, les derniers jours avaient été chargé. Il avait été déjeuné avec Anthony dimanche matin. Puis, après, il avait été prendre sa douche, fair un petit ménage de sa chambre, ensuite il s'était mis aux corrections. Oui, il avait beaucoup à faire. Le lundi, il avait eu des cours une partie d eta journée et arrivé au soir, il avait une pratique de Quidditch, donnant ses conseils aux étudiants. Oui, certes, il avait croisé Mélina une au deux fois, mais jamais ils n'avaient eu le temps d'aborder des sujets sérieux. Le sujet "bal". Et lui aussi, le besoin de lui parler se faisait ressentir. Il voulait être sûr qu'elle allait bien. Qu'elle vivait bien avec cette soirée. Lui dire également comment il se sentait face à tout cela. Bref, avoir une bonne conversation.

Peter pensait régulièrement à ce qui s'était passé. Il vivait bien avec ce moment, mais il se questionnait. C'était normal. Au déjeuner, il avait posé quelques questions à Anthony. Du genre: Est-ce que c'est bien si elle a dormi chez moi? Ou, penses-tu que j'ai fait une bêtise en l'invitant à dormir? Oui, il avait un peu peur d'Avoir forcé la main au Professeur de potions, même si la nuit passée avec elle était l'une des plus belles nuits qu'il avait eu. Aussi, il se questionnait à comment elle allait. Par rapport à sa froide danse avec le Stagiaire. À sa relation avec ce dernier. Elle s'était confiée à lui. Il l'avait écouté. Il l'avait soutenu. Elle ne pouvait pas se trouver conne d'avoir présagé une relation qu'elle ressentait. Non, même encore aujourd'hui il ne la jugeait pas. Il s'inquiétait seulement de son moral. Il n'était pas égoïste le Sincère. Il se doutait qu'elle devait aussi y penser. Oui, il fallait vraiment qu'il lui parle...

Ce qui les amena à mardi. Il avait eu des cours en avant-midi et en après-midi, il se garda du temps de correction. Après le souper, il commença à préparer ses cours pour la semaine prochaine. Il fouilla dans ses notes, dans quelques bouquins quand il réalisa qu'il lui manquait un livre. Il eut un soupire d'exaspération. Il était si bien dans son lit, autour de tous ses papiers. Donc, il se leva. S'habilla un peu, car il était en tenu plus légère... Et croiser des déserteurs, cela ne lui tentait pas. Donc, il mit un jeans foncé et un chandail à manches longues ligné blanc et bleu. Ses souliers. Hop, il était prêt à affronter le noirceur du chateau. 

Il arrivera donc à la Bibliothèque. Elle était vide. Enfin presque. Mais, il ne remarqua pas la Demoiselle en premier lieu. Non, ni même la lumière à sa table. Trop concentré à vouloir son livre et retourner au confort de ses appartements. Donc, voilà, il prit le livre dont il avait besoin. C'est à son retour qu'il remarquera la lumière à une table. Il arqua un sourcil. Qui pouvait être encore debout à cette heure? Un élève? Il se dirigera donc vers la source de lumière. Prêt à intervenir si c'était un étudiant. Puis, plus qu'il approchait, plus qu'il reconnu le petit paquet de vie endormi sur un de ses livres. Un sourire vint à ses lèvres. La vue que lui offrait Blanche-Neige l'attendri. Il déposa son livre à la table. Allant doucement derrière elle. Il penchera son torse vers l'avant, son torse contre le dos de la jeune femme. Il viendra lui murmurer à l'oreille...

Peter:" Hm, être toi, je ferais attention, Mel', un livre est inanimé et quelqu'un m'a dit qu'il fallait que je fasse attention aux choses inanimées du chateau..."

Il avait un rire dans sa voix, son sourire restant là, amusé, adorable. Puis, il poussa de ses doigts une de ses mèches de cheveux, derrière son oreille, au Professeur. Comme pour doucement la réveiller, en une petite caresse. Cela faisait trois jours qu'ils ne s'étaient pas vu, mais il se permit cela quand même. Il la trouvait trop adorable, trop mignonne. Il voulait aussi qu'elle se réveille doucement, sans lui donner un coup de tête sur le menton. Non, elle méritait un réveil reposant...

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Vanoute le Ven 26 Fév - 13:32

Soyons honnête, il avait plus confortable comme position quand même. Si elle restait à dormir là pendant des heures, elle allait se ramasser avec un mal de dos et peut-être un tort colis! Bon, c’était exagéré, mais reste que c’est vrai que ce n’est pas terriblement confortable. Juste assez pour reposer les yeux, mais pas assez pour s’endormir dans un profond sommeil, du moins, elle n’était pas à ce stade-là de fatigue encore. En plus, même si ses bras faisaient office d’oreiller, c’était pas trop moelleux. Une couverture ne serait pas de trop non plus…Bref, ses pensées avaient peut-être traversé l’espace de 3 secondes sa tête avant de s’endormir. Quand on est trop paresseuse pour aller dormir dans son lit, Blanche-Neige, on se plaint pas! Même pas mentalement.

La jeune femme portait un legging noir et un très grand chandail de laine épaisse rouge qui lui arrivait mi-cuisse. Oui, et des gros bas. Elle était à côté de sa chambre, elle ne s’était pas battue pour mettre des chaussures. Nah, Mélina était bien quand elle était en bas ou pieds nus. Préférablement pieds nus, mais elle craignait trop d’avoir froid dans la bibliothèque. Les bas faisaient le travail au moins. Donc c’est accoutré ainsi, une petite partie de son visage dévoilé, qu’elle s’était endormir. Parchemins, encre, plumes et livres sur sa table.

Elle n’entendit pas du tout Peter arriver poser le livre sur la table, ni même se diriger vers elle, mais lorsqu’il fut vraiment très près, son corps commença à se réveiller, tranquillement et heureusement, c’est ça qui lui permis d’entendre les paroles de l’enseignant de Balais. Bon d’accord, elle du analyser ses mots, les assembler ensemble, parce qu’elle avait l’esprit encore un peu brumeux. Un mince sourire venant sur ses lippes quand il vint repousser une de ses mèches de cheveux. Elle frotta un moment sa joue contre son bras avant d’ouvrir un peu les yeux pour découvrir PA, tout naturellement. Quoi? Oui, sa voix, son touché et peut-être même sa proximité était unique, parce que n’importe qui aurait fait ça qu’elle lui aurait sûrement cassé les dents en redressant la tête vivement. Non, dès le départ elle avait eu l’impression que c’était lui, sa voix confirmant ses pensées. Son sourire restant sur ses lèvres tandis qu’elle le regardait d’un œil ouvert.

‘’Ouais…il mange les cerveaux, un peu comme les zombies…et l’encre dessine des moustaches de chat parfois quand on dort.’’

Elle ricana un peu, elle aimait bien ce petit délire entre, c’était adorable. Et là, elle ne voulait pas réellement bouger, elle était bien malgré tout puis elle rajouta faiblement.

‘’Pitié, dis-moi que tu ne m’as pas trouvé parce que je ronflais.’’

Elle redressa un peu sa tête, légèrement, parce qu’elle sentait la petite raideur dans son cou, mais elle savait que ça allait disparaître rapidement, pas de crainte là-dessus.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Marie_Eve_1989 le Ven 26 Fév - 18:13

Haha l'histoire des choses inanimées allait rester. Oui, c'était un "inside" entre les deux Professeurs et Peter aimait cela, lui rappeler. Cela faisait référence à leur soirée. À leur nuit passée ensemble. Comment il en étaient arrivés là. C'est grâce à son "excuse sur les choses inanimées qu'ils avaient dormi ensemble. Enfin, presque, puisqu'elle se servit de se fait pour dire un oui presque formel à dormir avec lui. Donc, c'est pour cela qu'il lui avait dit cela. Il voulait aussi que Mélina le reconnaisse. Avec ses mots, elle pouvait se douter que c'était bien lui. Pas un maniaque qui voulait abuser d'elle. Certes, la proximité du Professeur de balais laissait à croire également que c'était lui. Ainsi que sa voix, mais il voulait rajouter quelque chose qu'ils leur appartenaient. 

Elle se réveilla doucement. Il le sentit, contre son torse. Sa respiration avait repris du service. Vous savez, lorsqu'on dort, notre respiration se fait plus lente, plus monocorde. Au réveil, c'est comme si elle prenait vie. Bref, il avait eu cette impression. Elle lui sourit. Il la trouvait mignonne. C'était la première fois qu'il la voyait se réveiller. Après leur nuit ensemble, il n'avait pas eu la chance de la voir. Le matin, au réveil. Non, un duo était arrivé à l'improviste, gâchant ce moment. Le sourire du Sincère s'accentua, plus présent, grâce à la vue qu'il avait. Oui, il trouvait cela adorable. Parfaitement, adorable. Il restera un moment dans cette position contre elle. 

Puis, elle dit une blague. En fait, elle continua dans sa lancée. Il eut un petit rire. Oui, il adorait cet "inside". Vraiment. Puis, il reviendra murmurer à son oreille...

"Hm, je ne comprends comment tu as pu t'endormir seule... Sans protection...Sur ton livre..."

Son regard se fit amusé. Oui, c'était un petit clin d'oeil à leur soirée, à leur nuit passée ensemble. Puis, elle enchaîna. Elle espérait qu'il ne l'aille pas découvert à cause qu'elle ronflait. Un nouveau rire. Il se redressa, brisant le lien corporel.  Il tira une chaise, pour s'asseoir à ses côtés, gardant son éternel sourire. Il passa une main dans ses cheveux, ancrant ses perles dans les siennes. Il était quand même assis proche d'elle. Il avait fait en sorte que leurs chaises soient proches. Pas trop. Pas côte-à-côte, mais à une très bonne distance, rapprochées. Puis, il continua, toujours en murmurant... 

"Non, ne t'inquiète pas, tu ne ronflais pas. C'est la lumière qui a fait en sorte que je te vois... Et pour vrai, je suis content que ce soit toi qui s'est trouvée... là."

Ses mains iront se poser sur la table. Il ne lâchait pas son regard. Non, c'était vrai. Il était content que ce soit elle et non un autre Professeur ou un étudiant. On dirait que les évènements avaient joué en leur faveur pour qu'ils se rencontrent ce soir. Depuis le bal, il souhaitait que ce moment vienne. Qu'ils soient seuls, qu'ils se parlent. Il avait sa change, là. Il en était heureux. Cela paraissait dans son agissement, sur son visage, 

"Tu vas bien?... On dirait que je ne sais pas par où commencer... On s'est fait coupés au bon moment la dernière fois... Et là, pour être honnête... Je ne sais pas par quoi commencer... J'ai tellement de choses à te demander... Bref, comment vas-tu?"

Son sourire avait quelque chose de gêné. Mais, il devait lui dire, mettre sur table comment il se sentait, ce qu'il pensait. Il voulait aussi qu'elle sache qu'il avait pensé à ce moment, que depuis le bal, il voulait lui parler. Qu'il aurait aimé passé son matin avec elle... Le vivre avec elle.

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Vanoute le Sam 27 Fév - 0:52

Mais oui! Les insides créaient des liens plus forts. Pourquoi? Parce que ça fait une chimie qui est unique et la blague des choses inanimées leur appartenait à eux seulement et c’était parfait comme ça. Les insides montrent que deux personnes s’entendent bien également. Mais oui, celle-là allait rester aussi longtemps que c’était possible et tous deux semblaient être assez bons joueurs pour qu’elle perdure encore longtemps.

Elle n’avait pas osée bouger, d’un coup que c’était son imagination qui s’amusait malgré elle? Ça serait une terrible de déception de se réveiller et rien. Bon, d’accord, son excuse tomba à l’eau quand elle ouvrit les yeux pour voir PA. Elle sentait son torse dans son dos, sa chaleur était réconfortante, comme durant la nuit qu’il avait passé ensemble. Elle avait peut-être bougé, mais jamais décollée. Là, elle en profita le temps que ça dura. Elle n’était pas sous l’effet de l’alcool, ce qui la déstabilisait un peu. Parce que ses réflexions arrivaient après les mouvements de son corps et ses envies. Oui, c’était plutôt rare chez l’enseignante. Ensuite elle fit une blague, parce que ça la détendait et aussi parce qu’elle aimait vraiment le inside…il faudrait qu’ils fassent une liste un beau jour! Il murmura ensuite à son oreille, son sourire s’accentuant légèrement et le rouge venant un peu à ses joues.

‘’Promis je ne reco-…je ferais attention la prochaine fois. Mais tu sais, je viens de Gryffondor, nous sommes censés être courageux.’’

Ouh lala ses pensées avaient presque été terriblement plus vites que ses mots. Avait-elle réellement passé proche de dire qu’elle ne recommencerait plus? Oui, vraiment très très proche, mais elle s’était rattrapée à temps…parce que ça sonnait terriblement intense et là, c’est peut-être lui qui partirait en courant, mais elle était trop contente qu’il soit là pour faire ce genre d’erreur. Le pourquoi elle continua avec le ronflement. Oui, une autre blague. Quand il se redressa, sa tête se leva également puis finalement le reste de son corps. Le froid de la bibliothèque lui sembla soudainement glacial. Il vint s’asseoir près d’elle à sa grande joie. Elle ne savait pas pourquoi il était là, mais elle était contente que le hasard…non, le hasard n’existait pas, hein Amandine? Il souriait. Il était beau quand il souriait. Aussi quand il ne souriait pas…mais…enfin, on comprend le message. Elle s’était redressée, le dos appuyé contre la chaise, les pieds sous la table, sur une barre pour les faire tenir un peu en angle. Son regard s’accrocha de suite au sien et elle réalisa que c’était la première fois qu’ils se retrouvaient seuls avec du temps devant eux. Elle sourit un peu, timide, mais heureuse. Il expliqua alors que non, les ronflements n’étaient pas la cause de sa présence. Pfiou! Elle en ricana un brin et il mentionna qu’il était content. Son sourire s’attendrit un peu, ses mains se joignant contre ses cuisses tandis qu’elle répondait.

‘’Oui, moi aussi je suis contente que tu m’aies trouvé…’’

Bon, c’était peut-être poussée, mais c’était adorable comment elle voulait le dire et comment son cerveau analysa ses propres pensées. Il l’avait trouvé non seulement dans la bibliothèque le bel enseignant. Non, il l’avait trouvé dans la vie dans…quelque chose qui n’était pas dû au hasard.

Peut-être qu’elle était encore calme parce qu’elle venait de se réveiller, mais elle sentait que son cœur battait rapidement, que sa respiration était lente, son corps réagissait à quelque chose qui n’existait pas encore. À une conversation non dite, à un contact qui n’était pas fait…peut-être seulement sa présence? C’était fort. C’était physique, mais aussi chimique parce que tous les deux s’entendaient si bien et se ressemblaient assez tout en ayant des différences qui les rapprochent. Oui, c’est compliqué et non, elle ne pense pas tout ça, sinon elle ne se comprendrait pas. Il parla de nouveau en disant beaucoup de choses. Couper au bon moment, elle rougit, passant une main dans ses propres cheveux. Elle était d’accord, elle dormait si bien… Son sourire se fit plus doux, montrant bien qu’elle le trouvait tout simplement adorable le PA. Il était si…sincère, si vif. Elle posa une main contre ses lèvres pour calmer son petit ricanement quand il termina la phrase. Nerveux? Si tu savais comment elle l’était aussi. Elle regarda ses mains sur la table un moment avant de nouveau plonger dans son regard.

‘’Pour commencer, oui, je vais très bien…hm, j’avais hâte de pouvoir te parler aussi, mais on dirait que tout nous en empêchait jusqu’à maintenant…Elle était nerveuse, elle lui souriait, ses mains se serrant un peu entre elles. J’avoue que je ne sais pas…le mode d’emploi pour discuter de tout ça, tu sais, je...je suis une débutante.’’

Il fallait qu'il ait eu un moment, pour que Mélina se fasse à l'idée de plusieurs choses, n’avait-elle pas droit au bonheur? Un vrai? Elle s'était tellement mise de pression par le passé après tout.... Et elle quitta ses yeux pour regarder ses mains, il avait beaucoup de choses non dites dans ses mots. Cependant, elle gardait un sourire un peu amusé, un peu honteux. Elle avait dit ça sans trop réfléchir, sans trop réaliser, mais la sincérité de PA était contagieuse. Mais elle redressa brièvement les yeux pour lui parler de nouveau.

‘’Mais toi…comment vas-tu?’’

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Marie_Eve_1989 le Sam 27 Fév - 9:00

Allait-elle vraiment dire.... Qu'elle ne recommencerait plus? En tout cas, il avait capté le début de sa phrase. Il n'y avait pas beaucoup de verbes qu'on pouvait dire avec les lettres "reco" en début de mot. Non. Il l'avait bien entendu. Il eut un sourire quand elle changea le sens de sa phrase. Bon, d'accord, l'alcool ce soir n'était pas présente. C'était peut-être un peu plus difficile de se laisser aller. Surtout quand on n'était pas Peter, qui n'avait pas de filtre et qui disait tout ce qu'il pensait. Oui, cela devait être plus difficile. Mais il avait quand même noté son début de phrase et cela, il gardera ça en mémoire. Puis, elle parla de la maison Gryffondor, que les étudiants de cette maison étaient des êtres courageux. Il eut également un sourire, mais un sourire plus attendri. Le Professeur de balais l'a trouvait courageuse, à sa façon. Il ne lui dit pas, non, son sourie était sa réponse. De toute façon, il lui avait déjà dit. Elle le savait déjà qu'il le pensait, qu'elle était courageuse. 

Puis, ils se regardèrent. Un moment. Il lui avoua qu'il était heureux de l'avoir trouvé elle et personne d'autre. Elle continua dans cette lignée. Blanche-Neige était heureuse que le Sincère l'ait trouvé. Étrangement, ses mots auront pour effet de lui faire un petit pincement au coeur. Pas négativement, au contraire. Positivement, car effectivement, il l'avait trouvé ce soir, mais il l'avait trouvé dans plusieurs situation. Si on se rappelle seulement sa raison de sa présence à l'école, en tant que Professeur, Mélina comptait beaucoup dans la balance. Donc, oui, on pouvait dire qu'il l'avait trouvé de bien des façons. Encore une fois, son sourire fut sa réponse. Un sourire continuellement présent. S'il continuait comme cela, il va avoir des crampes à ses joues, à la fin de la nuit. Cela ne le dérangeait pas du tout. Des crampes aux joues, dû à un sourire, qui ne rêvait pas de cela. 

Puis, il avait pris une bonne inspiration, pour lui demander comment elle allait. Aussi pour lui avouer qu'il voulait lui parler depuis le bal, qu'ils n'avaient pas eu la chance de se parler à leur réveil, qu'il aurait aimé cela passé ce moment avec elle. Puis, elle quitta, une première fois, son regard pour se poser sur ses propres mains. Un moment, un court moment, puis ses magnifiques perlent revinrent à lui. Puis, elle parla à son tour, u'elle allait bien, qu'elle ne savait pas par quoi commencer, que tout avait fait en sorte qu'ils ne puissent pas se parler. Il hocha la tête pour affirmer ses dires. Puis, elle lui dit qu'elle n'avait pas de manuel pour ce genre de conversation. Il eut un petit rire, tendre. Oui, adorable. Est-ce que je vous l'avais déjà dit? Il la trouvait tout simplement adorable. 

De nouveau, il perdit son regard, pour que Mélina observe encore une fois ses propres mains. Un sourcil s'arqua, gardant son sourire, dans une moue amusée. Est-ce que ses mains causaient un problèmes. Il retient un rire. Non, il ne voulait pas rire d'elle. Mais c'était quand même étrange sa façon de regarder ses mains comme cela. C'était attendrissant. Quand son regard revint à lui, il lui sourit. Puis, elle lui demanda comment il allait...

"Je vais bien... "

Oui, il commença par lui dire cela. C'est qu'il réfléchissait. Les doigts de la main droite, celle proche de Mélina, commencera à faire un léger mouvement de vague, pianotant sans bruit sur le bois de la table. Non, le Professeur de balais ne pouvait pas finir sa conversation comme cela, en parlant de son état. Il fallait qu'il continue, même s'il ne savait pas par où commencer, même s'il n'existait pas de manuel d'instruction pour ce genre de conversation... Sa sincérité était trop présente, elle prenait des fois sa place...

"Je peux commencer par dire... Que j'ai adoré ma nuit. Et que je ne fais pas cela avec n'importe qui. C'est important pour moi que tu le saches... Et que j'ai merveilleusement bien dormi."

C'était beaucoup, ce qu'il venait de dire, mais c'était tellement honnête. Il avait adoré sa nuit, il avait tellement bien dormi, contre elle. Il ne voulait pas qu'elle pense qu'elle était une parmi tant d'autres non plus. Peter n'était pas ce genre de garçon-là. Il voulait qu'elle le sache. Il eut un léger sourire, la regardant toujours. Puis, son mouvement de doigt s'arrêta, car peut-être il était là que pour une seule raison. Pour calmer son impulsivité. Son désir. Le regard de Mélina sur ses mains lui avait donné le goût... Le goût de lui prendre une main. Peut-être que ce regard voulait dire cela, il ne le savait pas, mais un désir était présent depuis ses regards. Il se contrôlait. Il ne pouvait pas lui prendre la main, pas tout de suite. Donc ses paumes glisseront sur la table, pour aller se poser sur ses propres cuisses. Oui, valait mieux les cacher...

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Vanoute le Dim 28 Fév - 1:27

Oui, elle allait vraiment dire ça sans réfléchir. Elle s’était rattrapé…parce que sinon elle se serait frapper avec le livre sous sa tête. Bon sang qu’elle pouvait dire des trucs sans réfléchir parfois. Ou presque dans ce cas-ci. Ah là là…elle croyait au moins s’en être tirée pas mal. En fait, elle le pensait jusqu’à ce qu’il fasse ce petit sourire. Ce très beau sourire attendri…mouais, il y croyait pas trop. Elle sourit un brin pour elle-même. Elle eut un genre de sourire coupable, sans rien dire. Non, ils se comprenaient très bien sans se parler aussi tous les deux. Son regard parlait beaucoup ainsi que ses sourires. Les mots aussi disaient beaucoup de choses également et avec PA, Mélina disait parfois des choses sans gêne et pourtant, ça la gênait beaucoup après quand elle y pensait. Oui, sa sincérité était contagieuse dans le cas de l’enseignante.

Oui, elle regardait ses mains. Oui, cette conversation qui arrivait la rendait un peu nerveuse, mais de la bonne façon. Il fallait qu’elle se passe et on dirait que soudainement, tous le temps passé paru avoir passé rapidement. Ils étaient déjà là. À devoir se parler de vraies choses. Enfin, elle aussi marmonna quelques trucs à propos de tout ça et au final, elle lui demanda aussi comment il se sentait. Il allait bien. Donc…tout allait bien des deux côtés. Il prit une petite inspiration en souriant un peu plus. Il fallait commencer là, il fallait parler et pas seulement avec les yeux et les sourires, non, il fallait un brin plus de précisions. Et ça, ça rendait terriblement nerveuse notre enseignante de Potions. Il eut cependant un silence, un silence pour savoir qui allait partir le bal, qui allait commencer à parler de tout ça. D’eux. Parce qu’au final…c’était ça, non? Ils avaient dormis ensemble et bien que pour certain ça ne voulait rien dire, pour Mel, ce n’était pas rien et visiblement pour PA non plus. Heureusement, les deux pensaient pareil jusqu’à maintenant. Alors PA se sacrifia, il lança le tout. Il dit de belles choses. Des choses qui firent manquer un battement à Mélina, un petit pincement attendri, charmée. Elle regarda ses propres mains, commençant à jouer avec ses ongles. Puis elle le regarda de nouveau pour parler, pour mettre de la sincérité dans ce qu’elle s’apprêtait à dire.

‘’Oui, c’est pareil pour moi, je crois ne pas avoir dormi avec un garçon depuis…depuis que j’ai écouté un terrible film d’horreur et que mon frère et moi avons dormis ensemble parce qu’on était terrorisé…mais…heu…on ne parle pas de ça.’’

Elle quitta de nouveau son regard, ouais, elle racontait vraiment n’importe quoi parfois quand elle était nerveuse la pauvre. Elle plissa un peu les lèvres, haussant un peu les épaules, prit son courage à deux mains et planta de nouveau ses iris clairs dans les siennes. Ça voulait dire que bon, elle n’était pas une fille facile et qu’elle n’avait pas connu tant de gars pour que son frère soit le dernier hein. On s’entend que ce n’est pas du tout la même chose. Bref.

‘’J’ai adoré ma nuit aussi. Et si tu veux tout savoir je crois ne pas avoir aussi bien dormir depuis environ un siècle…j’étais bien, vraiment…’’

Ouh lala que c’était gênant, mais il fallait le dire, il osait alors elle se devait de faire pareil aussi, elle pensait comme ça la jeune femme. Elle avait même gardé son regard dans le sien. Elle lui avait souri et malgré son sens de la disproportion, le siècle n’était presque pas exagéré. Il se passait quelque chose entre eux, mais elle ne pouvait pas dire quoi, c’était…puissant et sincère en tout cas. Elle eut un petit sourire à la pointe des lèvres et rajouta gentiment.

‘’D’ailleurs, j’ai hm…encore tes vêtements. Propres. Ça aussi, c’était très confortable.’’

Elle ricana un peu, l’humour, toujours l’humour. Elle se sentit ensuite un peu stupide, ayant peur que PA trouve cela un peu enfantin ou idiot. À la tête quand même…

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Marie_Eve_1989 le Dim 28 Fév - 9:17

En fait, oui, ils entrèrent dans le vif du sujet très rapidement, car il ne voulait pas passer par 4 chemins pour lui dire ce qu'il avait pensé de sa nuit avec elle, de comment il se sentait face à tout cela. C'était stressant, cela le rendait un peu nerveux également, mais il vivait bien avec le fait qu'il lui en parlait maintenant, déjà. Peter était le genre de gars qui n'était pas capable de vivre dans le secret, le secret personnel ou le secret de ses émotions. Non, il fallait qu'il dise ce qu'il pense, pour être bien dans une relation et bien avec soi-même. Donc, voilà. Il l'avait trouvé dans la bibliothèque. Rien n'arrive pour rien dans la vie. C'était un signe. Qu'ils devaient avoir cette conversation. Là, dans la presque noirceur de la bibliothèque. Tant mieux si sa sincérité la rendait tout aussi honnête. Le Professeur de balais aimait les gens sincère, tout comme lui. Oui, dans ce genre de relation, il était bien. Peut-être que c'était pour cela qu'il était si bien avec elle... 

Oui, dans une relation, il faut que les deux protagonistes pensent de la même façon et pour l'instant, les deux étaient sur la même longueur d'onde. Une chance! Cela facilitait tellement la tâche. Donc, suite au silence, il s'était lancé. Elle avait suivit le bal. Lui avouant qu'elle ne faisait pas cela régulièrement. Que la dernière fois c'était avec son frère, à cause d'un film d'horreur trop intense. Il eut un sourire attendri. Vraiment. Cette fille sortait d'où? Elle était adorable. Il n'avait jamais croisé une personne comme cela. Non jamais. Lui, il ne lâchera pas son regard de sur elle. Non, quand elle dévia le regard, à plusieurs reprises, il la regardait toujours. Quand elle revint à lui, il accueillit ses magnifiques perles. Gardant son petit sourire convié. Il se rendait compte avec ses paroles que ce n'était pas le genre de fille qui dormait avec la planète entière. Mon dieu que cela le charmait vraiment. Son sourire sera sa réponse. 

Puis, elle lui dit qu'elle aussi, elle avait aimé sa nuit. Qu'elle avait bien dormi. Que cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas dormi aussi bien. Son sourire s'accentua. Il était vraiment ravi d'entendre ses mots. Il était nerveux de ce qu'elle avait bien pu penser depuis cette nuit, mais là, elle pensa pareil comme lui et cela le rassurait un peu. Il put respirer un peu mieux. Se détendre. Oui, il se passait quelque chose entre les deux Professeurs? Quoi? Hmmm, c'était un mélange de physique, mais aussi de pensées. Comme s'ils étaient toujours sur la même longueur d'onde... Mais sans se parler. Bref. C'était effectivement puissant, mais d'une honnêteté à faire peur. Puis, elle enchaîna sur son linge qu'il lui avait prêté. Qu'elle l'avait encore, qu'il était confortable et qu'elle l'avait même lavé. Oui, cette fille était spéciale, d'une spécialité tellement positive. Il eut un petit sourire, charmé, encore une fois. Puis, il répondit....

"Him, c'est vraiment très gentil de ta part. Je passerai le chercher bientôt. Ce qui me dérange un peu c'est que tu l'aies lavé... J'aurais aimé sentir un peu ton odeur... "

Il fallait qu'il lui dise, il le pensait. Il se contrôlait assez dans ses pulsions sur le toucher, il pouvait bien se détendre un peu sur le langage. Il eut toujours son sourire. Toujours son regard dans le sien. Oui, il voulait sentir son odeur. Sur ses vêtements, car ses draps commençaient à moins sentir... Depuis le bal. Étrangement, la pulsions d lui prendre sa main était encore présente. Comme s'il voulait la rassure dans ce geste. Pour dire: Je ne suis pas un maniaque sexuel. Non, c'était tellement dit avec une gentillesse. Avec une profondeur. Il enchaîna... 

"Peut-être qu'il faudra qu'on redorme ensemble... Pour me contenter..."

Autre pulsion assouvie. Il le pensait réellement. C'était peut-être une invitation. Qui sait. Non, il en avait envie. C'était sa façon de lui dire qu'il avait tellement aimé sa nuit avec elle qu'il était prêt à recommence. Il n'avait pas honte d lui dire, si tôt dans la conversation, car depuis samedi, il pense à cela. Il avait la chance de lui dire, il lui dit. Certes, elle aura peut-être peur et partira en courant, après lui avoir donné un coup de livre au visage, mais au moins, il pourra dire qu'il avait été honnête avec elle... Du début jusqu'à la fin.

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Vanoute le Dim 28 Fév - 15:10

Mélina était un peu timide sur ce genre de conversation, ou peut-être seulement pas très habituée? Enfin peut-on réellement s’habituer à ça? Bref, comme elle l’avait si bien imagé, elle ne connaissait pas le mode d’emploi. Sauf que comme PA, Mélina détestait avoir ce genre de sentiment refoulé en elle, ça pressait pour sortir, pour s’exprimer. Ce qui était…un peu contradictoire parce que Mélina détestait parler de sa tristesse…Enfin bref. Tout ça pour dire qu’elle était contente de lui parler de ce sujet-là. Mais que c’était légèrement intimidant quand même.

Oui, Mélina cherchait un peu de courage quand elle parla, quitte à regarder ses mains aux prises avec ses ongles ou son livre ou peu importe, son regard se promenait subtilement, mais finissait toujours par retomber dans celui de Peter. Son regard qui l’incitait peut-être à parler, à faire confiance. Oui, ce regard était fort, puissant. Elle s’y accrocha finalement. Oui, ça servait à quoi de se retenir de parler? Bien sûr, elle n’arrivait pas à trop bouger son corps, lui il était paralyser. Sa tête travaillait trop pour maintenir un battement cardiaque viable peut-être. Prenait-elle trop ça au sérieux? Elle n’en avait réellement aucune idée.

Ce qui les liait était étrange, comme s’ils se connaissaient depuis longtemps ou qu’ils étaient destiné à se rencontre…oui, c’était peut-être un peu romancé, exagéré…mais l’histoire de la photo laisse un peu le loisir de rêver. Ensuite elle parla des vêtements emprunter et…il la fit rougir. Oui, c’était mignon à mourir ce qu’il venait de dire. Bon, c’était bien parce que c’était lui qui le disait, parce que c’était PA. Elle sourit quand même au…compliment? Qu’est-ce que c’était en vrai? Elle ne sut quoi répondre à ça. Surtout parce qu’elle avait noté l’odeur de PA dans les vêtements. Sauf que sa réaction était positive, un sourire, des joues rouges et un regard qui parlait. Non, elle n’était pas parti en courant et elle ne lui avait pas balancé un livre à la tête en le traitant de pervers.

Mais il enchaina alors même si elle avait voulu parler…et là, son souffle se coupa. Littéralement. Pendant une demi-seconde peut-être. Son corps avait réagi avec tellement de vivacité à cette phrase que cela lui fit presque peur. Elle allait faire une crise de quelques choses ou quoi? Elle avait terriblement chaud tout d’un coup, son cœur voulait se sauver de son corps, c’était si intense. Elle avala sa salive sans le quitter du regard. Blanche-Neige avait les joues rougies par ses mots, par l’émotion. Et rêvait-elle ou même ses mains étaient près du tremblement. C’était trop intense…Amandine, est-ce qu’elle était malade? Comment elle aurait voulu savoir ce qu’elle dirait là-dessus…oh oui, c’est vrai. On le sait tous.

Donc pourquoi tout ça? Parce qu’elle ne savait pas comment répondre. Elle savait ce qu’elle voulait lui répondre. Oui, elle voulait dormir avec lui de nouveau. Elle s’était faite à l’idée, bien que gênante, qu’elle en avait envie. Ses mains se serrèrent entre elles avec force.

Oui, il s’était passé beaucoup de chose dans sa tête, mais dans la réalité, il ne s’était pas passé beaucoup de temps, quelques secondes. Son regard toujours plongé dans le sien et finalement elle finit par parler, mais dans un murmure, pas difficilement, mais avec une gêne qui l’aurait peut-être retenue…mais elle avait gagné contre elle-même.

‘’Et…ça ferait quoi de nous..? Des partenaires de dodo?’’

Bon, oui elle avait voulu rendre ça un peu plus drôle, mais sa question était sérieuse et elle espérait que ça ne sonne pas étrange. Un plan pour que lui l’assomme avec un livre et se sauve. Non, Mélina aimait quand les choses étaient claires. Elle avait même eut un petit sourire nerveux à la fin de ses paroles. C’était tôt de la part de PA dans la conversation, on ne se ment pas que Mélina continuait très bien dans cette continuité.


Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Marie_Eve_1989 le Dim 28 Fév - 15:51

Il avait de l'intensité ici, mes amis. Oui. La bibliothèque était un lien calme, propice au silence. Les personnes s'y aventuraient pour voyager dans les manuscrit, pour assouvir une soif de savoir. C'était un lieu calme, mais ce qui se passait entre les deux Professeurs était tout sauf calme. Cela présageait, à première vue, que c'était d'une douceur, mais ce qui se passait dans leur tête et le sens de leurs mots était tout, sauf calme. Ils parlaient avec une petite timidité. Légère. Ce qui donnait à leur conversation un sens charmant, adorable. Cela faisait en sorte que leurs mots semblaient véridiques, qu'ils venaient du plus profond de leur coeur. 

En tout cas, c'Est comme cela que le Professeur de balais se sentait. Il avait un noeud à l'estomac, des papillons qui ravageaient ses intestins, un éléphants prit dans son oesophage et une rivière à ses mains. Malgré tout cela, il se sentait bien. Cette conversation, il se l'était imaginé depuis le matin après-bal. Jamais, il ne se doutait que cela aurait commencé si rapidement et prit cette tournure aussi vite. Il ne s'en plaignait pas. Peter était quelqu'un qui aimait les choses clairs. C'était peut-être pour cette raison qu'il lui avait répondu sur son linge. Qu'il espérait qu'elle ne l'aille pas lavé pour sentir encore son odeur. C'était peut-être pour cela aussi qu'il avait mentionné qu'ils devaient peut-être rendormir ensemble pour se contenter. Oui, quelque chose de puissant prenait place dans sa tête. Quelque chose qui ne pouvait pas contrôler. C'était étrange, mais d'une étrangeté qu'il ne lui faisait pas peur. Il ne la connaissait à peine, mais tout ce qu'il connaissait d'elle, il aimait. Il aimait sa vulnérabilité, autant que sa force. Sa gêne, mais son courage de parole. Oui, il appréciait tout ses traits. Peut-être la peur du refus le faisait parler aussi rapidement, mis il se le devait. Son instinct, le commandait et il suivait la cadence. 

Donc, voilà, il lui avait mentionné son intérêt à vouloir dormir avec elle de nouveau. Puis, il attendit sa réaction. Une claque, un au revoir, la fin d'une conversation, un sourire... Quelque chose quoi. Il l'observa. Elle ne bougeait presque pas. D'ailleurs, respirait-elle? Oui, il pouvait entrevoir sa poitrine monter et redescendre, quand même rapidement. Elle ne lâcha pas son regard. C'était bon signe. Cela dura quelques secondes, puis, elle répondit. Sa réponse, pointée d'un peu d'humour, aura pour réflexe de le faire sourire d'avantage. Puis, une barrière céda. Une de ses mains, à lui, délaissera sa propre cuisse pour aller se saisir d'une de ses mains, à elle, la plus proche. C'est qu'elles allaient exploser si elles continuaient à se serrer entre elle. C'était fait doucement, délicatement. Comme dans une caresse, le bout des doigts glissant au creux de sa paume pour venir y venir entrelacer ses doigts aux siens. 

Puis, il prit une bonne inspiration. Il ne devait pas se laisser emporter. Non! Son geste était un début de sa réponse. Oui. Comme il avait fait souvent avec elle. Des fois, il lui répondait par gestes. Mon dieu qu'il la trouvait belle quand elle rougissait de timidité. Son geste voulait lui dire qu'il ne la trouvait pas étrange. Qu'il ne partira pas en courant, ni en l'assommant avec un livre. Oui, ils s'étaient parlés tôt des vraies affaires, mais ils se répondaient très bien, l'un et l'autre. Donc, Peter, il faudrait que tu répondes à sa question. Tout en la regardant, tout en gardant sa main dans la sienne, il lui murmurera... 

"Hm, je ne sais pas si on peut appeler cela comme ça, mais si ça te va, j'aimerais bien être ton partenaire de dodo... Si cela peut faire en sorte qu'on apprenne à se connaître d'avantage... Je suis partant."

Ce qu'il pouvait être honnête dans la vie, est-ce qu'on l'avait déjà dit? Oui, le Sincère voulait lui dire qu'il espérait apprendre à la connaître d'avantage, qu'il voulait encore dormir avec elle. Qu'elle pouvait l'appeler partenaire de dodo, cela ne le dérangeait pas. Mais il voulait aussi qu'elle sache que pour lui c'était plus que cela, dans le sens qu'il ne se servait pas d'elle pour avoir de la chaleur humaine. S'il pouvait lui apporter quelque chose, si elle pouvait lui apporter quelque chose. Même si au final, ils arrêtent tout, ce qui serait quand même surprenant, pour l'instant, c'est ce qu'il voulait.

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Vanoute le Dim 28 Fév - 17:09

Oh oui, très intense. Sincère, honnête et intense. Une espèce de mélange terriblement efficace hein? Ça allait bien ensemble. L’ambiance à la bibliothèque était comme pleine d’électricité. Ce n’était pas un endroit mort de nature, mais disons qu’à eux seuls, ça faisait frémir l’énergie de la pièce. Et pourtant, ils n’avaient pas bougé de leurs chaises et en dehors des petits moments de nervosité de Mel’, ils ne s’étaient presque pas quitté du regard. Le corps de Mélina lui semblait presque désarticulé, elle bougeait un brin un pied, une main et on dirait que son corps était rouillé, comme s’il n’avait pas bougé depuis des années. Mélina était contente que lui et elle puissent dire les choses aussi directement. D’accord, ça prenait une bonne dose de courage et ça serrait les tripes, mais bon sang qu’elle aimait mieux les choses claires que ce qui pouvait la faire douter. Elle n’aimait pas les doutes parce qu’elle s’imaginait tellement de scénario… donc quand les choses ne laissaient pas de places aux doutes, elle allait bien, elle se sentait mieux.

C’est pourquoi elle avait voulu un peu éclaircir ce que ça faisait d’eux. Bon, on s’entend hein, dormir avec quelqu’un comme eux en parlait, ce n’était pas comme un frère et une sœur. Ça, pas besoin d’un dessin hein, ils n’étaient pas stupides tous les deux. Enfin, sans doute qu’il pensait pareil parce qu’il prit sa main. Oh, de la circulation sanguine…oui son sang se remit à passer dans sa main, moui, elle avait vraiment serré fort ses mains. Alors elle s’agrippa à celle de PA. Pas aussi fort quand même. Ses doigts entrelaçant les siens avec douceur. Elle continuait de sourire sachant que sans doute des mots allaient accompagner le geste…parce que c’était quand même une question qu’elle avait posé la jeune enseignante hein. Ah non? Ce n’était pas le bon terme? Elle en sourit davantage, c’était l’art de Mélina de dire des choses un peu inusitées parfois. Comme la méchanceté des choses inanimées, maintenant sur le ‘’titre’’ de leur relation. Il était partant. Elle prit une inspiration qui sembla entre coupé, son cœur battant avec force dans sa poitrine, un éclat passa dans son regard. C’était…terriblement gros pour elle. Blanche Neige venait, peut-être sans s’en rendre compte même, de passer à autre chose dans sa vie. Meilleure et de plus heureux. Oui, c’était un bonheur qui donnait l’impression de flotter un peu, elle le sentait jusqu’à la pointe de ses orteils, c’était électrifiant. Mélina observa son visage, son sourire s’attendrissant. Ses traits, ses yeux, l’éclat de ces derniers. Son sourire, la sincérité, la tendresse qu’elle lisait sur ses lèvres. Elle murmura alors, doucement.

‘’Alors je suis partante aussi…’’

Elle ne rajouta pas de blague, pas de commentaire. Non, elle voulait seulement lui dire que oui, elle était d’accord, elle voulait le connaître plus, en savoir plus sur sa vie, ses habitudes, ce qui le rendait heureux, triste ou même en colère. C’était une douce curiosité. Elle sera un peu sa main.

‘’Est-ce que je pourrais garder tes vêtements alors? Je crois que ça va devenir mon nouveau pyjama préféré.’’

Elle eut un petit sourire espiègle à la pointe des lèvres avant qu’un petit rire traverse ses lèvres. Ouf, c’était intense pour elle, avait-elle seulement vécue quelque chose comme ça. Et là, elle ne savait pas quoi faire. Elle avait dit ce qu’elle avait à dire, elle le regarda alors… attendant de voir comment il prenait…disons…tout ça.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Marie_Eve_1989 le Dim 28 Fév - 18:04

Non, certes, Peter ne lui avait pas dit cela pour que leur relation devienne une amitié de dodo, comme une soeur et un frère. Au contraire. Il voulait créer un moment avec la Demoiselle. Et bon, leur relation avait débuter comme cela. En dormant, l'un contre l'autre. Ils avaient apprécié ce moment, pourquoi ne pas le continuer. Oui, c'était pour cela qu'il avait spécifié positivement leur relation de partenaires de dodo. Puis, elle lui dit qu'elle également, elle était partante pour cela. À ses mots, son coeur fit un bon dans sa poitrine. Puis, elle serra un peu sa main. 

Il suivit le mouvement, serrant également sa main entre la sienne. Ouf, il faisait vraiment chaud tout d'un coup. C'était à son tour. Son coeur, après le bond de tout à l'heure, se mit à battre très rapidement. Comme si la nervosité revenait. Une nervosité positive, hein! Oui, car même s'il avait définit leur relation, comme partenaires de dodo, il savait que cela ne se ferait pas si facilement, mais en même temps oui. Car ils savent décidé que cela leur convenait. Ils étaient sur la même longueur d'onde. Ils pensaient la même chose. Oui, il voulait découvrir qui elle était. Ce qu'elle ressentait. Vivre ses peines. L'accompagner dans ses joies. Même si cela un jour devait s'arrêter, il voulait que pour les prochaines journées, pour les prochains mois.... Peut-être pour les prochaines années, apprendre à savoir qui était Mélina Johnson était. Son sourire s'agrandit lorsqu'elle continua à parler. Charmante, il ne se le répétait pas assez. Blanche-Neige avait un charme inné. Enfin, pour le Sincère. Elle voulait garder ses vêtements. Pour qu'ils deviennent son nouveau pyjama le plus confortable du monde. 

Il penchera sa tête un monde, quittant le confort de ses yeux. Il posera ses prunelles sur leurs mains. La fit patienter un moment. Oui, il voulait un peu jouer. De façon tellement gentille et honnête. Puis, de sa main qui tenait la sienne, il les soulèvera, gardant le lien qui les unissait. Le Professeur les apportera près de sa bouche, donc celle de Mélina étant plus proche de ses lèvres. Il murmura, son souffle allant caresser son dessus de main.

"J'accepte que tu gardes mes vêtements... Mais à une condition..."

Ses perles s'étaient encrées aux siennes lorsqu'il prit la parole. Il prit une bonne inspiration, elle pourra le sentir puisque sa main était si proche de sa bouche. Oui, là, il fallait qu'il réponde à une pulsion. Une seule. Après, il se promit de redevenir plus calme. Il était sans doute trop heureux, voilà. Ses lèvres iront délicatement se poser sur le dessus de sa main, près de la jointure de son pouce. Vous savez, le "Y" entre le pouce et l'index. Puis, il abaissera leurs mains, continuant à la regarder. Il murmura de nouveau... 

"Que tu sois toujours honnête avec moi! Que la journée où que tu n'es plus bien, dis-moi le... Arrêt tout d'accord. Moi je te promets la même chose... Et d'être le plus sincère possible avec toi..."

Ouf, est-ce que quelqu'un pouvait venir arrêter le moteur qui faisait sauter son coeur à tout bout de champs ? Merci!

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Vanoute le Dim 28 Fév - 20:19

Oui elle avait du mal à respirer, comme si son cœur était devenu trop gros dans son corps. Son regard brillait tellement, elle n’arrivait peut-être réellement à croire ce qui se passait en ce moment. Exagéré? Peut-être pas après tout. Elle était contente que ça soit aussi sérieux pour lui que pour elle, mais Peter ne semblait pas un gars comme ça…non, il ne devait pas faire grand-chose à la légère ou à moitié.

C’est rare de rencontrer quelqu’un avec qui on peut s’entendre sur presque tout. Comme si les cerveaux étaient connectés entre eux. Oui, c’était rare et c’était précieux. Peut-être que c’était ça qui avait réussi à convaincre Mélina de se laisser tenter. Oui, pourquoi pas. Amandine lui avait dit qu’elle le méritait…et elle imaginait si bien Félix lui dire d’avancer, parce qu’il a mieux. Et ça se trouve directement devant elle.

Et puis, Mélina étant elle-même, elle parla de pyjamas et qu’elle aimerait bien les vêtements de PA. Il regarda leurs mains en premier lieu, sans rien dire. Sa main répondit très bien aux gestes de l’enseignant de balais. Elle avala sa salive, souriant sans cesse, elle allait avoir des crampes. Mais mieux valait des crampes aux joues que bien d’autres choses. Oh, monsieur avait une condition. Elle pinça un peu les lèvres pour retenir son sourire amusé. Son regard clair s’attachant au sien et un frisson passant sur sa nuque au baiser. C’était idiot, un baiser sur une main…mais c’était ses lèvres à lui sur sa peau à elle. C’était un contact…elle se souvenait du baiser au creux de ses cheveux.

Il lui expliqua ses conditions son visage entier s’attendrissant à ses mots. Elle était profondément touchée. Elle souriait doucement puis elle suivit peut-être son jeu à lui, de plus tôt. Blanche-Neige posa son autre main sur leurs mains déjà réunies, les regardant un bref moment et elle leva le tout, apportant, comme lui l’avait fait, la main de Pa près de ses lèvres. Son sourire se fit un peu plus espiègle. Mais c’était peut-être pour cacher un brin que c’était très beau comme promesse que deux personnes pouvaient se faire. Elle glissa son pouce sur ses jointures, en une petite caresse. Elle n’avait pas fait souvent les premiers pas pour le toucher, mais là, ça venait d’elle. Mélina posa ensuite ses lèvres sur l’endroit qu’elle avait caressé. Bon sang, bonjour, ou est passé notre Mélina un peu timide et avec le corps figé? En vacances en avance ? C’est la faute à PA. Il était contagieux bon. Après ce bref baiser, elle planta son regard dans le sien.

‘’Je te promets que je serais toujours honnête avec toi…malgré toutes les bêtises que je peux dire quand je suis nerveuse et le temps que ça peut me prendre à dire une phrase cohérente.’’

Elle se surprenait elle-même d’être aussi…ouverte à parler comme ça. Ce n’était pas nécessairement difficile, mais c’était moins pire parce que c’était PA. Elle eut envie de lui dire d’autres choses, mais c’était trop…juste trop. Puis elle sembla prendre une bonne inspiration, comme pour redémarrer son corps, oxygéner un peu le tout.

‘’Je crois qu’il nous fallait vraiment cette conversation.’’

Dit-elle avec un peu d’humour tout en continuant de le regarder.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Marie_Eve_1989 le Dim 28 Fév - 21:39

Bon, est-ce qu'il avait un elfe qui montait la température de la bibliothèque. Soyons honnête... Pour faire changement... Mais c'est qu'il faisait extrêmement chaud dans cet endroit. C'est ce que Peter pensait. Il avait déjà eu très chaud lorsqu'il avait osé lui donner un baiser sur sa main. Un délicat baiser. Sans salive, sans trop appuyer. Comme s'il l'avait caressé du bout des lèvres. Puis, elle posera tout d'abord son autre main sur leurs mains entrelacées. Un frisson vint à sa nuque. Léger, électrisant. Même si c'était un frisson, il avait chaud. Oh ça oui! Puis, elle souleva leur main, son pouce caressant ses jointures. Nouveau frisson. À ce moment précis, il se retient. Oh oui, car de sa main libre, il lui aurait saisit le menton pour l'embrasser. Mais non! Il ne fit rien. Rien d'autre que de la regarder. Savourant ce premier pas de sa part. Il aimait cela, il allait y prendre goût. PUIS!, elle vint embrasser ses jointures. Un court moment. Il la fixait. Voyais-tu Mélina l'étincelle dans ses yeux. De la surprise, mais aussi de la joie. Il ne s'attendait pas à cela, pas tout de suite, pas de sa part... 

Ce n'était pas un seul frisson là, c'était des vagues de frisson qui lui parcouraient l'échine. Oui, il se retenait. Puis ce qu'il l'aida à se retenir c'est que Blanche-Neige se mit à parler, à répondre à ce qu'il venait de dire. Malgré le souffle qui lui manquait, un petit rire nerveux et attendri sorti de ses lèvres. Il était charmé, cela paraissait, non ? Un peu. Elle lui promettait également d'être honnête, malgré les bêtises qu'elle disait. Il aimait ses bêtises. Il avait envie de lui crier, mais encore une fois, il se retint un moment. Il la trouvait également cohérente, même si cela lui faisait rire de temps en temps. Ho mon dieu qu'il était charmé. 

Il n'y avait pas un moment où il avait délaissé son regard. Il n'en avait pas envie de toute façon. Ses yeux étaient bien dans les siens. Comme sa main. Il la garda dans la sienne. Certes, il ne savait pas ce qu'elle avait envie de lui dire. Qui était trop... Juste trop, mais bon, elle avait droit de penser des choses et de ne pas lui dire. Il faisait la même chose. Il se réservait ce droit. Le droit de garder ce qu'il avait en tête pour lui dire au moment approprié. Puis elle prit une bonne inspiration. Il l'imita. Oui, il avait besoin de s'oxygéné le cerveau également, refaire battre son coeur à une vitesse normale. Puis, elle enchaîna, en disant qu'il fallait qu'ils aillent cette conversation. Il hocha la tête, tellement d'accord avec ses mots. 

"Je le crois aussi... "

Pourquoi il avait encore envie de l'embrassé? Est-ce que cette envie allait un jour disparaître, Peter? Sans doute pas, même le jour où cela pourrait se produire, il aurait quand même envie de le refaire. Donc bon. Il ne fit que lui sourire un moment, tout en la regardant. Il prit une bonne inspiration, il avait envie de lui dire quelque chose. En fait, de lui demander... Ce qu'il fit...

"Donc, si je comprends bien, on est des partenaires de dodos... Et je crois que pour fêter cela, tu devrais arrêter ta correction..."

Il lâcha enfin son regard pour observer toute la paperasse sur la table, avec un sourire amusé. Il jouait encore à son jeu, à la faire patienter. Puis, sa main quittera la sienne, si délicatement. Il se lèvera, repoussant sa chaise. Une fois levée, il viendra se mettre derrière elle. Comme lorsqu'il l'avait découvert. Puis, il penchera de nouveau son torse, fermant les yeux. Il passera le bout de nez contre sa tempe, elle devra sentir sa respiration contre sa joue. Elle était calme, sereine. Puis, il murmura dans son oreille...

"Et venir dormir avec moi, quand penses-tu ?"

Il restera dans ses position, son torse contre son dos. Il était bien comme cela. Il jouait. Il aimait cela. Sa demande était réelle. Il voulait dormir avec elle. Et de toute façon, ils l'avaient établi, non? Donc, il osa.

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Vanoute le Dim 28 Fév - 22:39

C’est clair, ça rénovait pour faire un sauna sec ici tant il faisait chaud. Oui, c’était pareil du côté de la brunette. En plus de son cœur qui battait comme un fou et les frissons…non, mais un plan pour tomber malade, bon d’accord, c’était faux et sûrement pas possible…quoi que…enfin! Elle avait osé et elle se le criait mentalement, elle avait osé! Mais elle pouvait, non? Oui, c’était un poil moins gênant, mais ça le restait quand même. Tous les deux étaient sous le charme, dans une petite bulle de bonheur, parce que c’était quelque chose de vraiment joyeux qui se passait en ce moment, oui ce l’était réellement. Intense, sincère, mais heureux. Elle se perdit dans l’éclat de son regard, elle adorait ce regard. Il était d’accord qu’il le croit aussi, naturellement, tous les deux s’étaient tellement montré impatients que la conversation était devenue sérieuse dès le départ ou presque.

Puis il se remit à parler. Oui, partenaires de dodos, oui. Elle sourit lorsqu’il dit cela, il était adorable. Il fallait fêter ça? Oui, elle était d’accord, mais là, il faisait un peu son agace, mais elle adorait ça, c’était électrifiant. Elle savait qu’il faisait exprès, attention, Mélina va peut-être se venger un jour. Quand tu ne t’en attendras pas. Elle le regarda se lever, mais à quoi qu’il jouait. Elle gardait son sourire, mais son regard devint plus interrogateur. Il vint se placer derrière elle, son cœur se mit à manquer des bonds, il gambadait ou quoi? Son visage si près du sien lui causa de nombreux frissons, elle ferma même un peu les yeux parce que là, avec force, elle eut envie de l’embrasser. Vraiment. Sa respiration était coupée, et sa peau couverte de petit frisson malgré le fait qu’il faisait très chaud. Elle bougea très lentement, très légèrement sa tête comme pour toucher la sienne. Puis il parla d’aller dormir avec lui. Si elle voulait. Elle sourit légèrement et ouvrit les yeux, son regard allant un peu sur le côté, tentant de le voir. Mais son corps ne répondait plus, oui, c’était intense, c’était agréable, c’était électrisant.

‘’Ma chambre ou la tienne? C’était dit un murmure, mais la suite fut plus pressante. D’accord, ça n’a pas sortie comme je le pensais, mais… tu comprends.’’

Là, elle rougit de la pointe des orteils aux oreilles si c’était possible. Elle se sentait bête, réellement bête là. Elle n’osait trop bouger, il pu sentir qu’elle appuya un eu son dos contre son torse. Mais là, il fallait qu’elle range ses trucs. Vive la magie. Sa chambre était sur la même étage que la bibliothèque et si jamais c’était dans sa chambre qu’ils allaient dormir, il lui faudrait son pyjama.

Elle n’avait pas spécifiquement dit oui, mais on s’entend que ce qu’elle avait dit répondait très bien à la question. Elle était cependant si gênée de ce qu’elle avait dit, de comment elle l’avait dit. Elle se sentit obligé de parler. De dire autre chose.

‘’Je crois que je vais être accro à ta chambre, tu as sûrement la plus belle vue de tout le château.’’

Elle parla tout bas, de peur de briser le moment par ses bêtises, elle avala sa salive. Bon sang, ouvrez une fenêtre pitié.



Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Marie_Eve_1989 le Lun 29 Fév - 8:32

Donc voila. Il s'était levé pour aller dans son dos. Ses paumes de mains iront s'appuyer sur le dossier de la chaise, pour ne pas le faire chavirer par en avant. Contrôler sa posture. Garder son torse contre son dos. De toute façon, elle l'aidait un peu, en appuyant ce dernier contre sa poitrine. Ce qui aura pour effet de faire battre son coeur très rapidement. De nouveau. C'est qu'il fallait qu'il s'habitue, le bal était quand même loin dans le passé, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas été proche comme cela, avec elle. En fait, vous savez, quand on est dans un début de relation, le moindre contact fait battre le coeur très vite et la respiration devient saccadée. Il se sentait exactement comme cela. 

Puis, elle répondit à son offre. Sa bouche étant toujours proche de son oreille, il pourra entendre un petit rire amusé. Délicat! Adorable ce petit lapsus. En fait, il n'avait rien de grave dans ses mots. Il comprenait ce qu'elle voulait demandé, il ne fallait pas voir croche dans sa demande, mais il trouvait cela tellement charmant qu'elle se reprenne rapidement, qu'elle "s'excuse" parce que ce n'était pas sorti comme elle le voulait. Une de ses mains ira délaisser le dossier de la chaise, pour venir retirer une mèche de la Demoiselle et la placer derrière son oreille. Délicatement, du bout des doigts. Signe pour lui dire; Ne stress pas, je comprends ce que tu voulais dire. Oui, elle n'avait pas répondu réellement à sa question, mais il comprenait l'essentiel. Il savait que sa proposition lui tentait, juste par ce qu'elle venait de lui dire.

Puis, elle enchaîna en parlant de sa chambre à lui. Qu'elle allait surement devenir accro, car la vue qu'elle offrait était magnifique. Un nouveau sourire vint à ses lèvres. Il quittera sa confortable place pour venir se mettre à ses côtés et lui tendre la main. Portant ses yeux sur elle. De sa main non-tendue, il se saisira du livre qu'il était venu chercher, livre qui avait perdu toute son importance.

"Alors on va aller dans ma chambre! Si ça te va... Et puis, je laisserai les rideaux ouverts pour que tu puisses profiter de la vue à ton réveil, d'accord?"

C'était dit avec un magnifique sourire et avec tellement de sincérité. Mon dieu qu'il se sentait bien suite à cette conversation. Non, il n'avait pas répondu à ses premiers mots, son geste et son rire avaient répondu pour lui. Il ne voulait pas tourner le couteau dans la plaie et il sortira cette histoire à un autre moment, quand l'occasion se représentera... Vous savez, si un jour cela devient plus sérieux. Enfin, il avait son plan. Puis bon, il aimait savoir qu'elle adorait sa chambre. Cela le rendait un peu fière, car si elle se sentait bien dans ses appartements, c'était un bon signe, non ? Oui un très bon signe! Il donne un coup d'oeil en biais à tout ce qu'elle avait sur la table, puis revint à elle, avec un sourire amusé.

"Il faudrait sans doute que tu ailles porter tout cela...? Veux-tu qu'on arrête à ta chambre? Et après on va dans la mienne?"

Son sourire s'accentua. Bon, son plan fit plus rapide qu'il ne le pensait. Il avait fait en sorte que sa phrase comprenne les deux chambres. C'était un petit clin d'oeil à ce qu'elle venait de dire. Ce n'était pas méchant, c'était dit avec tellement d'humour et sans méchanceté. Il aimait la taquiner, car elle, elle prenait cela tellement aux sérieux, disant que c'était des bêtises. Lui, il trouvait cela tellement adorable et il trouvait que cela faisait partie de sa personnalité, donc il aimait cela. Donc voila. Le Professeur de balais était debout, à ses côtés, une main tendue, attendant qu'elle réponde, qu'elle fasse un mouvement. Impatient d'aller se coller... Heu d'aller dormir.

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Vanoute le Lun 29 Fév - 13:08

Pour Mélina c’était pareil, avec un peu plus. Si c’était nouveau avec Elle, pour Mélina c’était presque nouveau tout court. Étrangement, elle se sentait terriblement bien, sans pression. Ce qui aidait c’est que tout lui venait tout seul, c’était naturel. Ses mouvements allaient parfois plus vite que ses pensées, son corps réagissait. Oui et même parfois ses mots, parce qu’elle avait eu une espèce de petit lapsus. Il avait pire quand même, mais elle se sentit un peu gênée quand même. Il réagit lui, par un geste. Replacer doucement une de ses mèches, c’était si délicat, si doux. Elle savait ce que ça voulait dire, du moins, c’était bien ce qu’elle croyait. Puis elle parla de sa chambre à lui et les grandes fenêtres. Elle tourna sa tête vers lui quand il se déplaça, la main tendue vers elle.

Elle sourit à ses mots. Un sourire tendre et elle hocha légèrement la tête. Elle ne répondit pas verbalement. Parce que ça voulait dire qu’ils allaient pouvoir vivre un premier réveil ensemble. Allaient-ils seulement pouvoir se lever? Mais oui…et elle avait cours demain et probablement que lui aussi. Il enchaîna ensuite sur ce qu’il avait sur la table. Oui, il fallait qu’elle range tout ça. Ses paroles la firent rire un peu. Il était espiègle un peu quand même PA, c’était parfait comme ça, il va sans dire.

‘’C’est un excellent plan. Et puis je dois aussi aller prendre mon pyjama. Mes appartements sont juste à côté de la bibliothèque de toute façon, ça ne sera pas long.’’

Heureusement qu’elle n’était pas comme Antho’ sa chambre n’avait pas l’air d’un vrai bazar! Elle commença par se saisir sa main en se leva. Elle lui sourit puis finalement, ils ne pouvaient pas passer des heures à se regarder hein s’ils voulaient pouvoir aller dormir ensemble. Elle attrapa alors sa baguette sur la table et d’un sort, elle empila ses choses pour les mettre dans son sac par terre. Sac qu’elle saisit de la main qui tenait sa baguette. Puis elle initia le mouvement pour sortir de la bibliothèque. Bon, étant donné que c’était à sa chambre qu’il se rendait, elle dirigea un peu la marche et il put réellement constater que c’était très près de la bibliothèque. Elle s’arrêta devant la porte ce fut aussi avec sa baguette qu’elle ouvrit la porte. C’est là qu’elle délaissa la main de PA pour entrer. L’invitant à la suivre d’un sourire.

‘’Bienvenue chez moi, je sais…il a presque plus de livres que d’autres choses, mais je n’ai pas de place dans mon bureau à cause des ingrédients de potions.’’

Oui, elle racontait clairement sa vie là, elle parlait beaucoup Mélina. Surtout que bon, c’était la première fois qu’il voyait sa chambre. Elle aussi avait une fenêtre près de son lit, mais au-dessus et beaucoup moins grande. D’ailleurs, son lit était tassé dans un coin avec une tonne d’oreiller et de coussin. Ainsi qu’une peluche. Un genre de loup gris. Il ne semblait pas terriblement récent d’ailleurs. Même autour de son lit, c’était une bibliothèque avec pas mal de livres. Une grande table de chevet. La salle de bain était à droit en rentrant, à l’opposé en diagonal du lit. Elle déposa son sac avec son bric-à-brac sur son lit et elle prit le pyjama tout propre, tout plié sur la table de chevet puis elle revint vers PA, passant une main dans ses cheveux, un bref sourire aux lèvres.

‘’Voilà, je suis prête.’’

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Marie_Eve_1989 le Lun 29 Fév - 14:21

Oui, un premier réveil, dans les normes. Même s'ils avaient un cours le lendemain matin, ils pourraient se réveiller ensemble, sans que personne ne les dérange, sans que personne vienne les réveiller. Non, c'était parfait. Il savourait déjà, d'avance, ce moment. Il en était heureux. Certes, la départ sera difficile, car qui voudra partir dans ce genre de situation? Mais bon, ils pourront mieux recommencer par la suite. Ça, c'était établi maintenant. Oui, il n'avait plus de stress à se demande s'il voulait, si elle le voulait, non ils s'étaient mis d'accord sur ce fait. Ils étaient maintenant de partenaires de dodo. Hmmm! 

Elle lui prit la main. Qu'il accueille avec plaisir dans la sienne. Refermant sa main autour de la sienne. Il lui sourit également, observant par la suite ce qu'elle faisait. Heureusement que la magie était présente. Cela faisait durer le moment moins longtemps. Cela rapetissait le temps avant qu'ils puissent dormir ensemble. Une fois prête, elle se mit en marche. Il la suivit. Elle commandait. Il eut un sourire à cette façon de faire. Il trouvait cela adorable et il aimait se faire mener. Oui, c'est vrai, il aimait cela... Puis, elle délaissa sa main pour entrer dans sa chambre. Il entra à sa suite, observant les lieux, notant tout. Les livres, la peluche, qu'il trouvait cela charmant, les couleurs, les meubles. Cette chambre lui ressemblait. S'il avait eu à imaginer une chambre pour le Professeur de potions, elle aurait ressemblé à cela. C'était sûr. Puis, ses perles se poseront sur elle, armé d'un sourire aux lèvres. 

"Elle est très belle ta chambre... Vraiment. Et je trouve vraiment cela adorable, ton goût de la lecture. Si tu veux faire ton projet de librairie, tu aurais presque déjà tous tes livres, juste dans cette chambre..."

Elle parlait beaucoup, la Blanche-Neige. Il l'écoutait beaucoup, le Sincère. Vraiment beaucoup. Ses paroles en étaient la preuve. Il retenait ce qu'elle disait. Le sujet de la librairie qu'elle voulait créer, bâtir. Le fait qu'elle s'ouvre à lui le combla également. Certes, ils avaient planifié de dormir ensemble, régulièrement, mais il voulait aussi apprendre à la connaître. Donc, cela ne le dérangeait pas, si elle parlait autant.  Puis, elle déposa ses choses, prit son pyjama, puis elle revint à lui. Il l'accueillit avec un charmant regard, qui plongera dans le sien. S'approchant d'elle d'un pas. Il se saisit de sa main libre, par sa main libre à lui. Un léger sourire espiègle aux lèvres. Les coups au coeur recommenceront à ce geste, même si c'est lui qu'il l'avait posé. 

"Ça tombe bien, moi aussi je suis prêt..."

Note un peu d'humour, ici. Puis, il dirigera la marche à son tour, l'amenant vers sa proche chambre. Cela lui prit un peu plus de temps à se rendre, car il était quand même un peu plus loin de la bibliothèque, qu'elle. Une fois arrivée devant sa porte, il lâchera sa main, pour entrer dans sa chambre. Celle-ci était la même que l'autre nuit. Toujours aussi propre, toujours aussi ordonnée. Le lit était fait, seul les voiles blancs, transparents "cachaient" les fenêtres. Une fois entrée, il ira porter son livre à son coffre, qui composait sa table de chevet, puis, il se retournera vers elle, s'assoyant au bord du lit. 

"Je te laisse te changer en premier? Je t'attends ici, je vais me canner à mon tour..." 

Il lui sourit. Gentiment. Oui, il avait hâte de sentir son corps contre le sien... Que voulez-vous...

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Vanoute le Lun 29 Fév - 16:05

Oh oui, les élèves allaient sans doute remarquer que leur enseignante aurait bonne mine et qu’elle serait de bonne humeur. Oh oui, les débuts comme ça, c’est toujours euphorisant, c’est toujours joyeux, non? Bref, elle ne resta pas longtemps dans sa chambre, juste le temps de faire ce qu’elle avait à faire. Pendant qu’elle s’activait avec une petite nervosité, il commenta sa chambre. Elle sourit doucement en l’écoutant. Il aimait sa chambre et il parla ensuite de la librairie. Son sourire s’accentuant alors et finalement elle ria à la fin de ses mots.

‘’Oui je sais, ma chambre chez mes parents est aussi envahie de livres.’’

C’était mignon qu’il parle de son projet de librairie, ça lui plaisait qu’il s’en souvienne. Ensuite, elle fut prête à partir, il prit sa main qu’elle serra doucement. Oui, là ils pouvaient aller dormir. Ou du moins…parler dans un lit, elle ne pensait pas s’endormir rapidement, tout comme la dernière fois. C’était de petits moments intimes très mignons qui les attendaient et elle les appréciait déjà d’avance, ça faisait battre son cœur bien rapidement. Lui aussi était prêt. Comme le hasard fait bien les choses hein, son sourire le montra parce qu’il était amusé. Elle serra sa main, doucement et le suivit. Elle se souvenait du chemin, de toutes les marches et quand il ouvrit la porte, un nouveau sourire vint sur ses lèvres. Sérieusement, elle ne s’attendait pas à remettre les pieds ici aussi rapidement. Mais c’était plaisant, elle regarda le lit, la table de chevet, le suivant des yeux quand il alla déposa son livre. Mélina sourit, une petite nervosité excitante montant en elle. Elle avait déjà hâte de se blottir contre lui, avec une petite gêne en moins. La dernière fois, ils s’étaient collés, mais après un petit moment, avec peut-être une petite gêne, mais là…ça serait une gêne différente. Une gêne de première fois non une de ‘’j’ose ou pas?’’ parce que bon on s’entend que dormir ensemble devenait presque une excuse pour se coller, non? Bon, personne n’est assez innocent pour penser le contraire. Elle hocha la tête pour dire que oui, elle allait aller se changer en premier. Elle s’exécuta alors pour aller dans la salle de bain.

Une fois la porte fermée, elle sentit sa respiration augmenter un brin. Elle sourit pour elle-même, elle avait figée un moment le dos contre la porte. Puis elle prit une bonne inspiration et se mit à se changer, elle nota ses mains qui tremblaient un peu. Blanche-Neige avait pris, naturellement, les vêtements de PA. Elle enfila les vêtements, plia les siens et s’attarda un moment sur son reflet. Ouf, elle était rouge un peu encore. C’était normal, elle ferma les yeux un petit moment, inspira….expira. Elle était heureuse et elle le sentait dans chaque cellule de son corps, c’était agréable.

Elle retourna ensuite à la porte, demanda au travers si c’était bon pour qu’elle sorte et après l’accord de PA elle sortit de la salle de bain, ses vêtements pliés dans une main. Elle les déposa sur la table de cheveux de l’enseignant puis tourna un regard amusé sur ce dernier.

‘’J’imagine que tu prends le même côté?’’

Oui, un peu d’humour, juste un tout petit peu.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Marie_Eve_1989 le Lun 29 Fév - 17:11

Donc, les voilà dans la chambre du Professeur de balais. Il lui proposa d'aller se changer dans la salle de bain. Elle s'exécuta. Ho mon dieu. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle vienne ici. Pas ce soir, pas aussi vite après le bal. Bon, il se leva du lit. Oui, il devait s'activer, avant qu'elle ne revienne. Donc, il retira ses chaussure, qu'il mit proche de son lit. Ensuite, il glissera son pantalon de ses jambes, terminant pas prendre le bas de son chandail et le soulever par-dessus sa tête pour le retirer. Il se retrouvera en boxer bien rapidement. Il se saisira de ses vêtements au sol, allant ensuite les porter dans ses armoires incrustées au mur. Il prendra un jogging bourgogne et un t-shirt noir, qu'il enfilera. Certes, il était habitué à dormir en boxer. Très habitué en fait, mais pour deuxième fois, il trouvait cela tôt, trop tôt, il ne voulait pas la presser non plus. Puis, une fois que les portes furent fermées, il se dirigera vers son lit, ouvrant les couvertures. Il glissera les jambes sous celles-ci, appuyant son dos sur la t^te de lit. Tout cela s'était fait rapidement. Une fois assis, il put enfin réfléchir un moment. Ouf!, son coeur battait encore terriblement vite. Il ne réalisa pas ce qu'il venait de penser. 

Puis, ce fut à ce moment qu'elle lui demanda si elle pouvait venir. Il lui répondit que oui, il était prêt. Lorsqu'elle sortit de la salle de bain ses perles se posèrent sur Blanche-Neige, un léger sourire vint à ses lèvres. Oui, il la trouvait belle, comme cela, dans ses vêtements. Cela lui allait à ravir, mais bon, il lui avait déjà dit. Puis, elle lui demanda s'il prenait le même côté. Comme elle put voir, il avait déjà prit ce côté. 

"Oui, vient dont toi... De ton côté"

 C'était dit avec un petit amusement et une petit presse. Il avait hâte. Certes, il se doutait qu'ils n'allaient pas s'endormir tout de suite. Non, il avait juste hâte de la voir dans on lit, sous ses couvertures. Peut-être qu'elle viendra le coller. Ils n'avaient pas mentionné ce fait, dans leur contrat de partenaires de dodo, mais n'importe quel imbécile savait que cela venait avec. Il avait juste hâte de voir si c'était lui ou elle qui allait initier le mouvement. Tout en la regardant, il prononça de nouveau... 

"Tu sais... Je n'ai jamais fait cela avec personne... Et je me dis qu'apprendre avec toi, ça me plait."

Nouveau bond au niveau du coeur. Il fallait qu'il le dise. Il fallait qu'il parle en effet, car lorsqu'il parlait, il ne pensait pas à ce qu'il avait envie de faire. Il calmait se pulsions et c'était mieux ainsi, car pour être honnête, il aurait sans doute tirer par la main la Demoiselle et il l'aurait installé dans le lit. Quand on parle de pulsions. Quand on parle de presse. C'était ancré dans sa peau. Donc il préféra prendre la parole plutôt de créer un malaise, si malaise il avait créé. Non, il se promit, qu'un jour, se pulsions pourront être assouvies, mais que là, ce n'était pas le moment. Il se fit patient, à l'attendre impatiemment. Beau contraste, hein? Il prit une bonne inspiration. Il était fébrile, nerveux, comme s'il voulait que tout aille bien, mais quand même tant il voulait répondre à ses besoins, à ses désirs. Oui, un beau casse-tête se dessinait dans la tête du Professeur de balais, mais c'était un casse-tête qui lui plaisait.

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Vanoute le Lun 29 Fév - 18:01

Donc, changée, oxygénée un tout petit peu et la revoilà dans la chambre. Vous savez parfois quand on a l’impression que le temps s’arrête un peu? Oui, on dirait que c’était comme ça par moment avec PA. Lui il était déjà installé en tout cas. Pressé? Elle sourit un peu pour elle-même. Il l’invita à le rejoindre de son côté. Oh, c’était maintenant son côté à elle? Son sourire s’accentua tandis qu’il n’eut pas besoin de lui dire deux fois pour qu’elle ait de l’autre côté. Elle avait hâte aussi? Évidemment. Finalement, c’était deux petits pressés quoi! La jeune femme était en train de se glisser sous les couvertures quand il s’adressa de nouveau à elle. Le sourire de Blanche-Neige s’attendrit tandis qu’elle tirait les couvertures sur elle. Puis tu te demandas PA si elle allait initier le mouvement? Visiblement, elle n’attendait peut-être que ça, parce qu’elle s’approcha de l’enseignant. Elle voulait discuter, mais elle voulait surtout sentir son contact. Elle avait le droit. Et s’était convenue dans un non-dit entre eux. S’il la rejetait, ça serait juste étrange. S’il ouvrait son bras, elle irait s’y blottir, mais là, elle ne fit que s’asseoir près de lui, épaule à épaule. Elle le regarda puis elle répondit.

‘’C’est facile apprendre avec toi aussi. Elle sourit légèrement puis elle posa la question, parce que bon, ça l’intriguait quand même un brin. Pourtant…tu as dit que tu avais eu une relation de 4 ans, non?’’

Il n’avait jamais fait ça avec son infidèle de petite amie? Oui, elle ne la connaissait pas et elle la détestait déjà, mais ça, c’était sous silence, elle ne le dirait pas, sauf à Ama. Et probablement qu’Ama partagerait le sentiment! C’était facile avec lui en effet. Elle se surprenait d’avoir été si prompte à se coller rapidement comme ça. C’est ça qu’elle voulait et son corps était trop fort dans la balance donc elle n’avait pas hésité bien longtemps. Puis elle ne voulait pas donner un caractère trop sérieux à la question qu’elle avait posé et il avait absolument quelque chose qu’elle voulait lui dire et elle eut un sourire malicieux, espiègle juste avant de se lancer.

‘’Une chose avant que tu répondes… il a une chose que tu dois absolument savoir sur moi avant tout…Elle fit durer le suspense un bref instant puis elle colla ses pieds glacés sur les siens, mes pieds sont des glaçons. Littéralement. J’espère que tu vas m’accepter dans toute ma différence.’’

Oh, mais elle était coquine aussi Mel’ quand elle s’y mettait. Elle espérait au moins qu’il lui réponde avec ses bêtises. En réalité, elle avait vraiment voulu coller ses pieds sur les siens parce qu’elle avait froid. Quoi? Bien confortable, ils pourraient bien plus continuer la conversation. Oh oui, elle se trouvait un peu drôle là. Mais quoi, il fallait bien qu’elle le soit, que sa sorte un peu. Elle était si bien contre lui, si bien avec lui tout court.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Marie_Eve_1989 le Lun 29 Fév - 20:26

Puis, elle vint enfin le rejoindre dans son lit. Elle s'assit à ses côtés, épaule contre épaule. Puis, elle répondit à son commentaire qu'il avait fait, juste avant qu'elle n'entre dans le lit. Puis elle lui dit qu'elle apprenait également avec lui. Enfin, sa phrase voulait dire cela. Qu'elle apprenait facilement avec lui aussi. Il avait tourné sa tête dans sa direction, pour planter son regard dans le sien. Puis, elle suivit avec une question. Une question qui laissait croire qu'elle ne comprenait pas pourquoi lui aussi il apprenait avec elle. Il avait eu une relation de quatre ans. Son sourire s'accentua. C'était normal qu'elle se pose cette question également. Comment il agissait et ce qu'il disait à la Blanche-Neige pouvait laisser croire qu'il ne sortait effectivement pas d'une relation de 4 ans, mais c'était bien le cas. Et il allait lui expliquer, oui, il s'en allait pour répondre quand elle le devança. Elle se mit à parler de nouveau. 

Elle lui spécifia qu'elle devait lui dire une chose, avant qu'il ne réponde à sa question. Il eut un regard interrogateur. Il se demandait vraiment ce qu'elle voulait lui dire. Gardant tout de même son sourire amusé. Puis, elle fit un suspense, en arrêtant sa phrase. Est-ce qu'elle se vengeait de lui, pour ce qu'il lui avait fait à la bibliothèque. Il se le demain réellement, le Sincère. Puis, voila. Elle colla ses pieds glacés sur ses mollets. Il se mit à rire. Un rire franc, ayant un petit sursaut dans les jambes, mais les gardant tout de même contre ses pieds. c'était un contact charnel et il aimait les contacts charnels avec elle. Puis, elle lui demanda s'il allait l'accepter, dans toute sa belle différence. Charmé, dites-vous? Oui, il l'était. Il eut un nouveau rire à ses paroles. 

Elle était coquine, il va l'être également. Puis, il se redressera, allant se placer sur elle. Près de ses pieds. Ensuite, il prendra ses chevilles, la tirant légèrement dans le lit, pour qu'elle soit couchée de tout son long, sur le dos. Avec un charmant sourire amusé. Une fois que cela sera fait, Peter ira au-dessus d'elle, plaçant la paume de ses mains de chaque côté de la tête de la Demoiselle. Il était à 4 pattes, ses genoux de chaque côté de ses jambes à elle. Puis, il plantera son regard dans le sien. Sa respiration était un peu plus vite. Surpris lui-même de ce qu'il venait de faire, mais il ne pouvait pas arrêter en cours de route. Non. Puis, il murmura...

"Tu veux jouer à cela.... Hm..."

Puis une de ses mains quittera le matelas, s'appuyant et se stabilisant sur l'autre. La main libre ira chatouiller les côtes du Professeur de potions un moment, gardant son sourire et faisant attention de ne pas recevoir un coup de la jeune fille, si coup il avait à recevoir. Cela durant quelques secondes, puis il arrêta, reposant sa paume contre le matelas. Reprenant sa respiration et laissant à Mélina le temps de reprendre la sienne. Ses yeux retrouveront les siens. Son coeur fit un bond dans sa poitrine. Cette position n'était pas bonne, pas bonne pour certaines de ses pulsions, mais il se le permit, un moment du moins.

"Oui, je t'acceptes avec toute tes différences... Et puis... Oui, j'ai été dans une relation pendant 4 ans avec une fille, mais ce n'était pas comme cela, c'est comme si on était ensemble pour être ensemble, alors qu'avec toi... c'est différent. J'espère que tu vas m'accepter, toi, aussi, avec cette différence... "

Il ne l'avait pas lâché du regard, il avait également chuchoté ses mots. Son coeur cognait fort, sa respiration devenait rapide. Il fallait qu'il bouge, donc il se laissera tomber à ses côtés sur le dos, penchant sa tête dans sa direction, pour la regarder. Ses mains allant se poser sur son ventre à lui.

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Vanoute le Lun 29 Fév - 23:29

Oui, elle apprenait avec lui, mais le plus important, c’était que ça se faisait facilement. Enfin, elle posa une question sur son ancienne relation, mais avant tout, elle voulait réchauffer ses pauvres petits pieds. Sans doute qu’il se doutait qu’elle n’allait pas dire un truc bien intense parce qu’il gardait un sourire sur ses lèvres, il avait bien deviné parce qu’elle parla justement de ses vilains pieds. Il sursauta quand il sentit ses pieds froids, ce qui eut pour effet de la faire rire également. C’était un aveu mignon hein? C’était mieux ça que si elle le surprenait en pleine nuit à coller ses pieds tout froids contre lui! Puis il bougea, s’attendait-elle à une vengeance? Oui un peu. Qu’est-ce qu’il…elle le regardait plus intrigué de ce qu’il allait faire que le fait qu’il soit un peu sur elle. Un tout petit cri de surprise accompagna sa décente dans le lit quand il tira sur ses chevilles avant qu’elle ne plaque ses propres mains sur ses lèvres puis elle éclata de rire. Ouf, elle sentait comme une fièvre. Sa respiration s’arrêta quand il fut au-dessus d’elle. Elle était comme figée par la position, mais elle ne semblait pas avoir une tête de fille qui le trouvait trop intense, pas du tout. Elle soutenait son regard, un regard questionneur, un regard brillant et les mots qu’il murmura lui montrèrent bien qu’il voulait se venger.

Et les chatouilles, c’était une terrible vengeance considérant que la jeune femme était chatouilleuse, elle sursauta un peu en tentant de repousser son bras en riant. Non, elle ne tenta pas de le frapper, son instinct était de tenter de repousser le bras, mais heureusement, ça ne dura pas longtemps. Son rire se calmant ainsi, sa respiration ne revint pas à la normale, parce que dans cette position, pouvait-elle vraiment l’être? En le regardant…comme ça…elle eut –encore- envie de l’embrasser, mais il fallait se retenir un peu et heureusement, il intervint involontairement en répondant enfin à la question. Rectification, ses mots lui donnèrent encore plus envie de franchir l’espace entre eux. Mélina se surprenait elle-même d’être ainsi, de penser ainsi surtout puis avant qu’elle ne se décide, il se laissa tomber près d’elle. Sa respiration était si lente maintenant, comme si elle oubliait pas moment de respirer. Ses iris suivirent le mouvement et elle le regarda, croisant son regard quand lui-même pivota sa tête vers elle.

Là, elle lui sourit, réellement. Avec elle, c’était différent. Elle aimait entendre cela. Ses mains se joignirent sur son propre ventre sans le quitter des yeux.

‘’Ça ne sera pas difficile de t’accepter comme ça. Son sourire s’accentua légèrement. Tu sais c’est différent pour moi aussi…enfin, je…j’ai jamais vraiment eu de relations sérieuses. Sauf que…elle parlait si bas, comme dans un murmure, je peux voir qu’avec toi c’est naturel…on dirait que…qu’on se ressemble beaucoup.’’

Elle voulut peut-être dire qu’ils étaient compatibles, qu’ils faisaient les choses sans avoir à les pousser, mais elle craignait que ça ne soit un peu trop intense. Ça, c’était sincère sans peut-être faire peur…

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Marie_Eve_1989 le Mar 1 Mar - 18:19

Et dire qu'il y a quelques instants, il aurait pu tout simplement s'appuyer sur l'une de ses mains, l'autre aurait pu se soulever, glisser doucement contre sa gorge, le pouce ouvert, caressant sa joue, alors que le bout de ses doigt aurait pu se perdre dans sa nuque et ses cheveux. Il aurait pu s'abaisser et déposer un délicat baiser sur ses lèvres. Oui, délicat, sans langue. Pas le baiser de fin du monde, non un baiser. Un premier baiser, du bout des lèvres, comme une caresse, comme si le souffle nous manquait et qu'on avait besoin de toucher la bouche de l'autre pour respirer. Mais non, cela ne se passa pas comme ça. Il avait décidé de ne pas franchir encore cette pulsion de l'embrasser. Non, Peter s'était mis sur le dos, à ses côtés, la regardant. Prenant, pour lui, la meilleure des décisions. Il ne pouvait pas l'embrasser tout de suite, pas maintenant, mais le moment qui venait de se passer l'avait rendu toute chose. Comme si des fourmis couraient à la place de son sang dans ses veines. 

Il avait voulu se venger de ses pieds froids sur ses mollets, même s'il trouvait cet aveu adorable. Il l'avait chatouiller et il s'était mis au-dessus d'elle, un moment, créant une tension sensuelle, silencieuse. Les pulsions partant de tous les côtés. Il avait répondu à sa question posée plus tôt. Dans cette position. Puis, il s'était mis à ses côtés, la regardant. Et elle répondit à son aveu. À ce qu'il venait de lui dire. Que ce ne sera pas difficile pour le Professeur de potion de l'accepter dans cette différence. Puis, elle avoua que c'était différent pour elle aussi. Elle lui avoua n'avoir jamais eu de relations sérieuses. Il eut un mignon sourire, cela ne paraissait pas tant que cela. Peut-être ce qu'elle rajouta était la cause du pourquoi que cela ne paraissait pas tant. Car ils avaient une chimie. C'était naturel entre les deux Professeurs. Il se ressemblait beaucoup. 

"Tu as raison..."

Et C'était vrai. Ils étaient vraiment compatibles. Il comprenait ce qu'elle voulait dire. Oui, bien des choses se passaient vite entre eux, malgré beaucoup de pulsions retenues, mais il avait une attirance spirituelle entre eux qui compassait la vitesse à laquelle il avançait. Puis, il prit un bonne inspiration, se tournant sur le côté vers elle. Le bras qui n'était pas contre la matelas s'allongea, pour que la paume de cette main vienne sur le ventre de la Demoiselle, puis il la tira vers lui. Vous savez, pour qu'elle devienne un petite cuillère. Pour que son dos vienne contre son torse à lui. Si elle s'exécute, il la collera contre lui, appuyant son bassin sur le haut de son fessier. Sa paume glissera doucement de sa hanche vers son ventre, par dessus son chandail. Il appuiera son front contre sa tête, murmurant...

"Ce soir... J'avais envie d'essayer comme cela... Si ça te va...?"

Sa voix était douce, on ne l'attendait presque, tellement que le ton était bas. Il était placé si proche d'elle qu'elle pourrait entendre son coeur cogné fort dans sa poitrine, mais il ne bougeait presque pas. Non, il avait peur de faire un faux mouvement.Il avait peur de la brusquer. Cette position était différente que de l'autre nuit. Il avait une proximité différente également. Comme plus collé. Enfin, des parties du corps différentes étaient collé de différents façons que d eta dernières fois. Peter lui laissait encore le choix, si elle n'était pas à l'aise, elle pouvait changer. C'était une de ses règles, c'était elle qui avait toujours le dernier mot.

Marie_Eve_1989

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Vanoute le Mar 1 Mar - 22:59

Fallait dire que vraiment, ils méritaient tous les deux un prix pour le contrôle de soi. Ou avais-tu appris ça Mélina? Aucune idée, et ça lui faisait un peu peur. Peur dans le sens qu’on a des fourmis partout dans le corps, une peur positive, comme avant que les rideaux d’une pièce se lèvent. Une excitation qui électrifiait les muscles. Qui détraquait un peu le cerveau, pour que la raison se taise. Elle souriait quand il souriait. Elle voulut dire qu’ils se ressemblaient, qu’ils avaient une force qui les avant sans doute poussé l’un vers l’autres, mais ça aurait pu être un peu étrange de le dire de cette façon, du moins, il comprit et il rajouta qu’il était d’accord, enfin, il lui disait qu’elle avait raison, donc c’était la même chose.

Elle sourit doucement sans le quitter des yeux. C’est vrai. Elle savait ce que c’était l’attirant physique pour une personne, oui elle savait…mais là, son corps était comme fou, comme désordonné. Elle était charmée par eux, par lui. Elle n’aurait jamais cru accepter cette vitesse des choses avec quelqu’un d’autre. Puis Peter se tourna sur le côté, vers elle. Il posa une main contre son ventre, ce dernier se contractant un peu, pas pour ne pas qu’il la touche, c’était une réaction au geste, mais ce n’était pas négatif. Blanche-Neige comprit rapidement ce qu’il tentait de faire et cela la fit sourire un peu, rougir aussi. Son front contre sa tête la fit fermer un peu les yeux. Il était tellement adorable dans sa façon de demander les choses alors qu’elle était à moitié entamée. Ce n’était pas un reproche hein! Après tout, elle ne se laisserait pas faire si elle ne voulait pas et elle lui avait déjà dit ça. Elle avala sa salive, en hochant un petit peu la tête.

‘’Oui, ça me va.’’

S’il avait besoin de l’entendre, elle lui dit. Oui, ça lui allait, elle voulait se coucher comme ça. C’était intime comme position. Intime et sécurisant. Elle ferma les yeux, sa main glissant pour venir sur celle de PA, celle qui se trouvait sur son ventre bien sûr. Ses doigts se glissant doucement entre les siens. Elle avait cette même fièvre que tout à l’heure, c’était intense, mais c’était bien. Rien de tout ça ne lui semblait déplacé, non pas du tout. Et son corps n’était pas raidit par la peur, non, elle ne comprenait plus rien la jeune enseignante. C’était normal qu’elle réagisse comme ça? Non, pas le temps de réfléchir, il fallait profiter et c’était maintenant que ça se passait. Pour revenir à ce qu’elle avait dit un peu plus tôt, elle bougea légèrement ses pieds pour venir coller ses pieds sur ses mollets, un bref ricanement s’échappant de ses lèvres.

Peut-être croyait-elle que l’humour ou les gestes un peu amusant comme ça ramenait la situation à quelque chose qui ne fallait pas être mal à l’aise. En fait, c’était peut-être l’inverse…c’était parce qu’elle arrivait à faire sa petite coquine comme ça qu’elle montrait à son partenaire de dodo qu’elle était bien.

Elle eut envie de lui dire qu’elle se sentait en sécurité comme ça, dans ses bras. Envelopper presque de son corps. Elle avait encore les yeux fermés, sa main serrant un peu la sienne.

‘’Je suis bien…’’

Oui, on le savait, mais elle n’avait pas l’impression que c’était bête de lui dire, comme si elle voulait vraiment qu’il sache que là, en ce moment, elle ne serait nulle part ailleurs que là, dans ses bras. Mais ça, ses trois mots dits ne pouvaient peut-être pas dirent autant.

Vanoute
Admin

Messages : 289
Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://meleedeschemins.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre à la bibliothèque

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum